Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUUntoten › Die Blutgräfin

Untoten › Die Blutgräfin

cd • 15 titres • Act I min

  • 1Schauplatz des Verbrechens
  • 2'Nur ein tropfen Blut !'
  • 3Die Jagd
  • 4Blutrot, die Liebe
  • 5Die Gräfin des Blutes
  • 6Geistermädchen
  • 7Unheimlich
  • 8Blutmond
  • 9Alrauenblut
  • 10...Ich wär so gern...'
  • 11Hure der Finsternis
  • 12Der Singvogel
  • 13Koste das Blut !
  • 14Bluthochzeit
  • 15Jedem das Seine

cd • 13 titres • Act II min

  • 1Lustgarten (Vorspiel)
  • 2Ficzko
  • 3In den Katakomben
  • 4Die Grube und das Pendel
  • 5Domine
  • 6Die Zeit steht still
  • 7Hexenreich
  • 8Blitz und Donner
  • 9Zauberspiegel
  • 10Blutopfer
  • 11Flieg unn davon !
  • 12Die Gruft
  • 13Die Staat des Bösen

enregistrement

Grafenwald Studio, Berlin, Allemagne, hiver 2005-été 2006

line up

Greta Csatlos (chant), David A.Line (chant, instruments)

remarques

chronique

La panne d'inspiration ne semble pas faire partie du vocabulaire Untoten; à peine terminée la trilogie 'Grabsteinland' que le duo nous livre un double album consacré à la vie de la Comtesse Bathory. Le thème est on ne peut plus cliché mais de la part d'un groupe qui n'a eu de cesse de s'intéresser au vampirisme, il ne surprend pas. Encouragés sans doute par les influences cabaret développées sur les trois derniers travaux, les Untoten ont souhaité renforcer encore cet aspect en traitant le sujet comme une opérette. 'Die Blutgräfin' fait donc la part belle aux atmosphères, aux sonorités néoclassiques, aux parties de guitare sèche, de piano ('Unheimlich')...le climat général est moins électrique, plus doux, plus poétique, même si quelques chansons rythmées trouvent leur place ('Blutmond', le bon 'Die Jagd', le final 'Die Stat des Bösen') et David A. Line prête sa voix en intervenant masculin de temps à autre (notamment sur le très gothic rock 'Koste das Blut'). Fin du premier cd; le second débute par le mélodramatique instrumental 'Lustgarten' suivi d'un 'Ficzko' lui aussi orienté gothic rock avec guitares électriques, ambiances inquiétantes...Le ton s'orienterait-il donc vers quelque chose de moins cabaret sur cette seconde partie ? 'Die Grube und das Pendel' de par sa touche dark wave rythmée le laisserait supposer mais 'Die Zeit steht still', ballade au piano tendrait à prouver le contraire. En réalité, le second cd est effectivement plus rythmé dans la plupart des morceaux, même si de temps à autre, quelques interludes instrumentaux et pièces plus calmes s'en mêlent. Le ton est plus sombre, le groupe mise moins sur son côté opérette, ce qui n'est pas un mal car si la recette prend, certains passages sonnent un peu cheap (Blutrot, die Liebe'). Même si j'aime beaucoup Untoten, je ne puis m'empêcher de songer qu'ils ont vu un peu trop grand. Un double cd, c'est long, surtout que plusieurs instrumentaux courts, même s'ils sont très corrects, semblent destinés à une fonction de remplissage. L'orientation cabaret peut être très efficace ('Die Grüft') mais la plupart des morceaux crédibles restent selon moi ceux qui sont les plus rythmés (le final 'Staat des Bösen' et ses bons riffs corroborerait mes dires). Le duo a failli louper son coup à vouloir trop en faire et les différences de climat tout au long de ce travail peuvent se révéler déstabilisantes. 'Die Blutgräfin' reste un opus très correct mais j'espère que pour le prochain consacré aux nonnes de Loudun, nos Allemands se dissiperont moins.

note       Publiée le jeudi 6 septembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Die Blutgräfin".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Die Blutgräfin".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Die Blutgräfin".

Solvant › mardi 26 février 2008 - 00:05  message privé !
Tiens, Untoten..ça faisait longtemps, faut dire que j'ai carrément lâché l'actu du groupe depuis "Grabsteinland", malgrès l'attrait certain que j'avais pour Greta. Donc je vais jeter une oreille sur ça.. et sur ça : http://www.sokofriedhof.com/seiten/main.htm