Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Dead lovers' sarabande (face two)

Sopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Dead lovers' sarabande (face two)

cd • 11 titres

  • 1Abschied
  • 2The dog burial
  • 3The house is empty now
  • 4No-one is there
  • 5Procession /Funeral march
  • 6Va(r)nitas, vanitas...
  • 7The hourglass
  • 8Transfiguration
  • 9Has he come to test me ?
  • 10If loneliness was all
  • 11Daffodils

enregistrement

Nachtschicht Studio, Francfort, Allemagne, mai-juin 1999. Les cloches ont été enregistrées en direct au Glockenmuseum de Burg Greifenstein

line up

Anna Varney (chant), Johannes Knirsch (double basse), Katrin Ebert (violon), Martin Höfert (violoncelle), Eugène de La Fontaine (tuba, hautbois), Michael Schmeisser (trompette), Carsten Weilnau (trombonne), Doreena Gor (basson), Eric Santie-Laa (cor anglais), Thomas Langer (guitare sèche), Sopor Aeternus and the Ensemble of Shadows (tous les autres instruments et les autres voix)

remarques

existe en édition limitée, coffret A4 avec livret enrichi et poster

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
musique de chambre funèbre

Oyez mesdames et messieurs, ici s’achève la ‘Sarabande des amants morts’. Là où la première partie semblait encore exprimer la quête de quelque chose, le second volet est baigné de l’inéluctabilité de la mort et de l’absence qu’elle implique. Cet amer constat débute par une étonnante reprise-hommage du ‘Abschied’ de Nico, personnage avec lequel Anna Varney a probablement pas mal de points communs. Pour le reste, ‘musique de chambre funèbre’ me semble le meilleur terme pour décrire à la fois la musique et l’ambiance de l’album. Des morceaux lents, une grande place accordée au violoncelle et au violon, parfaitement épaulés par ce qu’il faut de hautbois, au rythme d’une grosse caisse très processionnelle. Beaucoup moins de chant également comme si l’acteur de cette tragédie se retirait de plus en plus, comme si certains sentiments ne pouvaient souffrir la blessure des mots…Beaucoup de solennité, d’émotion (l’usage des cuivres donne presque des ambiances d’hymne à certaines pièces), de tristesse et de profondeur dans cet album. Malgré ses qualités, il n’évite pas le piège de la seconde partie, on le sent un peu moins inspiré (surtout vers la fin), davantage ‘tiré en avant’ et je lui préfère son prédécesseur quant à la noirceur et l’intensité. A nouveau le livret offre de splendides photos de la déclinaison des titres au cours d’une séance de buthô très expressive. La danse s’achève, les ombres perdurent.

note       Publiée le vendredi 10 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dead lovers' sarabande (face two)".

notes

Note moyenne        15 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead lovers' sarabande (face two)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead lovers' sarabande (face two)".

Les.Mondes.Gothiques › mardi 3 octobre 2006 - 22:53  message privé !
va FALLOiR que meS OREilles le ré-ECOuteNt ...& vITe !
Note donnée au disque :       
cimetiere › mardi 3 octobre 2006 - 20:38  message privé !
cet album n'est pas le meilleur de sa carrière. Mais il est quand même magnifique , la reprise du début est superbe.Aucunes chansons inutiles, sauf que dans quelques une on sent qu'il manque un petit quelques chose
Note donnée au disque :       
vin sang › jeudi 6 novembre 2003 - 14:36  message privé !
On ressent à chaque morceau la douleur de l'ame,un album remplit d'amour et d'intenses sentiments. Album qui inspire la refexion. Par contre je trouve dommage que beaucoup de personnes divise ce projet unique en deux volumes séparés,car si on prends le temps d'assemblé réellement les deux faces il s'agit d'une oeuvre magistral dans sa globalité.En plus anna s'y dévoile de façon plus authentique,et commence a raconter réellement son histoire.
Note donnée au disque :       
taliesin › dimanche 12 octobre 2003 - 18:26  message privé !
Voir mon commentaire à propos du premier volume... Je possède les deux en édition limitée, il s'agit effectivement de magnifiques objets !
Note donnée au disque :       
Necro › samedi 11 octobre 2003 - 15:16  message privé !
Je me reveille tous les jours avec cet album. L'album démarre par le son d'une pendule qui sonne doucement. Idéal pour bien commencer la journée :). sinon je trouve cet album légèrement moins bon que la face one, celà vient du fait d'un manque de "tubes" identifiables. Mention très très spéciale pour No-one is there, un des titres les plus tristes que j'ai jamais entendu.