Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing

Sopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing

cd | 14 titres

  • 1 The Encoded Cloister [4:44]
  • 2 Backbone Practise [6:00]
  • 3 Idleness & Consequence [5:08]
  • 4 Beyond The Wall Of Sleep [3:31]
  • 5 Imhotep [4:48]
  • 6 Hearse-Shaped Basins Of Darkest Matter [3:57]
  • 7 Interlude - The Quiet Earth [8:34]
  • 8 We Have A Dog To Exercise [5:50]
  • 9 The Lion's Promise [4:52]
  • 10 Leeches & Deception [9:11]
  • 11 The Skeletal Garden [4:05]
  • 12 Feed The Birds [0:22]
  • 13 Consolatrix Has Left The Building [4:34]
  • 14 Day Of The Dead [6:23]

remarques

Existe en box limitée avec plein de belles choses dedans, mais aussi en livre A4 ou encore en double vinyle ; les fauchés se rabattront sur les éditions CD mexicaines (sous license) ou russe (bootleg)

chronique

Styles
electro
gothique
dark wave
Styles personnels
darkwave électro-symphonique

Après une série d'opus oscillant entre lyrisme gothique et funèbre remontant le temps en allant aux rencontres de la musique de chambre à la sarabande médiévale et en accompagnant les obsessions théâtrales et dépressives de notre androgyne Anna Varney, celle dernière effectue un virage brusque et ré-introduit sans hésitation les sonorités électroniques dans son univers, alors abandonnées depuis ses premières démos. Trois ans sont passés depuis 'Songs from the inverted womb', avec pour seul casse-croûte un maxi et une revisite de travaux plus anciens, témoignant l'intérêt justement porté à une période un brin oubliée de l'ensemble des Ombres. Retour ouvertement uchronique donc, puisque 'La chambre d'Echo' fait office de machine hybride entre trip-hop gothique, darkwave symphonique et musique médiévale revisitée (on est heureusement loin d'Era ou des soupes indigestes de Hughes de Courson genre Lux Obscura) et revient nous raconter des histoires étranges, tristes ou sordides autour d'un ancien hôpital psychiatrique reconverti en musée des curiosités médicales : le Pathologish-anatomisches Bundersmuseum de Vienne, dans lequelle les copieuses images d'accompagnement ont été mises en scène. Surprise, on retrouve une Anna beaucoup moins tragique et larmoyante et même si ce n'est pas encore la félicité dans les chaumières, elle se dévoile sous un angle beaucoup plus subtil, livrant un nectar aux saveurs sucrées mais non moins létal à forte dose. L'électronique ne prend jamais le pas sur la mélancolie gothique (en témoigne la récurrence de l'orgue tout au long des titres) et permet cette fois de justifier la production ultra précise qui gâche parfois ses albums en les rendant artificiels. Point de voix d'opéra ni de spectacle tragique non plus ; la voix est claire et emportée, les histoires vont bon train et l'on passe de l'une à l'autre comme on lirait un livre de contes métaphysiques. Le rythme soutenu change parfois les titres en ritournelles symphoniques ('Imhotep', le grand 'We Have a Dog to Exercice', proche de ce qu'Anna nous offrira sur 'Les Fleurs du Mal') quand d'autres trouvent au contraire leur richesse dans leurs structures alambiquées ('Backbone Practise' ou le le sinistre 'The Skeletal Garden'). Anna, plus loquace que jamais, chante et récite à tour de bras, récite et danse, susurre et s'emporte, et nous avec. Si le changement de forme aura fait tiquer plus d'un goth, c'est pourtant sans nullement renier sa propre essence ; mieux, c'est comme un rafraîchissant retour au sources qu'il faut appréhender cette nouvelle approche de l'univers misanthropico-dépressif d'Anna Varney, cette fois solidement ancré bien au delà d'un genre spécifique.

note       Publiée le dimanche 17 janvier 2010

partagez 'La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing".

ajoutez une note sur : "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing"

Note moyenne :        6 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing".

ajoutez un commentaire sur : "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "La Chambre d'Echo - Where the Dead Birds Sing".

taliesin › lundi 18 janvier 2010 - 12:15  message privé !

On change de style, mais c'est toujours aussi génial. Et le coffret limité que je possède est des plus magnifiques !

Note donnée au disque :       
kama › dimanche 17 janvier 2010 - 22:12  message privé !

Une belle reconversion qui ne tourne pas le dos au passé. Un album tout en ambiance, qui est sans doute le plus "joyeux" du monsieur.

Twilight › dimanche 17 janvier 2010 - 21:48  message privé !
avatar

ça me soulage que tu l'aies écrite celle-ci, Wotzy, car j'avoue que je ne sais toujours pas trop quoi en penser...Je ne puis dire que je ne l'aime pas mais je le trouve faible mélodiquement et pourtant, l'ambiance est particulière, bref...pas évident, déçu ou non j'hésite encore...Allez, 4 boules en attendant. Le coffret est superbe en tous cas

Note donnée au disque :       
Invok Satha › dimanche 17 janvier 2010 - 16:32  message privé !

Un album très réussi. A la fois beau musicalement, d'influences variées et bien assimilées, parfois drôle aussi.