Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Ich töte mich jedesmal...

Sopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Ich töte mich jedesmal...

cd • 14 titres

  • 1Travel on breath (the breath of the world)
  • 2Falling into different flesh
  • 3Birth-fiendish figuration
  • 4Tanz der Grauzamskeit
  • 5Im Garten des Nichts
  • 6Time stands still
  • 7Do you know my name ?
  • 8Penance and pain
  • 9Holy water moonlight
  • 10Beautiful thorn
  • 11The feast of blood
  • 12Dark delight
  • 13Baptisma
  • 14Birth-fiendish figuration

line up

Sopor Aeternus and the ensemble of shadows

remarques

le titre complet de l'album est ' Ich töte mich jedesmal aufs Neue, doch ich bin unsterblich, und ich erstehe wieder auf; für einer Vision des Untergangs'
cette version est enrichie de titres de la première démo du groupe, 'Es reiten die Toten so schnell'

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
gothique / néoclassique / mélancolie

Une fois n’étant pas coutume, commençons l’étude de ce disque bien moins macabre que ne le laisse supposer la pochette par le milieu. La raison ? La réédition de ce premier cd de Sopor Aeternus propose en bonus pas moins de sept titres extraits de la première k7 démo du groupe, ‘Es reiten die Toten so schnell’. On note à leur écoute la cohérence qui unit les travaux d’Anna Varney puisqu’on y ressent déjà la tentation baroque même si pour l’heure arrangements et sonorités sont bien éloignés de la qualité actuelle. Beaucoup d’orgue, un peu de violon, des rythmes ‘rock’ avec une touche de valse sur ‘Beautiful thorn’, une voix tantôt bêlante et ridicule tantôt plus posée et crédible, le son typique de Sopor Aeternus se développe lentement au fond de sa chrysalide, sans éclôre véritablement encore. ‘Ich töte miche jedesmal’, le fameux premier cd, marque un certain progrès au niveau des arrangements et des ambiances. Il débute par un morceau dark ambient composé d’un grondement sourd, comme un souffle lugubre, ponctué de clochettes glaciales et enchaîne directement sur un second instrumental, plus rituel au niveau des percussions, avec une touche néoclassique plus marquée de par les sons de cuivres. Premier morceau chanté, ‘ Falling into different flesh’ évoque de loin une farandole médiévale couplée avec des tempi plus rock. Anna Varney y développe son timbre tremblotant qui passionne ou agace selon les personnes. Tout le contraire des mélancoliques ‘ Tanz der Grauzamkeit’ et ‘Im Garten der Nichts’ (mêlant percussions ethniques et violons baroques) où la voix plus posée, plus grave du personnage révèle un pathos crédible et poignant. ‘Time stands still’ poursuit dans cette voie calme et triste. En revanche, ‘Do you know my name ?’ se montre plus agressif et proche de schémas gothic rock plus traditionnels. L’ensemble est loin d’être inintéressant, les idées sont là, les arrangements sont corrects, mais un certain manque d’atmosphère subsiste ; on est loin encore de la tristesse désenchantée de cette esthète de la douleur qu’est la créature Anna Varney.

note       Publiée le vendredi 31 janvier 2003

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ich töte mich jedesmal..." en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ich töte mich jedesmal...".

notes

Note moyenne        12 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ich töte mich jedesmal...".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ich töte mich jedesmal...".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

déplacé est mon nom du milieu

Note donnée au disque :       
Arno Envoyez un message privé àArno

Quel snobisme déplacé btg...

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

hu, hu, hu ... manque d'atmosphère ? gasp, je ... je crois que j'ai un étourdissement

Note donnée au disque :       
Tommy Envoyez un message privé àTommy
Merci à toi Sinical pour cette note culturelle... c'est vrai que l'atmosphère du lieu doit être particulièrement macabre, sinon pour la musique c'est clair que cet album est moins que médiocre alors si tu n'as pas été emballé par spiral traveller, oublie celui-ci... A plus.
Note donnée au disque :       
sinical Envoyez un message privé àsinical
putain d'putain!!! je sais où la photo a été prise! elle vient en fait d'un ossuaire qui se trouve ds un couvent de cappucin a rome!! je l'ai visité y a pas deux semaines! en fait y a 6 salles voutées qui se succèdent, avec des mises en scènes macabres, des décorations et des expositions d'ossements d'anciens moines cappucins....c franchement un des spectacles les plus morbides qu'il m'ait été donné de voir!! si qqn va a rome, c a 20m de la piazza barberini!!....sinon l'album, jms écouté, mais je garde un mauvais souvenir de the spiral traveller...