Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Dead lovers' sarabande (face one)

Sopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Dead lovers' sarabande (face one)

cd • 11 titres

  • 1Across the bridge
  • 2On Satur(n) days we used to sleep
  • 3Hades 'Pluton'
  • 4Sieh', mein Geliebter, hier hab' ich Gift
  • 5Ich wollte hinaus in den Garten
  • 6Gebet : an die glücklichen Eroberer
  • 7Lament/Totenklange
  • 8The sleeper
  • 9Die Knochenblume
  • 10Inschrift /Epitaph
  • 11All good things are eleven

enregistrement

Nachtschicht Studio, Francfort, Allemagne, janvier 1999. Les cloches ont été enregistrées en direct au Glockenmuseum de Burg Greifenstein

line up

Anna-Varney (chant), Johannes Knirsch (double basse), Katrin Ebert (violon), Martin Höfert (violoncelle), Eugène de la Fontaine (tuba, hautbois), Peter Hegert (trompette, trombone), Doreena Gor (basson), Martin Hofmann (guitare sèche), Eric Santie-Laa (cor anglais), Sopor Aeternus and the Ensemble of Shadows (tous les autres intruments et autres voix)

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
musique de chambre funèbre

Adieu ! D’une noire révérence, Anna Varney tourne le dos aux influences médiévales qui rythmaient ses deux précédents opus pour travailler sur des orchestrations plus baroques. En son errance au cœur des ombres, il nous propose un concept en deux tableaux, ‘La Sarabande des amants morts’. Etrange danse en vérité qui démarre comme une marche funèbre (‘Across the bridge’) à coup de gosses caisses et de violons mélancoliques. Marche suivie d’une sorte de berceuse triste, apaisante, à la guitare…un répit en cette quête désespérée ? ‘Hades ‘Pluton’ est mon titre préféré, véritable farandole macabre et grandiloquente, entrecoupée d’une plage d’orgue à vous nouer la gorge. S’il affecte des airs de fête de par sa batterie, il reste une exception sur cet album, la plupart des morceaux suivant un rythme lent qui leur donne cette coloration funèbre et poignante. La musique de Sopor Aeternus donne tout son sens au mot spleen, la tristesse semblant tellement inéluctable qu’elle devient refuge, cocon apaisant, loin du tumulte du monde. Je signalerais encore une superbe adaptation du ‘The Sleeper’ de Edgar Alan Poe pour laquelle Anna-Varney se dédouble, tour à tour cantatrice et voix masculine et le quasi religieux ‘Inschrift /Epitaph’ qui suit la même technique. A noter encore que cette ballade au cœur des ténèbres est richement illustrée par une impressionnante série de photos où notre personnage mime le sens de ses chansons en une session de buthô particulièrement expressive. Sopor Aeternus ou la beauté des ténèbres…

note       Publiée le vendredi 10 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dead lovers' sarabande (face one)".

notes

Note moyenne        21 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dead lovers' sarabande (face one)".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dead lovers' sarabande (face one)".

necromoonutopia666 › mardi 26 août 2008 - 21:39  message privé !
The Sleeper est,à mon humble avis, le meilleur tire jamais composé par sopor. La progreession, l'ambiance, les diiferants instruments et elements qui s'imbriquent comme papy dans mamy. A écouter dans l'obscurité total du tunnel du Leutchberg un beau jour d'été 2000.
Note donnée au disque :       
Arno › dimanche 4 septembre 2005 - 05:12  message privé !
On Saturn Days ne serait pas la meilleure chanson de Sopor ?
Note donnée au disque :       
prowler › dimanche 26 décembre 2004 - 18:39  message privé !
Là je me suis laissé tenter par la pochette ,je ne m'attendais à rien de particulier et j'ai été agreablement surpris.Une noirceur extreme et ce chanr ,ah ce chant ...je devrais dire cette plainte melée de pleurs; j'aime vraiment beaucoup.Le morceau "hades pluton" berce d'ailleurs mes nuits assez regulierement.
Astralgeist › lundi 10 mai 2004 - 22:21  message privé !
Peu de mots peuvent résumer un tel chef d'oeuvre.. on peut juste s'incliner humblement
Note donnée au disque :       
vin sang › jeudi 6 novembre 2003 - 14:44  message privé !
pour moi le projet dead lover's saraband commence avec le titre accross the bridge et ce termine par daffodils.car sinon ce serait comme regardais la toile d'un peintre arracher en deux,on arriverais jamais de cette façon à comprende le sens réel de l'oeuvre.
Note donnée au disque :