Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Songs from the inverted womb

Sopor Aeternus And The Ensemble Of Shadows › Songs from the inverted womb

cd • 11 titres

  • 1Something wicked this way comes...
  • 2Tales from the inverted womb
  • 3Do you know about the water of life ?
  • 4And bringer of sadness
  • 5Résumé
  • 6Totes Kind/Little dead boy
  • 7May I kiss your wound ?
  • 8Saturn devouring his children
  • 9There was a country by the sea
  • 10Little velveteen knight
  • 11Eldorado

enregistrement

Nachtschicht Studio, Allemagne, août-octobre 2000

line up

Sopor Aeternus and the ensemble of shadows (chant, instruments), Johannes Knirsch (double basse), Katrin Ebert (violon), Martin Höfert (cello), Guido Spitz (basson), Jutta Sinsel (clarinette), Alexander Gröb (trompette), Carsten Weilnau (trombone), Eugène de la Fontaine (tuba), Simon-Tobias Ostheim (batterie, percussions)

remarques

édition limitée dans un coffret petit format incluant le cd dans une pochette spéciale en carton et un livret

chronique

Styles
gothique

Après ses deux ‘Dead lovers saraband’, on craignait un certain essoufflement de la part d’Anna Varney. En effet, si le premier volet s’était révélé intéressant, le second manquait d’inspiration. Heureusement, dès les premières notes de la flûte lugubre qui ouvre ‘Songs from the inverted womb’, le ténébreux androgyne balaie nos doutes d’un coup de griffe. Plus triste et désespéré que jamais, il nous livre ici ce qui pourrait bien être son meilleur album. Délaissant cette fois les influences médiévales, la musique renoue avec une optique plus néoclassique. Certes, le style ‘Sopor Aeternus’ est tout de suite identifiable, à savoir une rythmique rock (basse et batterie) mêlée à des violons, instruments à vent, clavecins, carillons pour des construction très ‘musique de chambre’ ; mais jamais la qualité des compositions et des arrangements n’avait atteint un tel niveau. Les atmosphères sont d’une tristesse absolue, hantées par la voix tragique et émouvante de Anna Varney qui visiblement n’a toujours pas trouvé la paix de l’âme. Nullement agressive, cette noirceur si particulière a quelque chose de feutré et d’inéluctable, comme un cocon dans lequel on aurait envie se lover pour échapper au tumulte du monde.

note       Publiée le samedi 14 septembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Songs from the inverted womb" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Songs from the inverted womb".

notes

Note moyenne        23 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Songs from the inverted womb".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Songs from the inverted womb".

Neocreed Envoyez un message privé àNeocreed

sopor aeternus parce que sopor est enrhumus

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

ah ça y est, je me rappelle pourquoi je l'avais largué dès Todeswunsch

Note donnée au disque :       
Arno Envoyez un message privé àArno

Y a moyen de savoir s'il joue un personnage ou si c'est lui ?... Parce que si c'est autobiographique, vu le premier titre, sa maman n'a pas dû être très gentille avec lui...

kama Envoyez un message privé àkama
A tout hasard, tu serais pas un peu sudiste?
Note donnée au disque :       
Ivory Envoyez un message privé àIvory
Something wicked this way comes est aussi le titre d'un roman de Bradebury... *C'etait la touche culturelle du jour*