Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGFOTY › If You Think I’m a Bitch You Should Meet GFOTY

GFOTY › If You Think I’m a Bitch You Should Meet GFOTY

téléchargement • 5 titres • 12:45 min

  • 1Superglue2:14
  • 2Boy Next Door3:12
  • 3Cool (feat. Chema Diaz)4:06
  • 4Sea at Night3:13
  • 5Meditate (bonus track)12:48

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Polly Salmon (aka GFOTY) (chant & composition), Count Baldor (production)

Musiciens additionnels : Chema Diaz (chant 3)

remarques

Le bonus track vient de la version cassette non-officielle (mais approuvée par GFOTY) du label Crystal Mine.

chronique

Styles
electro
pop
trance
Styles personnels
bubblegum-bass eurotrance trash

« You know you are on the right track when you become uninterested in looking back ». GFOTY avait dédié tout un compte Instagram à ces inspirational quotes qui pullulent sur les réseaux sociaux, avec leur dégoulinante pensée positive. Mais ça, c’était avant. En arrière, pour Polly Salmon, il y a aussi le label PC Music dont elle aura été une des fondatrices et qu’elle quitte après la parution d’une compilation indispensable et un EP de remix très recommandable. GFOTY en liberté ! Ca fait peur ! C’est qu’elle est un peu comme un kawaï petit mogwaï, la Polly, faut rien lui donner à avaler (on ne dira pas quoi, histoire de rester classe) après minuit, sinon voilà qu’elle se transforme en l’effrayante bitch GFOTY. Elle avait déjà pris sa forme de bombasse photoshopée à outrance sur le single eurotrash « Boy Next Door » où Polly fouillait les poubelles des ambiances les plus auto-tamponneuses des années quatre-vingt dix, avec juste ce qu’il faut de beat trap, d’autotune et de synthé trance pour touiller une déclaration d’amour mi-neuneu mi-stalker à l’éternel fantasme du voisin-voisine. Ce mauvais goût de l’eurotrance, elle y plonge sa bubblegum-bass aguicheuse dès le premier titre, avec son piano de house-idiote et sa voix de puputte sous helium, électropop rebondissante pleine de TOC, pleine d’étoiles et de nez de chien rigolo, comme avec un filtre Snap. Le masque de GFOTY, c’est celui d’une fifille qui a la chatte qui bave (je l'invente pas, mais je valide une telle expressivité) dans son string « Don’t be a pussy, eat one » (ça non plus je l'invente pas, mais je valide aussi), qui envoie des sextos à émoticons à des boy-toys dont elle se contrebranle la schneck après un seul coup (pas terrible) d’un soir. C’est « Cool », GFOTY en petit monstre de quasi chiptune obscène, avec un compagnon latino tuné dégueulasse et un final en accélération qui te martèle et t’explose à la gueule comme un money shot kaléidoscopique d’arc-en-ciel et licornes dans ton c… GFOTY, c’est l’art du tout mignon tout hardcore, sans transition. Voilà, « Sea at Night », un de ses meilleurs morceaux, en fait la démonstration parfaite : début élégiaque toutautotuné, développement en électropop sentimentale baveuse, évaporation de toute mélodie et répétition robotique de son propre nom (personal branding crew represent), un fond eurotrance vient se glisser insidieusement et fait tout péter, passant les effets de voix au mixeur avant le retour aux sonorités new-age du début, juste brouillées par des grésillements de radio démolie et GFOTY qui comme depuis le ciel délivre son message avec l’arrogance d’une icône réduite à un GIF. Follow my stories on Snapchat & Instagram, bitches…

note       Publiée le jeudi 26 septembre 2019

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "If You Think I’m a Bitch You Should Meet GFOTY".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "If You Think I’m a Bitch You Should Meet GFOTY".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "If You Think I’m a Bitch You Should Meet GFOTY".

(N°6) › dimanche 1 novembre 2020 - 17:25  message privé !
avatar

Tiens, je rajoute la piste merveilleusement new-age produite par le label Crystal Mine pour coller au dos de leur version cassette, histoire de méditer sur fond du mantra "Girlfriend of the Year is your savior", avec chants d'oiseau et autres bruits d'animaux, drones tibétains, sitar, enfin tout le barda Nature et Découverte, ça détend et on peut pratiquer ses asanas en même temps. Et après on va sur le site de GFOTY pour savoir où il faut faire une donation pour rentrer dans le mouvement.

Note donnée au disque :       
Rendez-Moi2 › jeudi 26 septembre 2019 - 19:01  message privé !

J'ai vu des gilets jaunes twerkés devant une barrière en bas de chez moi, c'est cool

(N°6) › jeudi 26 septembre 2019 - 18:41  message privé !
avatar

Au minimum, visionnez le clip de Boy Next Door - Version Deluxe, c'est une merveille de conneries (avec du télé-achat pour un spray spécial gorge-profonde, ce genre de choses, ainsi que du jeu de baston en FMV et des... gilets jaunes qui font une choré ???)

Note donnée au disque :