Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGFOTY › GFOTV

GFOTY › GFOTV

téléchargement • 11 titres • 11:50 min

  • 1American Family0:29
  • 2Is a Teenage Witch0:49
  • 3Schoolfriend Drama0:48
  • 4Funnyguys0:44
  • 5Private Time1:04
  • 6Under the Sea0:56
  • 7Youthful and Rich0:37
  • 8Arthur0:43
  • 9Go Home Roger0:45
  • 10Edible Brother0:38
  • 11Goodnite4:17

line up

Polly Salmon, Johnny White (production)

remarques

https://gfoty.bandcamp.com/album/gfotv. Le téléchargement comprend 7 clips vidéo de GFOTY sur son canapé, sur fond vert. La moitié des bénéfices est reversé à https://www.mind.org.uk/

chronique

Don’t believe the hype. Notification Twitter : new release from GFOTY. Un album. Un album de GFOTY ! Trop hâte ! Ça va être légendaire. Partager la news sur les réseaux. Release date. Artwork WTF. Un pastiche d’une vieille mire de la BBC. Une mire ? Genre GFOTY elle est en mode je regarde la télévision ? Full boomeuse la Polly. Wait, attend, l’album il fait 12 minutes ? WTF ? Troll ? Non, pas troll. Blagounette à la limite. Et puis les bénéfices vont à une organisation caritative pour la santé mentale. Y a un loup. C’est quoi le bail ? C’est GFOTY of course. La hype, elle s’en joue, lui joue un tour pendable à cette hyper-stimulation permanente, le FOMO de la consommation culturelle, quelque soit le produit. Elle, la Marque incarnée (GFOTY, du personal branding méta) ne délivrera pas de l’attendu car personne n’écoute plus vraiment rien, c’est l’évènement qui compte, contenu vide ou pas. Alors comme une punk, enregistre son album de douze minutes en deux heures avec Johnny, son producteur, à qui on l’entend demander dès les premières secondes « Allez, donne moi un duh-da-da duh-duh-da-duh ». GFOTY qui derrière le logo dévoile la Polly, on la ré-entendra à la fin, riant de sa bonne petite blague, d’un rire franc dénué d’ironie. GFOTV, un produit pas vu à la télé, même si ça y ressemble. Livré avec fichiers mp4 de Polly sur son canapé et fond vert, pour clipper soi-même et partager vos contenus sur tous les réseaux. On the couch with Polly, tellement intime que les gens n’oseront pas trop y toucher. Polly devant l’écran de télévision, comme dans le temps d’avant, petite Polly devant ses séries. Polly pitch : «Homer et Marge ils sont mari et femme, ils ont des enfants, ils s’appellent Lisa et Bart, n’oubliez pas Maggie, c’est le plus petit avorton ». Indice chez vous : Polly pitch des séries pour enfants et ados. Les Simpsons ? Sabrina l’apprentie sorcière ? Sauvés par le Gong ? Kenan et Kel ? QUATRE A LA SUITE !!! Ah oui oui ça c’est le beau jeu !

Instru minimales. Minimalistes même. A entendre comme : musique minimaliste, cette tarte à la crème de l’illustration de programmes audiovisuels. Du Phillip Glass pour les Nuls ? C’est facile et pas cher, vite fait mal fait. Le temps d’une pause comme un jingle « nos programmes reprendront dans quelques instants » et c’est reparti sur un thème plus mélancocinématoclichégraphique (insérez votre référence perso, y en a des palanquées) et Polly auto-tunée y va d’un anthologique « He’s made of sponge, he’s got loads of hooooles » avec son accent si posh, reprise en voix pitchée toute pitchoune, bien sûr c’est l’article de Bob l’Éponge avec filtre ivresse des profondeurs. Version pétée du générique de « Newport Beach » en 37 secondes chrono, Hisaishi-automatique trouvé dans une poubelle de GarageBand pour « Arthur », réelle inquiétante-étrangeté de « Go Home Roger » où la farce tordue accède à une sorte de beauté WTF, avant de retomber pour en finir, parce que les plus courtes sont les moins longues, sur du Steve Reich-core jouée avec deux doigts. Blague terminée, c’était rigolo. Upload ? Wait. Comme pour se faire pardonner, quatre minutes, autant dire près d’un tier de l’album (L’ALBUM de GFOTY en vrai!!!!!!!) d’un « à la manière de », la encore sans une once d’ironie, parce que même si c’est devenu cliché, même si on en a eu raz la gueule jusque dans le moindre documentaire animalier sur une chaine de la TNT à trois heures du mat, avachis dans nos canapés, à sommeiller, à bouffer, s’emmerder ou pas s’emmerder du tout (à deux c’est mieux) devant la lanterne magique, loin le temps des écrans à notifications, c’est quand même joli la musique minimaliste à la Steve Glass. GFOTV, fin des programmes pour aujourd’hui.

note       Publiée le mardi 25 mai 2021

Dans le même esprit, (N°6) vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "GFOTV".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "GFOTV".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "GFOTV".

(N°6) › mercredi 26 mai 2021 - 21:42  message privé !
avatar

Après, une discussion sur les séries télé est-elle totalement hors-sujet sous la chro de GFOTV ?

Note donnée au disque :       
nicola › mercredi 26 mai 2021 - 18:05  message privé !  nicola est en ligne !

Non, elle veut une pocket.

Dioneo › mercredi 26 mai 2021 - 17:08  message privé !  Dioneo est en ligne !
avatar

Bah perso donc j'avais pas vu à l'époque. Ça a vieilli mais pas plus que les autres que tu cites je trouve, et au moins les persos - en tout cas où j'en suis, pas spoiler sivouplé, j'ai pas vu la fin ! - évoluent plutôt pas mal... Alors que par exemple dans Big Bang (pareil, découvert récemment pour moi) au bout de quelques saisons, ils tournent presque tous à vide (Leonard/Penny, putain, y'a un moment ce sont plus que des machines à faire des tronches désagréablse et à ricaner l'un de l'autre... Y'a plus que Sheldon et Amy qui ont l'air d'aller encore un peu quelque part, vers la saison 5/6).

Mais bref, on s'est égarés oué.

Polly veut-elle un cracker ?

Dun23 › mercredi 26 mai 2021 - 16:32  message privé !

Barney est ze personnage de cette série, avec sa catchphrase "it will be legen...wait for it...dary" mais je trouve qu'elle vieillit mal, regardée à l'époque, ne sait pas quand finir avec classe, et quand ça finit, ça n'en finit plus de finir (dernière saison plus que de trop).
Je me marre toujours autant à remater Friends, Big Bang ou 2 Broke Girls dans le même genre de sitcom mais HIMYM me laisse froid désormais (malgré quelques petits trucs bien sympas en y repensant, comme les gifles).
Sinon, écouté rapidement, ça a beau être caritatif tout ça, je foutrais pas 7.5£ là dedans.

(N°6) › mercredi 26 mai 2021 - 13:26  message privé !
avatar

Vu les extraits que j'ai juste checké sur Youtube, probablement. Et puis Polly a juste 30 ans et préfère regarder des séries à la télé que hanter les réseaux sociaux sur Internet, c'est raccord.

Note donnée au disque :