Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGFOTY › GFOTYBUCKS: Red Cups

GFOTY › GFOTYBUCKS: Red Cups

  • 2018 - PC Music, PCR10 (1 téléchargement internet)

téléchargement | 7 titres | 24:53 min

  • 1 Tongue (Lil Data Remix) [2:28]
  • 2 Poison (DJ Warlord Remix) [2:26]
  • 3 Lover (Stelvio Remix) [4:08]
  • 4 Drown Her (Daddy Long Legs) [3:01]
  • 5 Huge (DJ Gurl Power Remix) [4:53]
  • 6 Don't Wanna / Let's Do It (Thorpey Remix) [3:53]
  • 7 Believe (Mitomoro Remix) [04:04]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

A.g. Cook (aka DJ Warlord), Lil Data, Stelvio, Daddy Long Legs, DJ Gurl Power, Thorpey, Mitomoro

chronique

Styles
electro
pop
techno hardcore
Styles personnels
bubblegum-bass remixée

Un peu de personal branding. Au temps des réseaux sociaux, chacun se doit d’être sa propre marque. Chacun l’entrepreneur d’une identité construite de toute pièce via internet constituant sa propre brand. Tous des influenceurs ! Tous des disruptive humans of Linkedln ! Chacun sa propre auto-pute du système ! Et faut savoir être flexible et diversifier son offre pour répondre à des demandes toujours plus gloables. GFOTY, juchée sur son gobelet Starbuck, entreprise à la gestion bienveillante entre collaborateurs d’une nouvelle expérience de vie ça veut rien dire ma phrase comme tout bon énoncé de la Start-up Nation, le sait bien. D’ailleurs elle porte un hoodie GFOTY disponible sur GFOTY.com. Auto-auto-marketing, la grosse maline. Pour sa dernière offre avant son pot de départ de PC Music, voilà qu’elle vous propose tout une gamme qui revisite ses plus grands morceaux de bubblegum-bass. La même chose, mais en différent, et surtout avec un packaging différent, la preuve c’est pas la même couleur de gobelet. Elle est pas sympa la Polly ? Ben non elle est pas très sympa en fait. Et encore moins bienveillante. Faut voir comment elle confie sa dernière petite bombinette en date à base de roulage de palots baveux au maitre du live coding du label, Lil Data, juste pour qu’il la saccage de la plus belle façon. Pas mieux avec DJ Warlord (un cosplay de AJ Cook) qui rend encore plus hystérique le déjà bien abrasif « Poison », lui retirant tout ce qui s’approchait de loin d’une mélodie et accentuant le côté happy-hardcore, mais sans le happy. Si vous aimez les arômes kawaii des vieux classiques, « Lover » trouve ici une deuxième jeunesse, avec GFOTY faut pas pousser jusqu’à virginité, bondissante as fuck et furibarde comme du hard-tech en mousse fluo. Tom Parker, collaborateur sur le prochain EP à venir, donne au terrifiant « Drown Me » une ampleur électro-pop glitchée qui l’adoucit considérablement, lui donne un cachet très deconstructed club avec ce sample perturbant de vibreur de téléphone. Si « Huge » se fait bien secouer les puces à coup d’énormes beat synthétiques, il subit aussi un traitement de délitage de toute sa coda déjà flippante. Vous aurez compris, dans ce gobelet rouge, y a toute la substance de GFOTY, bien étrange et tordue à la base, retouillée, recyclée en version plus putasse, genre « Les milkshake de GFOTY ramènent tous les gars dans le quartier ! », mais pas moins chelou. Avec des tonnes d’additifs toxiques et de sucres ajoutés sur le remix final de Mitomoro qui pousse le bouchon J-Pop/Aqua au delà des limites du kawaii-core. Allez, achète ma merde et partage tes instants GFOTY sur ton Insta, bitch. Like. Emoticon coeur coeur coeur nounours arc-en-ciel licorne fist.

note       Publiée le samedi 21 décembre 2019

partagez 'GFOTYBUCKS: Red Cups' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "GFOTYBUCKS: Red Cups"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "GFOTYBUCKS: Red Cups".

ajoutez une note sur : "GFOTYBUCKS: Red Cups"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "GFOTYBUCKS: Red Cups".

ajoutez un commentaire sur : "GFOTYBUCKS: Red Cups"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "GFOTYBUCKS: Red Cups".