Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTHenry Threadgill › Spirit of nuff...nuff

Henry Threadgill › Spirit of nuff...nuff

7 titres - 58:10 min

  • 1/ Hope a Hope a (7:40)
  • 2/ Unrealistic Love (10:39)
  • 3/ Drivin' You Slow and Crazy (10:29)
  • 4/ Bee Dee Aff (9:28)
  • 5/ First Church of This (8:04)
  • 6/ Exacto (5:02)
  • 7/ In the Ring (6:48)

enregistrement

R.P.M. Studios, New York City, USA, 19-21 novembre 1990

line up

Curtis Fowlkes (trombone), Gene Lake (batterie), Masujaa (guitare), Edwin Rodriguez (tuba), Marcus Rojas (tuba), Brandon Ross (guitare), Henry Threadgill (saxophone alto, flûte)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
avant-garde

Parler de l'oeuvre d'Henry Threadgill n'est pas chose aisée. Elle l'est encore moins quand des mots malheureux tels que ceux-ci sont lâchés : ce saxophoniste alto incarne très certainement le plus formidable des artistes jazz de l'ancienne génération encore en vie. Avec des fortunes diverses, les plus grands, qu'il s'agisse d'Anthony Braxton ou Cecil Taylor, en passant par Peter Brötzmann ou Ornette Coleman, tous donnent l'impression de se répéter, poursuivant sans trop y croire une carrière qui ne voit pas de fin, alors que d'autres, comme le jadis talentueux Wayne Shorter, semblent eux avoir carrément abdiqué. Tout cela sans compter l'émergence rapide et heureuse d'une nouvelle génération d'improvisateurs, dont certains peuvent se targuer d'afficher de réelles prétentions (Ken Vandermark, Steve Coleman), entraînant dans leur sillage quelques rescapés chanceux des temps anciens, à l'instar de David S.Ware qui surfe sur la vague du succès avec un certain opportunisme qui lui va à ravir. C'est que, n'en déplaise à ses détracteurs, qu'on aime ou pas sa musique, Henry Threadgill a suffisement d'atouts dans son jeu pour prétendre très sérieusement à ce titre. Ce qui le démarque de ces contemporains, c'est sa polyvalence : non seulement, il s'agit d'un fabuleux musicien, mais plus encore, il se révèle en tant qu'incroyable et talentueux compositeur, redoublé d'un arrangeur audacieux. Sa musique, c'est un carrefour, un point de jonction qui réunit les deux extrêmités d'une même ligne en un seul point : à la fois passé et avenir, tradition et avant-gardisme, nord et sud, est et ouest. Elle a ce quelque chose de fabuleux qui la rend à la fois universelle et pourtant terriblement personnelle et identifiable entre mille. Pour son premier disque de la décennie, il constitue un septet sous l'intitulé de Very Very Circus où deux tuba et deux guitares électrifiées (celle de Masujaa et, déjà, le formidable Brandon Ross) vont entrer en collision avec ses phrasés obtus et décalés à la flûte et au saxophone. En bon disciple de l'AACM (Association pour l'Avancement des Musiciens Créatifs) de Muhal Richard Abrams, il va aussi introduire dans ses partitions l'abstraction et l'amour des dissonances héritées de Monk à l'approche néo classique de Carla Bley et Michael Mantler, le tout enrobé dans l'urgence trouble du Prime Time d'Ornette Coleman. Décrire sa musique comme celle d'un carousel cauchemardesque géré par des forains schizophrènes est sans doute une image réductrice... Pourtant, il y a une part de vérité là dedans. Les adjectifs abondent mais peu arrivent vraiment à la décrire avec acuité : dense, sombre, épileptique, intense, moderne, hors du commun, ou que sais-je encore. Si vous êtes sur ce site, c'est probablement parce que les musiques qui répondent à ces critères vous plaisent. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire...

note       Publiée le mercredi 14 août 2002

partagez 'Spirit of nuff...nuff' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Spirit of nuff...nuff"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Spirit of nuff...nuff".

ajoutez une note sur : "Spirit of nuff...nuff"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Spirit of nuff...nuff".

ajoutez un commentaire sur : "Spirit of nuff...nuff"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Spirit of nuff...nuff".

Coltranophile › mardi 23 mars 2010 - 15:51  message privé !

Il y a 5 albums. Les deux Old And New Dreams sur Black Saint (excellents), et les trois Soul Note dont je n'en connais que deux que sont les trios, l'un avec Motian et Geri Allen (au piano), l'autre avec Billy Higgins et Enrico Pieranunzi. Les deux sont de très beaux disques.

ellington › mardi 23 mars 2010 - 15:03  message privé !

et donc , le coffret Charlie Haden ?

Coltranophile › mardi 23 mars 2010 - 11:55  message privé !

Pour ceux qui apprécient Threadgill, Black Saint/Soul Note publie un coffret à prix réduit avec tous ses albums sur le label, que ce soit avec la formation AIR, les disques sous son nom et le "Flutistry" (avec James Newton je crois). Trois autres coffrets sortent par la même occasion: Charlie Haden, Enrico Rava, Enrico Pieranunzi.

telephasic-workshop › samedi 3 janvier 2009 - 13:16  message privé !

je dirais même plus absolument magnifique

Note donnée au disque :       
Morbid Saucisson › mercredi 2 janvier 2008 - 15:02  message privé !
Tout simplement génial!...
Note donnée au disque :