Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTHenry Threadgill › Song out of my trees

Henry Threadgill › Song out of my trees

5 titres - 46:01 min

  • 1/ Gateway (9:24)
  • 2/ Over the River Club (9:24)
  • 3/ Grief (10:11)
  • 4/ Crea (8:47)
  • 5/ Song Out of My Trees (8:15)

enregistrement

Sear Sound, New York City, USA, 17-19 août 1993

line up

Mossa Bildner (voix), Tony Cedras (accordéon), Ed Cherry (guitare acoustique), Ted Daniels (trompette), James Emery (guitare acoustique), Michelle Kinney (violoncelle), Gene Lake (batterie), Myra Melford (piano), Diedre Murray (violoncelle), Reggie Nicholson (batterie), Brandon Ross (guitare), Henry Threadgill (saxophone alto), Jerome Harris (basse acoustique), Amina Claudine Myers (clavecin, orgue)

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
avant-garde

Pour son second et dernier disque pour le label jazz italien Black Saint, Henry Threadgill s'emploie à nous surprendre. Quoi de plus normal pour un provocateur de classe internationale comme lui ? Exceptés les titres en ouverture et en clôture - "Gateway" et sa plage titre à l'orgue bluesy, réels traits d'unions avec ses oeuvres précédentes, peu de choses nous ramènent à l'esthétique à laquelle il nous avait habitué jusqu'ici. Le nombre d'intervenants est d'ailleurs cette fois drastiquement limité (on ne dépasse guère les six musiciens par titres là où "Too Much Sugar for a Dime" dépassait allègrement la quinzaine !). Plus étonnant encore, le saxophoniste est volontairement absent des étonnants "Over the River Club" et "Crea", qui partagent tous deux une même approche : il s'agit de pièces pour quatuor de guitares acoustiques, jouant en parallèle dans des gammes dissemblables, confrontées pour l'un au piano magique de Myra Melford, pour l'autre à la trompette hantée de Ted Daniel. C'est l'évidence même ; Threadgill se donne un malin plaisir à essayer sans relâche de nouvelles formules, de nouvelles manières de mettre en valeur ses compositions boîteuses et habitées. Il vient faire pleurer son alto sur le précité "Grief", en adaptant sa nouvelle configuration à un ensemble peut-être encore plus étonnant, fait de deux violoncelles, un clavecin et un accordéon... "Song Out of My Trees" peut sembler déroutant de prime abord, surtout si on considère son cas dans une perspective plus large où il ferait office de paranthèse. Mais il reste un album surprenant, comme tous ses albums. Son habillage très clairement plus acoustique pourrait lui donner plus de profondeur et d'assise. Pourtant, comme on l'a dit, si la forme change, le fond reste toujours le même, aussi sincère que décalé. Essentiel si, vous aussi, avez été contaminé par la folie douce de son univers.

note       Publiée le mercredi 14 août 2002

partagez 'Song out of my trees' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Song out of my trees"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Song out of my trees".

ajoutez une note sur : "Song out of my trees"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Song out of my trees".

ajoutez un commentaire sur : "Song out of my trees"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Song out of my trees".