Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRush › Vapor trails

Rush › Vapor trails

  • 2002 • Atlantic 7567 83531 2 • 1 CD

13 titres - 67:16 min

  • 1/ One Little Victory (5:08)
  • 2/ Ceiling Unlimited (5:28)
  • 3/ Ghost Rider (5:41)
  • 4/ Peaceable Kingdom (5:23)
  • 5/ The Stars Look Down (4:28)
  • 6/ How It Is (4:05)
  • 7/ Vapor Trail (4:57)
  • 8/ Secret Touch (6:34)
  • 9/ Earthshine (5:38)
  • 10/ Sweet Miracle (3:40)
  • 11/ Nocturne (4:49)
  • 12/ Freeze, Pt. 4 of "Fear" (6:21)
  • 13/ Out of the Cradle (5:03)

enregistrement

Reactions Studios, Toronto, Canada, janvier - novembre 2001

line up

Geddy Lee (basse, chant), Alex Lifeson (guitares, mandoline), Neil Peart (batterie, percussions)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
hard rock

Vu le drame familial qui frappa le batteur et actuelle plume du groupe, l'avenir de Rush semblait bel et bien compromis. Au bout du compte, il aura fallu attendre six ans pour que Neil Peart fasse le deuil et se relève, tirant avec lui la carcasse de ce power trio canadien qui, quelque part, représente toute sa vie. Après la fin de leur quatrième cycle avec un controversé "Test for Echo", on s'attendait au changement et à une nouvelle approche, nourrie de plus par ces malheureux évènements. Pourtant, il n'en est rien. Seul changement ; l'absence de claviers. Beaucoup diront que c'est un bien, mais ceux-ci avaient réussis à se faire beaucoup plus discrets depuis "Counterparts". Le credo affiché, c'est donc le retour vers un axe guitaristique qui ferait s'enflammer n'importe quel fan de la première heure. La présence de Paul Northfield (Marilyn Manson) - une première - à la production se voulait comme un signe fort pour appuyer cette orientation. Pourtant, après cette heure de chansons à la densité souvent inutiles, on ne ressort pas de l'album avec la moindre mélodie en tête. Même les parties de guitare, prétenduemment acérées, font pâles figure si l'on tient compte de ce qui se fait en la matière du côté de la concurrence. "Peacable Kingdom", et une récuparation hâtive des évènements du 11 septembre 2001, "One Little Victory", la plage titre, qui veut donner le ton ou "Secret Touch" et ses relans Zeppelinien sont peut-être les seuls à vraiment pouvoir s'en sortir haut la main. Comme ce fût le cas à chaque fois, on sent que le premier disque de cette cinquième ère qu'ils ouvrent enfin est en ballottement, hésitant dans ses repères et manquant d'assurance dans ses prises de position. Disons que c'est un tour de chauffe...

note       Publiée le dimanche 16 juin 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Vapor trails" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Vapor trails".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Vapor trails".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Vapor trails".

Aladdin_Sane Envoyez un message privé àAladdin_Sane

Viens de ressortir l'album avec un nouveau mixage voulu par le groupe et à l'écoute, ça m'a l'air trés bon...

geddylee5150 Envoyez un message privé àgeddylee5150

On peut qualifier cet album de Bon ou Très bon album. Certe, la production "haut volume" rend cet album très intense, mais c'est le résultat de leur année de travail pour aboutir à cet album. Il faut voir cet album comme un géant qui s'est endormi quelques années et qui, en se relevant, décide de faire beaucoup de bruit (peut-être un peu trop) pour montrer qu'il est toujours vivant et qu'il est toujours le plus fort. Il y a une dose d'adrénaline sur cet album. Mes favorites : One Little Victory, Out Of touch, Earthshine, Noctune, Freeze. Et pendant que ces titres joues, je fait du "air drumming" comme un fou. Comme sur les meilleurs albums de Rush.

daï Envoyez un message privé àdaï
@coldstar ça dépend de quel BOC tu parles. Hors de propos sur les 3 premiers albums par exemple
COLDSTAR Envoyez un message privé àCOLDSTAR
Et quand à dire qu'ils ont ouvert la voie à des groupes comme Tool, je veux bien, mais je vois pas le rapport entre leurs musiques. Tu me diras, je crois que Manson écoutait pas mal de Rush, ben ça ne s'entend pas non plus. Avec Dream Theater, la filiation est un peu plus évidente déjà, mais DT reluque plus vers les dinosaures comme Yes. Et Metallica! J'ai trouvé Rush cité au milieu des 5487 groupes remerciés dans le support de Master of Puppets! Il est vrai ce disque est très influencé par le surpuissant Power Windows... Bon OK j'arrête.
Note donnée au disque :       
COLDSTAR Envoyez un message privé àCOLDSTAR
Euh Proggy je lis ta remarque à Matt là et je hurle "MOI Y'EN A PAS D'ACCORD"! Ce qui caractèrise Rush ce n'est pas d'excellent titres en cotoyant de mauvais, au contraire, je trouve que sur tous les albums que j'ai notés 5/6 Rush ne manque l'excellence qu'à cause du manque de très grands titres, pas par irrégularité, au contraire! Passé la face B de 2112, où on trouve 3 titres bien pourraves, il faudra attendre Hold your fire pour trouver + d'un titre moyen sur un album, ce qui peut justifier les 10/10 de Hard Rock Mag où ils notent + gentiment que moi. C'est justement pour ça que j'adore ce groupe, je n'ai jamais trouvé aussi peu de déchet pour un groupe ayant aborder plusieurs genres!!!! Méchant, tu sais que ça me fait de la peine! Ta remarque "titres excellents et pourris côte à côte sur un même disque" s'applique par contre parfaitement à Blue Öyster Cult.
Note donnée au disque :