Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRush › Permanent Waves

Rush › Permanent Waves

6 titres - 35:35 min

  • 1/ The spirit of radio (4:59)
  • 2/ Freewill (5:24)
  • 3/ Jacob's ladder (7:28)
  • 4/ Entre nous (4:37)
  • 5/ Different strings (3:50)
  • 6/ Natural science (9:17)

enregistrement

Le Studio, Morin-Heights, Quebec, septembre - octobre 1979

line up

Neil Peart (batterie, percussions), Geddy Lee (basse, mini moog, chant), Alex Lifeson (guitares électriques et acoustiques)

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
hard rock f.m.

Ce septième album a signifié pour beaucoup la fin d'une époque. Comme souvent, les fans hardcore se montrent hélas bien incapable de comprendre que certains groupes, comme les gens qui les constituent d'ailleurs, évoluent. Même si compromission peut parfois être synonyme de trahison, ce n'est heureusement pas toujours le cas. Ainsi, les reproches qui seront formulés à l'encontre de "Permanent Waves" sont sa tendance à peine divulgée de vouloir sonner F.M. ("The Spirit of Radio", pourtant excellent), et la présence de plus en plus proéminente des claviers (notamment sur "Jacob's Ladder"). Pourtant, Rush n'a jamais sonné aussi mâture, en pleine possession de ses moyens, et s'il use de certains artifices, c'est pour atteindre un niveau d'efficacité exceptionnel qui fait de cet album un formidable vulgarisateur et le passeport idéal pour pénétrer dans leur univers.

note       Publiée le mardi 19 mars 2002

partagez 'Permanent Waves' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Permanent Waves"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Permanent Waves".

ajoutez une note sur : "Permanent Waves"

Note moyenne :        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Permanent Waves".

ajoutez un commentaire sur : "Permanent Waves"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Permanent Waves".

Alvus Dei › jeudi 24 juillet 2014 - 22:18  message privé !

Sans doute le meilleur du groupe, ici Rush se fait plus accessible sans pour autant tourner au ridicule: au contraire, c'est même mieux! Spirit of Radio est excellente, c'est vrai, tous les changements de rythme que sont capables de faire Rush en une piste, même courte, c'est incroyable et ça rend ce groupe intéressant au plus haut point!!! Geddy chante de mieux en mieux; je rappelle qu'il est Canadien et que là bas les chanteurs ont une voix aigue , à la limite du supportable donc c'est tout à fait normal: bonjour les clichés! Héhé ( Par contre James LaBrie >< ) ;) En parlant de Dream Theater, on ne pompe pas Rush comme ça :3

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › vendredi 16 mai 2014 - 23:10  message privé !

C'est un peu le chaînon manquant entre VDGG et les Cardiacs. Malgré tout, il manque le panache d'Hammill et le coté virevoltant des derniers.

Note donnée au disque :       
Ramon › samedi 28 septembre 2013 - 14:13  message privé !

Comme le suivant, ce disque possède une première face lumineuse, presque évidente et une deuxième moins accessible, on peut parler d'album de la maturité, ce n'est pas (pour une fois) galvaudé. Spirit of the Radio qui fut un électrochoc à sa sortie, n'a pas pris une ride.

Note donnée au disque :       
Seb de Super › samedi 22 octobre 2011 - 18:21  message privé !

Acheté après avoir vu cet album cité dans une autre chro dont je me rappelais plus, après recherche c'est dans 2 de Don Caballero. il faudra que je réécoute les 2 pour voir le lien. Après une première écoute ça me fait penser aux Cardiacs

enslaver_666 › lundi 16 juillet 2007 - 02:25  message privé !
À mon avis, ce "Permanent Waves" est le premier chapitre d'une trilogie qui a été riches en classiques pour Rush. Ce n'est pas que les premiers albums n'ont rien à offrir, au contraire, mais disons que cet album, "Moving Pictures" et "Signals" ont su apporter des singles qui ont marqué en grand la carrière du groupe et même, qui ont su marquer le monde du rock. Ici, ça commence avec les "The Spirit Of Radio" et "Freewill" qui donnent déjà une bonne partie de la valeur de album. La musique de Rush se simplifie, adopte des structures plus conventionnelles en plus de s'adresser à un plus grand public. Le groupe se tourne vers le futur mais reste encore ancré dans son passé aux influences progressives avec "Jacob's ladder" et " Natural science", deux gros morceaux. Finalement, il y a les deux ballades dont "Entre Nous" aux accents folk. Sympa, malgré son petit côté kitsch. Y'a le dramatique et mélancholique "Different Strings" qui au final, ne réussit pas vraiment à faire ressortir les émotions voulues. En 1980, Rush débutait un nouveau chapitre dans sa carrière. "Permanent Waves" est donc un album de transition. Le groupe semble repartit à la recherche d'une identité et ça fait en sorte que l'album manque un peu d'homogénité. Reste que l'on a là l'un des meilleurs efforts du groupe.
Note donnée au disque :