Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBad Religion › How could hell be any worse ?

Bad Religion › How could hell be any worse ?

cd • 28 titres

  • 1We're only gonna die
  • 2Latch key kids
  • 3Part III
  • 4Faith in God
  • 5Fuck Armageddon...This is hell
  • 6Pity
  • 7In the night
  • 8Damned to be free
  • 9White trash 8second generation)
  • 10American dream
  • 11Eat your dog
  • 12Voice of God is government
  • 13Oligarchy
  • 14Doing time
  • 15Bad religion
  • 16Politics
  • 17Sensory overload
  • 18Slaves
  • 19Drastic actions
  • 20World war III
  • 21Yesterday
  • 22Frogger
  • 23Bad religion
  • 24Along the way
  • 25New leaf
  • 26Bad religion
  • 27Slaves
  • 28Drastic actions

enregistrement

Titres 1-14, Trak Records, Hollywood, USA; titres 15-20, Gold Star Studios, Hollywood, USA; titres 21-25, Pacifica Studios, Los Angeles, USA

line up

Greg Graffin (chant, piano, guitare, guitare sèche), Brett (guitare, choeurs), Jay Bentley (basse), Peter Finestone (batterie)

Musiciens additionnels : Jay Ziskout (batterie), Tim Callegos (basse), Greg Heston (guitare)

remarques

Titres 15-20 extraits du '1st EP'; titres 21-25 extraits de 'Back to the known'; titres 26-28 extraits de la compilation 'Public service'

chronique

Styles
punk

J'arrive pas à m'y faire, je ne peux supporter de voir le nom de Bad Religion associé aux formations skate/punk californiennes pour collégiens (Blink 182, Good Charlotte, The Offspring, encore que ces derniers aient été bons à leurs débuts, et autres...). Oui, ils ont ce sens de la mélodie dans la rapidité, oui, leur son reste relativement accessible comparé à certains mais leur intégrité et leur intelligence ne sauraient être questionnées. Et comme je ne suis pas ici pour lancer un débat, si vous n'êtes pas convaincus, jetez une oreille sur leur premier opus, on dirait du Clash sous amphétamine. Tous les éléments qui créeront l'identité du groupe sont présents même s'ils s'affineront par la suite. Niveau composition, c'est du bon punk rock assez basique, rapide, construits sur quelques accords bien sélectionnés, avec ce qu'il faut de sauvagerie mais pas trop dans la production; pour moi, l'élément marquant la différence est le chant de Greg Graffin. A l'inverse de nombres de formations punk, surtout à leurs débuts, le mec ose la mélodie, sur un mode légèrement héroïque par moment, et je ne puis m'empêcher d'y déceler de lointaines intonations proches de celles du jeune Joe Strummer d'où mon parallèle tordu avec les Clash. Peut-être pas si tordu au final car Bad Religion a toujours privilégié une forme de punk rock intelligent (plusieurs membres ont d'ailleurs des diplômes assez impressionnants) dans les paroles (et le graphisme des pochettes), même si musicalement ils n'ont pas cherché à renouveler trop la formule. Toujours est-il que, oui, ce premier essai longue durée est une usine à tubes, c'est comme ça et c'est d'autant plus remarquable que vu leur jeune âge, nos jeunes gens font preuve d'une belle maturité dans l'art d'écrire de bons brûlots. Pas leur essai le plus subtil mais franchement, vu son efficacité, on s'en cogne, ça reste un album qui compte dans l'histoire du punk rock. A noter que cette édition propose son lot de bonus avec notamment le premier EP ainsi que le mini 'Back to the known'. 'Kalifornia über alles', qu'il disait l'autre gars ?

note       Publiée le mercredi 18 septembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "How could hell be any worse ?".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "How could hell be any worse ?".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "How could hell be any worse ?".

NevrOp4th › dimanche 22 septembre 2013 - 20:16  message privé !

No Future.

Note donnée au disque :       
Fabb74 › jeudi 19 septembre 2013 - 10:08  message privé !

Pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle Bad Religion sur Guts!!

E. Jumbo › jeudi 19 septembre 2013 - 01:09  message privé !

Oh cool, Bad Religion sur guts ! Je ne vois pas le problème avec l'appellation "skate punk", c'est un style qui trouve ses racines dans la scène hardcore, le premier Suicidal Tendencies s'inscrit par exemple totalement dedans. Pour l'album, il est bien sympa et présente justement BR à son plus hxc même si ça reste old school et déjà mélodique (y a aussi un peu de guitare sèche ici et là qui rend bien).

Note donnée au disque :       
necromoonutopia666 › jeudi 19 septembre 2013 - 00:11  message privé !

D'accord avec Twilight sur toute la ligne. et c'est vrai que Ce premier effort est vraiment kiffant, même si je trouve le son un peu faiblard par rapport au prod rutilante qu'ils auront dans les 90's et 00's, ça reste un excellent skeud de punk yankee à l'ancienne.

Note donnée au disque :