Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBad Religion › The new America

Bad Religion › The new America

cd • 15 titres

  • 1You've got a chance
  • 2It's a long way to the promised land
  • 3A world without melody
  • 4New America
  • 51000 memories
  • 6A streetkid named Desire
  • 7Whisper in time
  • 8Believe it
  • 9I love my computer
  • 10The hopeless housewife
  • 11There will be a way
  • 12Let ti burn
  • 13Don't sell me short
  • 14The fast life
  • 15Queen of the 21st century

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Greg Graffin (chant, choeurs), Bobby Schayer (batterie), Jay Bentley (basse, choeurs), Brian Baker (guitare, choeurs), Greg Hetson (guitare, choeurs)

Musiciens additionnels : Mr Brett (guitare additionnelle), Todd Rundgren (choeurs)

remarques

Le dernier morceau est un bonus par rapport à l'édition originale.

chronique

Il y a diverses raison d’apprécier un disque de Bad Religion; dans le cas de ‘New America’, l’attrait de la fougue ne prévaut pas, il s’adresserait davantage à celles et ceux un peu las de la vitesse de galop des Américains. L’excellent ‘You’ve got a chance’ ouvrant les hostilités semble me donner tort mais la suite tempère, le groupe opte pour une forme de punk pop musclée (amorcée d’ailleurs avec le disque précédent, ‘No substance’) se fondant davantage dans l’air du temps, avec même quelques discrètes influences grunge (certains passages de ‘A world without a meldoy’ évoque parfois des remugles de ‘Smells like teen spirit’). On pourrait le déplorer, ce n’est pourtant pas mon cas. Certes, le combo y perd un peu de son identité mais dans la mesure où la mélodie a toujours tenu une place de choix dans l’écriture le distinguant justement de beaucoup de formations hardcore, assumer cet aspect à plein régime, qui plus est avec un chanteur de la trempe de Greg Graffin et le savoir-faire de ses comparses, ne me pose pas réellement de souci. Il est clair que voilà album moins profond, plus aisément consommable, un verre de Jack Daniel’s plutôt que de Lagavulin, mais ça fait aussi du bien de temps à autre. Les chansons rapides sont très correctes avec la production juste pas trop propre, celles plus pop comptent quelques belles réussites (‘A world without melody’, ‘A new America’, ‘There will be a way’, ‘1000 memories’) malgré quelques faiblesses telles que ‘I love my computer’ un peu convenue même si la voix équilibre, ‘Whisper in time’ trop proche de Pearl Jam sans le talent idoine. Vous l’aurez compris, nous ne tenons pas un chef-d’oeuvre encore moins un essentiel de la discographie de Bad Religion, plutôt une pause agréable, bien torchée, quelque peu prévisible mais pas dégueulasse du tout à s’écouter quand l’état d’esprit est bon… Indigne d’une telle formation, s'insurgent certain(e)s; bof, je ne suis pas trop d’humeur grognonne donc je l’aime bien ce skeud, c’est tout. 3,5/6

note       Publiée le mardi 17 août 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The new America".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The new America".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The new America".