Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFoetus › Finely honed machine

Foetus › Finely honed machine

ep • 2 titres

  • 1Finely Honed Machine
  • 2Sick minutes (Unmutual)

enregistrement

"FINELY HONED MACHINE" ENGINEERED BY CHARLES GRAY AND WARNE LIVESEY, PUBLISHED BY CHERRY RED MUSIC "SICK MINUTES" ENGINEERED BY HARLAN COCKBURN AND CHARLES GRAY, PUBLISHED BY INTERSONG

line up

J. G. Thirlwell (aka Foetus Über Frisco)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
jerk indus / ambient poissard

Vous avez un tube d’aspro pas trop loin ? Alors écoutez un peu : parmi les 3 maxis de l’année 84 de Fœtus, Finely Honed Machine est le seul qui n’apparaît pas sur « Sink », la gargantuesque compilation de singles sortie 5 ans plus tard. En fait, Sick minutes y apparaît dans une version écourtée, mais nulle trace de la face-A. Ce qui en fait donc un inédit de premier choix ! Autre détail : le recto de la pochette reprend le graphisme de l’album Hole, tandis que le verso reprend celui de Ache. Pour finir, le tout est sorti sous le nom de « Fœtus über Frisco », un sobriquet à usage unique, bien entendu ! En gros, tout est fait pour nos paumer, de la plus belle manière. Thirwell joue avec les codes de l’imagerie soviétique chinoise (hum, qui a dit « fœtus über tibet ? ») et réalise plusieurs pochettes sous le même dogme graphique, comme autant d’affiches de propagandes guerrières et totalitaires, comme si le code couleur était imposé, un noir/blanc/rouge strict et sans pitié qui enferme l’imaginaire et annihile l’humain de part des formes excessivement rectangles. Tout le contraire de la libération envisagée par les White Stripes avec le même code visuel (cf « De Stijl ») ! La musique, dans tout ça, est toujours aussi jacquante, groovante, funkysante. La face A est une bonne tuerie entre electro-funk et geyser de sons proto-industriels, un tube fracassant qui a sans doute dû tourner pas mal dans la chambre de Trent Reznor, quoique ce dernier aura passé à la trappe les merveilleux sons mélancoliques 8 Bits que Thirwell a éparpillé ça et là. Sick Minutes n’a rien à voir, puisqu’il s’agit d’un titre tribal et insaisissable, dévoilant l’autre côté de Fœtus, moins over the top : le manège enchanté du père Thirwell, entre Current 93 et nulle-part, avec cette voix sortie d’on ne sait ou qui répète « unmutual » comme un mantra à la fin.

note       Publiée le samedi 12 avril 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Finely honed machine".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Finely honed machine".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Finely honed machine".