Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJean-Michel Jarre › Oxygene New Master Recording & DVD Live

Jean-Michel Jarre › Oxygene New Master Recording & DVD Live

16 titres - 115:69 min

  • CD 40:09 - 1 Oxygene (Part I) - 2 Oxygene (Part II) - 3 Oxygene (Part III) - 4 Oxygene (Part IV) - 5 Oxygene (Part V) - 6 Oxygene (Part VI) - - DVD Oxygene - Live in your Living Room 75:00 - 1 Prelude - 2 Oxygene (Part I) - 3 Oxygene (Part II) - 4 Oxygene (Part III) - 5 Variation (Part I) - 6 Oxygene (Part IV) - 7 Variation (Part II) - 8 Oxygene (Part V) - 9 Variation (Part III) - 10 Oxygene (Part VI) - 11 Bonus The Making Of

line up

Jean Michel Jarre , Francis Rimbert, Claude Samard et Dominique Perrier : Synthés, claviers et équipements analogiques dont la liste exhaustive fait partie d’un supplément sur le DVD.

chronique

Trente ans après avoir culbuté les magnitudes d’une MÉ qui plafonnait dans des sphères aux interminables ribambelles spectrales, Jean Michel Jarre persiste et signe en revisitant l’une des œuvres musicales dominantes de notre siècle. Avec le recul, certains critiques et fans chauvins prétendaient à une commercialisation outrageuse de la MÉ. Faudrait bien se reparler de Dark Side of the Moon de Pink Floyd. Parce qu’Oxygene a produit le même impact sur la MÉ que le Floyd sur la musique progressive. Un renouveau qui produira des petits par dizaine (avez-vous entendu les œuvres de Thierry Fervant?), parce que Jarre inventait une musique électronique flottante et lyrique où les synthés étaient submergés dans une ambiance aux limites d’une paranoïa acoustique délirante. Une musique qui a subjugué, et qui subjugue encore, des millions d’amateurs de par le monde. Avec les mêmes instruments analogiques, mais avec une nouvelle approche technique, le plus grand synthésiste de France revisite son chef d’œuvre. Cette nouvelle mouture reproduit fidèlement les grands axes musicaux, donc pas de surprises à ce niveau (et c’est mieux ainsi), mais rehausse toute la profondeur rythmique et atmosphérique que les meilleurs équipements et platines de l’époque avaient de la difficulté à rendre avec justesse. Ici, toute cette richesse sonore y est superbement reproduite. Tous ses petits balbutiements, crépitements et odes filantes qui parsemaient les contours des 6 mouvements d’Oxygene s’entendent à merveille et avec émerveillement. Si le cd suscite de l’intérêt, le DVD est véritable pièce d’anthologie. Avec Oxygene Live in your living room, Jarre fait un pied de nez à ses détracteurs. Il démontre toute la complexité de son œuvre en ajoutant 3 autres musiciens, car Oxygene s’est fait sur quatre pistes et huit mains. Avec Francis Rimbert, Claude Samard et Dominique Perrier, il nous livre Oxygene nu. Le concert débute sur une mise à niveau où les sonorités analogues embrassent des effets sonores aussi ennivrants que ceux qui ponctuent l’œuvre entière. Graduellement tout se forme le Prelude se fond admirablement bien à la partie 1. Une partie flottante qui démontre les finesses de Jarre sur différents synthés. Tout au long, le synthésiste français joue de tous ses instruments, nous laissant pantois devant cette panoplie aux multiples trésors sonores. On y découvre les subtilités de l’art électronique analogue, car rien ici n’est numérique, ni digital. On y voit et comprend la grande créativité de Jarre qui a mené à une œuvre complète aux démesures d’une harmonie abstraite. Et c’est là que l’on comprend le génie derrière Jean Michel Jarre. Comment, et seul, t-il pu pousser un sens de mélodie aussi développé sur Oxygene 2 et 4 dans un contexte aussi abstrait? Ou a t’il puiser la compréhension des effets contrastants de 5 et des fluides aux lourdes réverbérations de 3? C’est là toute une histoire de créativité. C’est avec étonnement que l’on constate la somme de travail derrière ces 40 minutes de musique. Plus de 40 synthés et claviers analogues répartis dans un espace restreint où la compréhension de l’œuvre de Jarre est reproduite avec toute l’admiration que ses 3 comparses de scène en témoignent. Un spectacle intimiste étonnant, parce que l’on voit et entend tous les secrets de ces machines qui, quelques minutes auparavant, paraissaient plus étranges que l’étrange même. En plus de l’album au grand complet, 4 nouveaux titres qui s’insèrent à merveille dans l’univers bouillant d’Oxygene sont au menu. Des titres aux atmosphères flottants qui ajoutent à l’étendard cosmique qu’est Oxygene. Pour Jean Michel Jarre, ces titres sont des réflexions supplémentaires à celui qui admet s’être éloigner, et ennuyer, des sonorités analogues. Je vous fais grâce des justifications qui amènent à cette nouvelle bouffée d’Oxygene, parce que tout est totalement justifié. C’est un cours 101 sur la musique électronique analogue et la conception d’une œuvre qui persiste dans nos oreilles après chaque rendez-vous. C’est un DVD d’une excellente qualité sonore et visuelle où l’on comprend toutes les subtilités de ce monde musical parallèle aux tonitruants mystères endémiques du Heavy Metal et de la simplicité de la techno. Oxygene Live in your living room c’est de la créativité, de la débrouillardise qui se conclut sur une œuvre majeure qui accompagnera le temps, comme les grandes œuvres de Bach, Beethoven et Mozart….Et tout ça part d’une cuisine!

note       Publiée le lundi 14 janvier 2008

partagez 'Oxygene New Master Recording & DVD Live' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Oxygene New Master Recording & DVD Live"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Oxygene New Master Recording & DVD Live".

ajoutez une note sur : "Oxygene New Master Recording & DVD Live"

Note moyenne :        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Oxygene New Master Recording & DVD Live".

ajoutez un commentaire sur : "Oxygene New Master Recording & DVD Live"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Oxygene New Master Recording & DVD Live".

le mourm › jeudi 14 février 2008 - 16:28  message privé !
En fait de re-recording, il s'agit plutôt d'un re-mix dans le sens premier du terme : à partir des pistes enregistrées en 1976, Jarre a revu les fade in/fade out qui lient ensemble les différentes parties. Cela explique les quelques infimes différences de durée entre cette version et l'original, ainsi que la disparition de quelques oiseaux à la fin de la part.3 et 6. Mais la mention "ré-enregistré" est totalement abusive...
Note donnée au disque :       
le mourm › samedi 2 février 2008 - 19:12  message privé !
Je viens d'apprendre que Jarre serait en procès avec Dreyfus music, éditeur de l'Oxygène original en 76. Pour récupérer les droits sur son oeuvre phare, il devait le ré-enregistrer entièrement, d'où la mention "New master Recording" sur le CD de 2007. Mais il suffit de faire jouer ensemble l'original et le "nouveau" CD pour se rendre compte qu'il n'a rien ré-enregistré du tout...(je ne parle pas bien sûr du DVD) Sacré JMJ.
Note donnée au disque :       
le mourm › samedi 19 janvier 2008 - 11:48  message privé !
Excellent DVD. Le travail sur les machines analogiques est fascinant à regarder, et l'interprêtation d'Oxygène 100% live est un véritable délice. Le CD est un peu superflu, dans le sens où ce n'est qu'un re-mastering de l'original de 1976 dont le son était déjà impeccable. Aucune différence côté musique,donc. Mais le DVD vaut à lui seul l'achat. J'aimerais qu'il fasse la même chose à Equinoxe. Ou qu'il sorte les concerts donnés au théatre Marigny en décembre 2007 (Oxygène + Oxygène 7-13) sous le même format.
Note donnée au disque :       
edwood.zero › lundi 14 janvier 2008 - 18:44  message privé !
Cher Phaedream ; cela fait un moment que je suis attentivement tes chroniques...elles me permettent de découvrir ou de redecouvrir bon nombres d'artistes(T.dream,Schulze,Roach ect...).Rien ne me fait plus plaisir de lire aujourd'hui celle-ci, car c'est exactement ce que j'ai ressenti à la vision de ce DVD. Fan depuis mes plus jeunes années de JM Jarre(ce qui m'a value moults railleries) je ne peux que m'incliner devant l'intensité de ce "live in your living room".C'est un moment de pur bonheur pour les fans de ME. Je ne saurais trop le recommander aux amateurs mais aussi et surtout aux neophytes qui découvrirons enfin que la musique dite electronique n'à rien a envier aux autres et qu'elle est plus complexe et subtile qu'il n'y parait. Sur ce merci encore pour tes chroniques, Amicalement, Fabien. PS : Tu peux jeter une oreille si tu le souhaite sur mon myspace musique: myspace.com/mentzel2
Note donnée au disque :       
gkar02300 › lundi 14 janvier 2008 - 17:32  message privé !
Voila un peu une rennaissance même si l'album n'est pas un 100% inédit.A acheter rien que pour le DVD qui est vraimment exceptionnel.
Note donnée au disque :