Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJean-Michel Jarre › Les Chants magnétiques

Jean-Michel Jarre › Les Chants magnétiques

5 titres - 35:53 min

  • Les Chants Magnétiques I 17:49
  • Les Chants Magnétiques II 5:25
  • Les Chants Magnétiques III 2:54
  • Les Chants Magnétiques IV 6:13
  • Les Chants Magnétiques V 3:29

enregistrement

Enregistré de Mai à Juillet 1981

line up

Jean Michel Jarre : Electro-Harmonix Echoflanger,Korg KR 55,Elka 707 Eminent 310 U, Fairlight CMI, MDB polysequencer,ARP 2600 EMS Synthi AKS, EMS Synthi VCS3,Moog Taurus Pedal Synthesizer Oberheim OB-X, EMS Vocoder 1000, Korg VC-10

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique

Trois méga succès en ligne. Il y a peu d’artistes qui sont capable d’en faire autant, surtout à un niveau créatif aussi élevé. Après Oxygene et Equinoxe, Jean Michel Jarre répète l’exploit avec l’œuvre progressive la plus éclatante de sa carrière. Sans avoir la prestance commerciale de ses deux premiers opus, Magnetic Fields/Les Chants Magnétiques est tout aussi sublime. En ce qui me concerne, c’est l’œuvre la plus complète et la plus mature de Jarre à date. Elle marque un tournant dans la carrière du synthésiste Français, car il est l'un des premiers à utiliser massivement la technique de l'échantillonnage, pavant la voie aux folies synthétiques de Zoolook et enrichissant les prestances scéniques des concerts de Jarre.
Les Chants Magnétiques I démarrent sur une superbe envolée séquentielle qui suit sa trace dans l’écho de ses boucles. Ce tourbillon de notes mélodieuses marquera l’histoire de Jean Michel Jarre car il servira d’intro à plusieurs émissions de météo locales, bulletins de nouvelles, jingles télévisés et la célèbre série américaine Bare Essence, en 1982-1983. Après cet intro, le rythme s’anime sur une belle ligne de basse et des strates synthétiques pénétrantes qui virevoltent dans une atmosphère vertigineuse où les chutes de synthés abondent et les cadences alternent dans une frénésie des mouvements saccadés et mélodieux. Vers la 6ième minute, un calme dramatique s’installe où Jarre nous présente son nouveau jouet, l’échantillonneur Fairlight. Derrière les coussins synthétiques flottants, les bruits de toutes sortes (Voix, contrebasse, réacteur, etc…) habillent l’atmosphère d’une texture sonore riche et innovatrice. Un superbe passage qui nous conduit vers un tempo encore plus saccadé vers la 11ième minute, où de superbes solos de synthé s’entrecroisent en harmonie. Un grand moment dans la MÉ.
Avec ses claquements de mains et son rythme effréné Les Chants Magnétiques II deviendra un des classiques de Jarre. Suave et énergique, les solos sont en symbiose avec la rythmique, soutenue par de bonnes percussions, une bonne basse et des accords nerveux qui se fondent sur les rails chimériques avant de tomber dans les bras obscurs de la partie III. Un titre hautement atmosphérique qui ouvre la magistrale partie IV. Un hymne électronique à la douceur, à la tendresse. Une mélodie accrocheuse sur des agencements synthétiques suaves qui traversent la peau pour en réveiller la racine de nos émotions. Un superbe titre où l’échantillonnage est superbement étonnant sur des percussions claquantes et vaporeuses, à la Jarre. Les Chants Magnétiques V ferme sur une autre samba rumba qui a fait l’étrangeté des monuments cosmiques d’Oxygene et Equinoxe.
Les Chants Magnétiques est un superbe opus. Une œuvre totale, à cause des échantillonnages qui ajoutent une dimension encore plus surréaliste à une œuvre qui surpasse déjà les aux limites de l’imaginaire. Un indispensable.

note       Publiée le samedi 21 octobre 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Les Chants magnétiques".

notes

Note moyenne        17 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Les Chants magnétiques".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Les Chants magnétiques".

Jean Pierre Moko › mardi 16 décembre 2014 - 20:25  message privé !

Fat. Encore un classique pour Jean-Mimi

Note donnée au disque :       
nowyouknow › samedi 12 novembre 2011 - 19:29  message privé !

première moitié plus qu'exellente, du très grand jarre. ensuite on a une suite de morceaux imparfaite. les chants magnétiques V' fait vraiment mauvaise musique de rpg, très dispensable et les percussions sur le II lui donnent un côté kitch, dommage le morceau est très accrocheur et méritait mieux. rien à dire sur le reste de la face b, c'est du bon sans que ca surprene beaucoup. Mais quel premier morceau

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › samedi 22 décembre 2007 - 13:16  message privé !
avatar
Je l'ai ce fameux 'Musique pour Supermarché' en bootleg ; c'est très facile de se le procurer avec la dématérialistation magique du support
ForceMajeure › mercredi 1 août 2007 - 08:48  message privé !
Effectivement on doit trouver des MP3 de musique pour supermarché sur le net. J'en avais trouvé un extrait il y a qq années, mais je ne l'ai pas conservé. Bonne chance !
Note donnée au disque :       
le mourm › lundi 30 juillet 2007 - 22:40  message privé !
Logosman je te réponds par écrit pour ceux qui suivent la conversation ;) . Jarre a fait diffuser une seule fois l'intégralité de l'album sur une station de radio en 1983, en donnant la consigne : "piratez-le". Donc ça doit bien exister quelque part... J'ai entendu dire la même chose que toi, c'est à dire que l'on y entend des démos de ce que deviendront certains morceaux de Zoolook et Rendez-Vous.
Note donnée au disque :