Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJThe Jesus And Mary Chain › Automatic

The Jesus And Mary Chain › Automatic

cd | 10 titres

  • 1 Here Comes Alice
  • 2 Coast To Coast
  • 3 Blues From A Gun
  • 4 Between Planets
  • 5 UV Ray
  • 6 Her Way Of Praying
  • 7 Head On
  • 8 Take It
  • 9 Half Way To Crazy
  • 10 Gimme Hell

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Sam Therapy, Londres, Grande-Bretagne

line up

Jim Reid (chant, musique), William Reid (chant, musique)

chronique

Les 80’s auront été les années new wave, les 90’s, celles de l’indie (au sens le plus large du terme). Les Jesus and Mary Chain s’en foutaient bien, ils étaient prêts. La touche anglaise ? Ils en étaient quasiment les précurseurs. Le côté amérloque ? Nos Écossais étaient tellement biberonnés de Velvet Underground et autres que c’en était trop facile, il suffisait de couper la saturation des guitares et le tour était joué. C’est avec aisance et une morgue folle que les deux frérots pouvaient ainsi s’aventurer sur des terres parfois convoitées avec moins d’aisance par Love and Rockets en commettant l’exploit de se faire accepter par les kids américains et même reprendre par les Pixies. Il faut dire que les Jesus, ils ont le groove et ils savent comment le développer en l’habillant d’une touche pop irrésistible. Un vrai sacrilège (comme je l’ai longtemps cru) que de délaisser ainsi la saturation et la nonchalance affichées qui faisaient le charme de ces petits branleurs ! Du coup, voilà celui des cinq premiers disques que j’ai découvert en dernier et dont j’ai finalement eu le plus de mal à parler. Alors que c’est si simple… Ces mecs-là ont toujours été capables de torcher de bonnes chansons pop, simples comme l’étaient celles du Velvet, c’est juste qu’eux avaient su se shooter à la provocation du punk et au spleen de la new wave mais enlevez donc les murs de larsens de ‘Psychocandy’ et vous verrez. D’accord, ‘Automatic’ a un petit défaut, il ne prend pas beaucoup de risques quant à sa production, restant très homogène dans l’écriture, trop au goût de certains qui y ressentent une certaine linéarité. Tant pis pour eux car les mélodies parlent d’elles-mêmes, sexy, groovy, punchy, pas entièrement débarrassées d’une légère grisaille new wave, avec deux frères Reid qui assurent comme des pros derrière le micro (il y a même 'Head on', un tube pour de vrai). En réalité, avec le recul, je me demande si ce disque n’est pas plus audacieux qu’il n’y paraît, une sorte de pont entre la brit pop et l’indie américain ?

note       Publiée le mardi 6 juin 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Automatic' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Automatic"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Automatic".

ajoutez une note sur : "Automatic"

Note moyenne :        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Automatic".

ajoutez un commentaire sur : "Automatic"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Automatic".

dariev stands › mardi 13 juin 2017 - 16:38  message privé !
avatar

Un album sympa, qui a un son bien early 90's attachant comme tout, plastique et madchester sur les bords... Parfois je me demande si chacune de leurs chansons a le potentiel de devenir un tube punk rock en puissance comme "Head On" repris par les Pixies, ou si c'est juste celle-là. Une des rares reprises qui a fait dire au créateur de l'original : "c'est comme ça qu'elle aurait du être enregistrée" (pourtant les frères Reid sont des gros misanthropes, pas forcément à fond sur le rock US). Comme Dylan quand il parlait de "all along the watchtower".

Klarinetthor › lundi 12 juin 2017 - 23:18  message privé !

mouais, c'est peut-etre justement la brit pop qui pointe le bout de son nez, vraiment du mal sachant que je n'adhère pas à leur écriture.

Note donnée au disque :       
Dead26 › jeudi 8 juin 2017 - 07:46  message privé !

Le disque idéal à écouter en bagnole ou en faisant le ménage.

Note donnée au disque :       
zugal21 › jeudi 8 juin 2017 - 07:24  message privé !

Je le trouve secondaire et moyennement inspiré... Je l'ai depuis deux ans, alors que j'ai Psychocandy, Barbed Wire Kisses et Darklands depuis beaucoup plus longtemps. Serais pas étonné de lui avoir collé au moins quatre boules si découvert longtemps avant, ou avant les autres cités, mais là, ni chaud ni froid... Plutôt d'accord avec le rapprochement avec Love and Rockets, sinon .

ledl › jeudi 8 juin 2017 - 05:50  message privé !

Sans lui, je n'aurais peut-être pas écouté les précédents... Musicalement, sans doute le plus accessible; mais aussi très provocateur et parfois même malsain. Marilyn Manson a dû l'écouter, c'est certain! La tournée: phénoménale! C'a été la première fois que j'écoutais un avion à réaction au décollage (lors du larsen conclusif). Mais je n'ai jamais pu comprendre où ils l'avaient caché sur scène...