Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJThe Jesus And Mary Chain › Honey's dead

The Jesus And Mary Chain › Honey's dead

cd • 12 titres

  • 1Reverence
  • 2Teenage lust
  • 3Far gone and out
  • 4Almost gold
  • 5Sugar Ray
  • 6Tumbeldown
  • 7Catchfire
  • 8Good for my soul
  • 9Rollercoaster
  • 10I can't get enough
  • 11Sundown
  • 12Frequency

enregistrement

The Drugstore, Grande-Bretagne

line up

Steve Monti (batterie), Jim Reid (chant, guitare), William Reid (chant, guitare)

remarques

chronique

Styles
rock
indie rock
Styles personnels
noisy pop

Pourquoi 'Honey's dead' et pas 'Automatic', leur précédent essai ? J'ai honte mais c'est une question de pochette ; j'ai toujours apprécié le côté désenchanté des frères Reid et ce titre doublé d'une couverture bien gothique m'ont fait acheter l'objet. À la base, je voulais savoir comment s'en sortaient les frangins à l'entrée des 90's, d'où l'envie de me payer une galette de cette époque. Je ne suis pas déçu, leur créativité n'en est en rien altérée, nos lascars synthétisant avec brio leur touche la plus 'pop' (encore qu'entre leurs mains, une telle notion soit plutôt dangereuse) avec leur côté glauque même si en moins noisy. Je n'ai jamais aimé l'acid rock britannique des 90's popularisé notamment par Primal Scream, les Stone Roses mais en écoutant The Jesus and Mary Chain, on comprend à quel point ils ont influencé cette vague tout en n'y cédant jamais et en se montrant bien meilleurs. L'album débute avec le sombre 'Reverence' sur fond de tempi paresseux et de guitares torturées par des restes noisy du plus bel effet (du stoner ? J'ai pas dit ça non plus mais...), atmosphère que l'on retrouve sur les bons 'Sugar ray', 'Catchfire' ou dans une moindre mesure sur 'Frequency'. C'est toute la patte des frères Reid qui éclate ici et personnellement j'adore. Mais la palette est plus variée puisque d'autres pièces ont un feeling plus soft hérité de 'Darklands', des ballades plus coulantes et grises comme 'Teenage lust' avec sa guitare utilisée comme une basse, 'Almost gold', 'Good for my soul' (un brin ennuyeuses à mon goût) ; on trouve aussi du rythme notamment sur 'Rollercoaster' ou 'Tumbeldown'. L'influence du Velvet Undeground n'est jamais bien loin non plus ('I can't get enough', 'Sundown'). Rien n'a changé dans la philosophie Jesus and Mary Chain, la forme est peut être moins extrême mais le fond subsiste, même si pour ma part je goûte davantage leurs travaux du début, moins monotones.

note       Publiée le mercredi 16 mai 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Honey's dead".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Honey's dead".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Honey's dead".

ericbaisons › mardi 21 décembre 2010 - 14:44  message privé !

Un joli cadeau de Noel pas cher à offrir ou à s'offrir (ça s'adresse à des gens n'ayant honteusement jamais acheté leurs albums, donc à des jeunes) http://www.amazon.fr/Original-Album-Psychocandy-Darklands-Automatic/dp/B0030HG3JW/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1292938892&sr=8-1

Solvant › lundi 29 novembre 2010 - 22:55  message privé !

Non, moi aussi. Je conseille les Peel Sessions (84-89), très lourd, sombre, pas cool.

Note donnée au disque :       
Seijitsu › lundi 29 novembre 2010 - 19:29  message privé !

Je suis le seul à trouver que c'est leur meilleur disque depuis Psychocandy ? Pas que les deux précédents étaient mauvais, mais tout de même bien en dessous de leur mythique premier album.

Note donnée au disque :       
zugal21 › lundi 29 novembre 2010 - 18:30  message privé !

Un peu déçu ; je le trouve peu accrocheur

Note donnée au disque :       
Solvant › samedi 9 juin 2007 - 23:21  message privé !
Ils reviennent là, dans le cadre du festival Rock-en-Seine. A suivre.
Note donnée au disque :