Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDMiles Davis › My funny valentine

Miles Davis › My funny valentine

5 titres - 63:28 min

  • 1/ My Funny Valentine (15:10)
  • 2/ All of You (15:01)
  • 3/ Stella by Starlight (13:05)
  • 4/ All Blues (8:57)
  • 5/ I Thought about You (11:15)

enregistrement

Philharmonic Hall, Lincoln Center, New York City, USA, 12 février 1964

line up

Ron Carter (contrebasse), George Coleman (saxophone ténor), Miles Davis (trompetet), Herbie Hancock (piano), Tony Williams (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles principaux
jazz
Styles personnels
jazz modal > post moderne

À force de brûler les planches, le quintette ne trouve pas le temps de souffler cinq minutes, ne serait-ce que pour composer. Mais aux yeux de Miles, ce n'est pas là l'important. Vu son statut, il peut se permettre, comme un jeune premier, de jouer, soirs après soirs, dans des salles toujours pleines. Dans ces lieux où la musique naît, vibre puis s'éteint. Dans ces endroits clos à partir desquels va se répandre la rumeur. "Il est né, le nouveau Miles ! Je l'ai vu, l'autre soir, au Philharmonic Hall de New-York. Sa section rythmique est prodigieusement infernale..." C'est ce qui se dit, oui. Miles, lui-même, en est pleinement conscient. Et pas peu fier. Aussi, pour leur faire la peau, et parce que rien de neuf n'a été écrit depuis "Joshua", il décide de ressortir du placard ses vieux standards qu'il aime tant pour les exposer à la furie de ce petit diablotin de Tony Williams. "So What", "All Blues", "All of You", "Four", "I Thought about You", "Stella by Starlight" ou "My Funny Valentine"... Autant de titres rattachés à un glorieux passé dont il veut se servir pour montrer que le futur est en marche. Cet album en concert enregistré à l'hiver 1964 se concentre sur les ballades issues du répertoire du trompettiste. L'occasion de revenir une fois de plus sur son lyrisme inégalable. Des phrasés langoureux, presque blessés, qui agonisent dans un dernier râle. Miles, égal à lui-même, enfant du blues. Même si les échelles sont respectées, Davis et les siens partent de l'écriture modale vers quelque chose d'autre, quelque chose qui s'inspire de l'avant-garde, du hard bop aussi, de tout ça à la fois. Des deux disques extraits du même concert, ce n'est pas sur "My Funny Valentine" que cette nouvelle tendance qui se dessine peu à peu est la plus parlante. Ces ambiances distinguées ne s'y prêtent pas vraiment. Pour pouvoir en prendre la pleine mesure, il faudra se rabattre sur "Four & More" qui, lui, se concentre sur les pièces les plus énergiques du set. (mercredi 21 septembre 2005)

note       

ajoutez des tags sur : "My funny valentine"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "My funny valentine".

ajoutez une note sur : "My funny valentine"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "My funny valentine".

ajoutez un commentaire sur : "My funny valentine"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "My funny valentine".