Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWeather Report › Sportin' life

Weather Report › Sportin' life

8 titres - 39:05 min

  • 1/ Corner pocket (5:45)
  • 2/ Indiscretions (4:05)
  • 3/ Hot cargo (4:40)
  • 4/ Confians (5:06)
  • 5/ Pearl on the half shell (4:05)
  • 6/ What's going on (6:28)
  • 7/ Face on the barroom floor (3:58)
  • 8/ Ice-pick willy (4:58)

enregistrement

Crystal Recording, Hollywood, The Music Room, Pasadena, USA, décembre 1984

line up

Victor Bailey (basse), Mino Cinelu (percussions), Omar Hakim (batterie), Wayne Shorter (saxophones), Joe Zawinul (claviers)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais

chronique

Styles
jazz
Styles personnels
jazz électro fusion

"Sportin' Life" s'enfonce d'avantage dans le mauvais goût, avec toujours la présence d'un chant hors propos, cette fois, tenu de concert par Carl Anderson, Mino Cinelu et Bobby McFerrin. Si le retour aux ambiances colorées des musiques des îles était bel et bien la dernière chose qu'il leur restait à faire, c'est en victime de son époque que l'on doit voir un Joe Zawinul qui se complait plus que jamais dans une suite de sonorités aussi ridicules que vide de sens. Reproduire une vibration organique avec des machines faites de bric et de broc, ce sera possible plus tard (regardez la scène electronique actuelle) et ça l'était avant (car on en était aux prémices des experimentations sonores). Mais remplacer la vibration d'une ribambelle de percussions par une armada de clavier est une lamentable erreur dont Weather Report ne sera pas le premier, ni le dernier, groupe a en faire durement les frais.

note       Publiée le vendredi 8 février 2002

partagez 'Sportin' life' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Sportin' life"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Sportin' life".

ajoutez une note sur : "Sportin' life"

Note moyenne :        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Sportin' life".

ajoutez un commentaire sur : "Sportin' life"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Sportin' life".

torquemada › mardi 8 janvier 2013 - 18:53  message privé !

Dans les albums des années 80, j'aime bien l'éponyme, descendu par Proggy, mais celui-ci est assez médiocre. Par contre, je ne peux qu'approuver concernant la qualité du "Live & Unreleased".

ellington › mardi 8 janvier 2013 - 18:18  message privé !

et puisque le pertinent itibere m'a fait ressortir mes vieux Weather Report , je signale un " live and unrealeased " assez glorieux , qui regroupe des bandes live de 75 à 1983 . Cà n'est pas de la compil ramasse-pièces jaunes , c'est conçu par maitre Joseph en personne . Vous pourrez y entendre un groupe de scène phénomenal . Tout pouvait arriver avec le Report live , et tout arrivait !

ellington › mardi 8 janvier 2013 - 17:39  message privé !

fectivement , les années 80 du report sont à revaloriser . On peut ( on doit ? ) préférer les albums où le grand Wayne Shorter était co-leader , mais Zawinul a maintenu jusqu'au bout une exigence et un esprit d'aventure assez extraordinaire .

itibere › mardi 8 janvier 2013 - 12:21  message privé !

Dernier album aves la section rythmique Omar Hakim (dms) et Victor Bailey (b) à laquelle vient s'adjoindre Mino Cinelu en lieu et place de Jose Rossy.Effectivement , l'arrivée de Mino entraîne le groupe vers les Caraïbes.Y a t-il quelque chose d'illogique à ce que notre Bulletin météo explore le monde des alizées ? WR aime le voyage , la rêverie et la contemplation ont fait de ce groupe une antithèse du Jazz-Rock auquel il a été raccroché . Percussions , voix , claviers et vents jouent à cache-cache rendant cette musique impalpable , puissamment poétique , presque immatérielle malgré l'incroyable complexité des parties exécutées.Avec Pastorius et Erskine ,on semblait être arrivé au terme d'un cycle où la virtuosité et la froideur figeaient la musique.Dans Sportin'life , le mouvement est rendu , les couleurs du marché aux épices sont à nouveau sur l'étal (Black market?), ce dont on pouvait douter après le pourtant très bon album "domino theory" .Un album qui s'inscrit bien dans la démarche de Zawinul : chants de la terre , de l'air et du feu...pour l'éternité.

Note donnée au disque :       
aur › dimanche 4 mai 2008 - 19:03  message privé !
Pas d'accord avec cette chronique. Les claviers de Zawinul sonnent, comme à Son habitude, et quel que soit le matériel employé, comme ZAWINUL : i.e. de manière très vocale, et les percus caraïbes de Mino Cinelu donnent une couleur originale et une dimension organique et vibratoire semblable à celle que dégageait Dom Um Romao ! La chanson naïve de Mino, "Confians", est un vrai poème, et la reprise de "What's goin' on" est du pur WR sans compromission. Les vocalistes sont utilisés avec intelligence, comme des instruments à part entière, notamment le bruitiste Bobby Mc Ferrin, qui mérite d'être découvert par tout mélomane qui se respecte. L'usage des voix, loin d'être vulgaire ici, rappelle des pièces telles que "Nubian Sundance". Faudrait-il bouder sa joie en entendant un Weather Report célébrant la vie avec la légèreté sublîme d'un oiseau, l'énergie volcanique de Tale Spinning et les couleurs chatoyantes de l'arc en ciel ? Et pour ceux qui n'ont de cesse de comparer les derniers albums de WR avec Mysterious Traveller, ils n'ont cas considérer que cet album a plutôt fière figure aux côté d'albums contemporains. En comparaison, les Talking Heads sonnent plutôt monocorde !!!
Note donnée au disque :