Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRadiohead › Kid A

Radiohead › Kid A

cd • 10 titres • 49:53 min

  • 1Everything in It's Right Place4:11
  • 2Kid A4:44
  • 3The National Anthem5:51
  • 4How to Disappear Completely5:56
  • 5Treefingers3:42
  • 6Optimistic5:15
  • 7In Limbo3:31
  • 8Idioteque5:09
  • 9Morning Bell4:35
  • 10Motion Picture Soundtrack6:59

informations

Produced by Nigel Godrich & Radiohead on Location

Existe aussi en version 2x10" et en livre

line up

Colin Greenwood (basse), Jon Greenwood (guitare, orgue, flûte à bec, synthétiseur, piano), Ed O'Brien (guitare, voix), Phil Selway (batterie), Thom Yorke (chant, guitare, piano)

chronique

  • expérimental

Le pari était énorme à relever, et Radiohead a choisi le pied de nez, sans doute la meilleure option possible, faisant du coup de "Kid A", non seulement leur album le plus mature mais aussi le plus abouti et le plus convaincant. Car, oui, Radiohead a encore fait mieux que l'insolent "Ok Computer". Incompréhensibles sont les réactions de rejet qu'a suscité le présent disque, baptisé par les critiques comme un désavoeu. Pourtant, une écoute attentive laisse transparaître que des titres comme "How to Disappear Completely", "Optimistic", "In Limbo", "Morning Bell" ou "Motion Picture Soundtrack" ne sont pas si éloignés que ça de ce que le groupe nous avait fait entendre jusqu'à présent. Plus noir que de coutume, quelques incartades expérimentales en territoire électronique ("Kid A" et "Idioteque" principalement) ont servi de faux prétextes à un revirement de situation imaginaire. "The National Anthem" s'essaye au big band jazz alors que la plage d'ouverture, "Everything in It's Right Place" laisse l'auditeur dans un état de convulsion rare, tétanisé par tant de beauté brute. Cloîtrés dans leur studio, ayant comme lourde tâche de sortir avec un nouvel album, "Kid A" aurait pu être double. Mais Radiohead a fait le tri et a gardé les pièces de premier choix pour cette livraison, "Amnesiac", sorti à sa suite un an plus tard, faisant les frais de l'opération, cachant difficilement son côté fond de tiroir (de qualité, mais fond de tiroir quand même ; j'en veux pour preuve "Pyramid Song" - bien que splendide - calqué en tout point sur les gammes de "Everything in It's Right Place"). Une réussite exemplaire.

note       Publiée le jeudi 18 avril 2002

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Kid A" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Kid A".

notes

Note moyenne        82 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Kid A".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Kid A".

Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Le com de Dariev d'il y a Douze Ans est très vrai : je me le suis passé en fond hier j'ai eu envie de mettre des claques à ma sono. J'ai mis le casque, c'est moi qui me suis pris une baffe. Frappé par tant de cristaux, d'artifices savamment disposés, de mélodies d'un autre monde, résolument in-humaines (l'intro, ou la fort bien nommée "In limbo", dont je liais l'ambiance à Mezzanine) ou de non-mélodies ("idiotheque" , dont j'ai longtemps lié la pulsation dans mon esprit, à... Grand Declaration of War) avec "How to Disappear Completely" pour la partie "orchestre en lévitation dans une station spatiale fantôme". Et "National anthem" pour les tasers de matchs de foot circa 2000-2001 (j'y peux rien c'est la faute à la TV, ça reste associé à des mecs en bleu qui courent après un ballon sur du vert dégueu, c'est dans la lignée du rabbin berger allemand greffé à Morricone). Du diamant mou, des draperies synthéticos-organiques, du coton et des aiguilles, des diagonales sinueuses, un truc poétique mais mathématique, avec le chien battu flapi au mic qui rôde entre les abscisses et les ordonnées tel un bogue blasé. Un disque qui m'effrayait un peu alors, donc me fascinait, à travers sa beauté moderne tranchante-limpide autant qu'exagérément mystérieuse, ses lignes évidentes et pourtant brouillées, et ce dès l'abstrait et glaçant livret, évoquant quelque monde à la Shining vu sous le prisme Windows 98 et Autechre. Je n'ai toujours pas bien saisi ce disque, et quelque part, tant mieux.

vigilante Envoyez un message privé àvigilante

Toujours gentiment envoutant après tout ce temps. Oui j'ai entendu Creep ce matin dans la rue et ça ma rappelé que ces zoulous prenaient tranquillement la poussière sur mes étagères...Y a eu du bon. Jamais vu en live, dommage. Trop cher.

sol740 Envoyez un message privé àsol740

Tu parles peut-être de ça: https://www.discogs.com/fr/Radiohead-Kid-A/release/11449279

T'as l'album et le deuxième CD des bonus qui sont des enregistrements live.

zugal21 Envoyez un message privé àzugal21

En train de piocher dans l'oeuvre de Radiohead des siècles après les autres, je tombe sur deux versions cd de ce Kid A " sur les pages d'une grande enseigne. Une édition de 2000 en un cd, une édition de 2009 en deux cds. Le cd unique d'une édition et le cd1 de l'autre édition proposent un tracklisting dans un ordre très différent de celui présenté ci-dessus, avec des morceaux qui sont représentés plusieurs fois ( sans précision d'en quoi ils sont différents ) ; il y a plus de vingt titres sur le cd1 de l'édition 2009... Quelqu'un peut-il m'éclairer à propos de ces éditions, ou bien simplement me signaler si ça vaut le coup d'en acquérir une ; et est-ce que ça dénature ou pas l'oeuvre originale telle qu'ici présentée, que la surenchère de titres et le désordre rendent, ou pas, le truc imbitable ?

Note donnée au disque :       
Ramon Envoyez un message privé àRamon

La métamorphose du groupe, sous l'influence de son leader maximo, Thom Yorke, c'est à prendre ou à laisser, mais le pari sera remporté car les chansons restent excellentes.

Note donnée au disque :