Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPremiata Forneria Marconi › Photos of ghosts

Premiata Forneria Marconi › Photos of ghosts

7 titres - 39:02 min

  • 1/ River of life (6:56)
  • 2/ Celebration (3:50)
  • 3/ Photos of Ghosts (5:20)
  • 4/ Old Rain (3:40)
  • 5/ Il Banchetto (8:34)
  • 6/ Mr. 9 till 5 (4:07)
  • 7/ Promenade the Puzzle (7:35)

enregistrement

Fonorama Studio, Milan, Italie, octobre 1972

line up

Franz Di Cioccio (batterie, voix), Franco Mussida (guitares, voix), Mauro Pagani (flûte, violon, voix), Giorgio Piazza (basse), Flavio Premoli (claviers, piano, orgue Hammond, mellotron, Moog, voix)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
symphonique

Remarqués par Emerson, Lake and Palmer qui fondent leur propre maison de disque, le label Manticore, PFM, au même titre que Banco del Mutuo Soccorso, signera un contrat avec eux pour adapter leurs disques en langue anglaise pour le marché international. "Photos of Ghosts" est le premier de ces deux essais, troquant les paroles italiennes contre une traduction anglaise pas toujours littérale, pas toujours habitée non plus comme l'est la version d'origine, celle de leur second disque, "Per Un Amico". Dans un ordre de playlist pas forcément respecté, se greffent en bonus à celui-ci une réinterprétation d'une plage issue de leur premier effort, "C'E Festa", un titre déjà dispensable que la version traduite, "Celebration", n'enrichira pas hélas, et un réel inédit, l'instrumental "Old Rain", relativement avare. Question de prestige et pour garantir sans doute un certain suivi, c'est Pete Sinfield, le parolier attitré de King Crimson, alors en congé définitif, qui se charge de réécrire les textes en anglais. Comme je l'ai déjà laissé sous-entendre, je ne suis pas client de ces versions anglaises ; non seulement le chant me paraît détaché et hors propos (un effet d'écho persistant ne fait que conforter cette impression), mais en plus, les parties instrumentales, quand elles n'ont pas été rejouées, souffrent très souvent d'un mix différent qui tend à revoir à la baisse la dynamique musicale du groupe, un comble, quand on sait à quel point la musique de Premiata Forneria Marconi est toute entière basée sur les nuances, son jeu avec les silences. Comme vous pourrez le lire certainement partout, ces versions dans la langue de Shakespeare s'adresseront en premier lieu à ceux qui n'arrivent pas à se faire au chant en italien. Et c'est bien regrettable. Tâchez de garder néanmoins à l'esprit que tout ce vous pourrez gagner en compréhension ou en confort d'écoute dans ces versions anglo-saxonnes, vous le perdrez en émotion. C'est du moins mon avis. Et je le partage.

note       Publiée le vendredi 11 mars 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Photos of ghosts".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Photos of ghosts".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Photos of ghosts".

Nicko › lundi 4 février 2019 - 15:31  message privé !
avatar

"Tâchez de garder néanmoins à l'esprit que tout ce vous pourrez gagner en compréhension ou en confort d'écoute dans ces versions anglo-saxonnes, vous le perdrez en émotion. C'est du moins mon avis. Et je le partage." --> Tout est dit !

Note donnée au disque :       
Wendy Scabtree › samedi 1 octobre 2011 - 19:42  message privé !

Concert mémorable un été en Italie. Ça faisait plaisir de voir toutes les générations fédérées autour de leur musique, très belle énergie !

Dun23 › lundi 18 janvier 2010 - 12:55  message privé !

S'en est presque déstabilisant, le chant en anglais quand on connait Per Un Amico. Une sorte d'incongruité à ne pas entendre ce que l'on sait devoir entendre. Comme Proggy, je préfère la VO sur ce coup là, peut être par habitude mais bon, je serais autant déstabilisé si j'entendais Aenima en français.