Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPremiata Forneria Marconi › Cook

Premiata Forneria Marconi › Cook

6 titres - 49:54 min

  • 1/ Four holes in the ground (7:27)
  • 2/ Dove... Quando... (4:43)
  • 3/ Just look away (8:48)
  • 4/ Celebration (8:33)
  • 5/ Mr. 9 till 5 (4:32)
  • 6/ Alta Loma Nine till Five (15:51)

enregistrement

The Convocation Hall, Toronto, Canada, 22 août 1974

line up

Franz Di Cioccio (batterie, voix), Yan Patrick Djivas (basse), Franco Mussida (guitares, chant), Mauro Pagani (flûte, violon, voix), Flavio Premoli (piano, orgue Hammond, mellotron, Moog, chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

L'exercice du témoignage en concert est bien souvent dispensable, et Premiata Forneria Marconi ne pourra rien faire pour déroger à cette règle. Au mieux peut-on revêtir ce tiède "Cook" d'une forte symbolique, à l'image de la photo qui orne l'arrière du disque, où tout le groupe salue son public depuis la scène, les bras dans les airs. Non, PFM ne va pas arrêter de faire de la musique. Mais à l'image d'un Genesis, ce n'est pas spécialement avec leurs albums les plus ambitieux ou les plus accomplis que les membres du groupe rencontreront le succès de masse, condition sine qua non pour un remplissage en bonne et due forme du portefeuille. "Cook" sonne donc comme un adieu, l'adieu à une musique qui n'aura au final fait que trois petits tours avant de s'en aller pour de bon. Les prémices d'une propension au vocabulaire jazz rock deviennent de plus en plus évident (les solos de Franco Mussida et de Mauro Pagani sur "Alta Loma Nine Till Five", très John McLaughlin/Jerry Goodman) et préfigurent "Jet Lag". En concert, c'est clair, on est là pour foutre l'ambiance. C'est donc tout naturellement que PFM a porté son choix sur les deux titres les plus rock de son répertoire, "Celebration" et "Mr.Nine Till Five". Ce sont aussi malheureusement - mais là, il s'agit d'un point de vue tout à fait personnel - les deux titres les plus inintéressants de leur répertoire. Ajoutez à cela qu'à eux deux ils occupent la moitié du disque et que le groupe a cru bon de rallonger ces titres de digressions diverses, vous comprendrez aisément pourquoi que je ne suis pas spécialement friand de ce témoignage. Un album qui se serait attardé sur leurs titres les plus introspectifs leur aurait davantage rendu justice. Premiata Forneria Marconi veut montrer qu'ils savent jouer vite et fort. Et ils y parviennent. Par moments. Je suis content pour eux. Mais si c'est vraiment cela que vous recherchez,alors autant vous rabattre sur des tas d'autres groupes de la même époque pour qui faire du rock stricto sensu est plus qu'un choix ; une raison d'être.

note       Publiée le vendredi 11 mars 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cook".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cook".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cook".