Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Misfits › Static Age

The Misfits › Static Age

cd | 19 titres | 43:51 min

  • 1 Static age [01:47]
  • 2 TV casualty [02:24]
  • 3 Some kinda hate [02:02]
  • 4 Last caress [01:57]
  • 5 Return of the fly [01:37]
  • 6 Hybrid moments [01:42]
  • 7 We are 138 [01:42]
  • 8 Teenagers from Mars [02:51]
  • 9 Come back [05:00]
  • 10 Angelfuck [01:38]
  • 11 Hollywood Babylon [02:20]
  • 12 Attitude [01:31]
  • 13 Bullet [01:38]
  • 14 Theme for a jackal [02:41]
  • 15 She [01:24]
  • 16 Spinal remains [01:27]
  • 17 In the doorway [01:25]
  • Bonus tracks
  • 18 Untitled [08:43]
  • 19 Untitled [00:06]

enregistrement

Enregistré et produit par Tom Bejgrowicz au C.I. Recording Studios, New York, janvier-février 1978. Mixé par Dave Achelis et The Misfits.

line up

Glenn Danzig (chant), Jerry Only (basse), Franché Coma (guitare), Mr. Jim (batterie)

remarques

Disponible pour la première fois en 1996 dans le coffret "Misfits", sans les titres 15, 16 et 17.
1997 : 1xCD 17 titres+2 bonus documentant les sessions d'enregistrement.
1xLP 17 titres, lim. à 7000 ex. (3500 noir, 2000 rouge, 1000 jaune/orange, 500 mauve)
1xK7 17 titres

chronique

Styles
punk
garage
psychobilly
rock
Styles personnels
who came along for the ride?

L'histoire discographique des Misfits est un roman-fleuve à elle seule. Pensez-donc, il aura fallu près de vingt ans pour que ce “Static Age” voit enfin le jour dans sa version complète et intègre. Entre-temps, certaines chansons seront éditées en singles, d'autre partiellement réenregistrées par Glenn Danzig après le split du groupe . A l'origine un trio, le groupe fondé par le Evil Elvis sort son premier enregistrement, le single “Cough / Cool” en août 1977. Glenn chante, joue du piano électrique, accompagné par un certain Manny Martinez à la batterie et Jerry Caiafa à la basse (futur Jerry Only). Premiers émois scéniques au fameux CBGB de New York et quelques dates locales avec le guitariste Franché Coma fraîchement débarqué et la machine est lancée. Martinez se fait jeter, est remplacé par Mr Jim. Coup de bol : Mercury Records offre trente heures d'enregistrement studio au groupe en échange des droits d'utilisation du nom “Blank Records”, le propre label créé par Danzig pour éditer le premier single. Résultat : dix-sept titres enregistrés en Janvier et Février 1978 en très peu de prises et overdubs, dont quatorze seront sélectionnés pour constituer “Static Age”. Malchance : malgré de nombreuses tentatives auprès de plusieurs label, le projet tombe à l'eau et l'album est remisé indéfiniment. Seules “Bullet”, We Are 138”, “Attitude” et “Hollywood Babylon” seront publiées en juin de la même année sur le single “Bullet” (via Plan 9 Records, le nouveau label de Danzig). Fast forward to 1996 : l'album est dépoussiéré et enfin disponible dans le coffret “Misfits”, puis tout seul dès 1997, agrémenté de trois titres échappés des sessions d'époque, “She”, “Spinal Remains” et “In the Doorway”. Autant dire que les fans ont vu la lumière du Graal au bout du tunnel à l'annonce de cet heureux événement. Le grand bonheur de “Static Age” est d'incarner dans les grandes lignes toute l'essence du groupe du New Jersey : l'influence rock 50's/60's (“Return of the Fly”, “Hollywood Babylon” ”Come Back”), le punk 77 sauce américaine (“Last Caress”, “We Are 138”, “Attitude”, “Bullet”), le garage d'avant le garage (“Teenagers From Mars”, “TV Casualty”). En bref, les Misfits accouchent d'un genre à eux seuls, mêlant avec jubilation humour décalé et sujets de controverses sur une base musicale qui sera plus d'une fois copiée après la fin du groupe (et rarement égalée, selon la formule consacrée). Le chant de Danzig, sans être encore celui du crooner taciturne qui le caractérisera bien plus tard, montre déjà un registre unique d'agression et de mélodie, en phase totale avec l'environnement musical qui joue au chat et à la souris avec les genres évoqués. L'attente fut longue, mais le plaisir est bien là, intact et inépuisable. Retour en 1978 : peu après les session d'enregistrements, le groupe commence à remodeler son image vers une esthétique horrifique plus prononcée et développer ce que l'on appellera désormais horror punk. Mais comme toute histoire de groupe punk qui se respecte, les péripéties ne font que commencer...

note       Publiée le lundi 16 septembre 2019

partagez 'Static Age' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Static Age"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Static Age".

ajoutez une note sur : "Static Age"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Static Age".

ajoutez un commentaire sur : "Static Age"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Static Age".

Demonaz Vikernes › jeudi 10 octobre 2019 - 16:13  message privé !

Pas mon favori des Misfits mais indéniablement un grand album, avec son lot de tubes (We Are 138, Bullet, Hollywood Babylon, Come back) dont certains auraient gagné à apparaître sur l'album de 82. 4,5/6 arrondi à 5 quand même, à ne pas négliger.

Note donnée au disque :       
Twilight › vendredi 20 septembre 2019 - 21:37  message privé !
avatar

Effectivement O_0

dimegoat › vendredi 20 septembre 2019 - 18:52  message privé !

On peine à croire que personne n'ait voulu le distribuer à l'époque

Rastignac › jeudi 19 septembre 2019 - 09:35  message privé !
avatar

Je l'ai usé jusqu'à la moelle celui-là. Ze best.

Note donnée au disque :       
Coltranophile › mercredi 18 septembre 2019 - 16:45  message privé !

Plein de petites fontaines de jouvence (Bullet, We are 138,.....).

Note donnée au disque :