Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDesiderii Marginis › Strife

Desiderii Marginis › Strife

cd • 8 titres • 49:56 min

  • 1Forlorn pt.205:44
  • 2Blackout06:22
  • 3A failure at liberty08:15
  • 4From glory to where05:54
  • 5In a nameless place06:19
  • 6Deceit05:41
  • 7Nightraid05:34
  • 8The sweet hereafter06:06

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré par Johan Levin, Suède, 2002-2003

line up

Johan Levin (tous instruments)

remarques

chronique

Styles
ambient
indus
Styles personnels
dark-ambient industrielle

Il m'aura fallu plusieurs écoutes pour apprécier ce nouvel album. Non qu'il ne soit pas accessible ou que Johan Levin ait changé radicalement de style : seulement voilà, 'Strife' s'avère plutôt 'plat' de prime abord. Malgré la comparaison tenace avec Raison D'Etre (qui a mon sens est exagérée), Desiderii Marginis possède son propre univers, et seules certaines sonorités ou structures ambient (nappes, percus) peuvent souffrir cette comparaison. Sur 'Strife', les nappes ambient ne sont plus seules, elles sont englobées dans une veine plus industrielle, essentiellement à grand renfort de sons metalliques dissonants ('Nightraid', la seconde partie de 'A failure at liberty' et surtout 'Deceit'). Pour le reste, il n'y a guère de changements significatifs : cet album est le prolongement du précédent, sans pour autant en conserver la profondeur et les basses telluriques. Seul 'The sweet hereafter' constitue une petite surprise chez Desiderii Marginis : une mélodie au piano et des nappes empruntées à In The Nursery. Un bon album malgré tout, mais quelque peu décevant au regard des oeuvres passées.

note       Publiée le mardi 31 août 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Strife".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Strife".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Strife".

Wotzenknecht › jeudi 11 janvier 2007 - 00:23  message privé !
avatar
J'aime, parce que j'ai découvert le monde dark-ambient par ici, parce que justement c'est plat comme une industrie abandonnée, froid, inerte, sans émotions. C'est le vent qui joue sur la poussière d'une ruine dévastée.
Note donnée au disque :       
kuroikarasu › samedi 17 septembre 2005 - 17:56  message privé !
Pas d'accord, je le trouve justement très bon cet album, plus "organique" que les précédents et surtout moins proche d'un Raison d'être...
Note donnée au disque :       
kualgretfa › jeudi 19 mai 2005 - 13:54  message privé !
Tout à fait d'accord
Note donnée au disque :