Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecrophagia › Holocausto de la morte

Necrophagia › Holocausto de la morte

8 titres - 39:46 min

  • 1/ Blood freak
  • 2/ Embalmed yet I breath
  • 3/ The cross burns black
  • 4/ Deep inside, I plant the devil's seed
  • 5/ Burning moon sickness
  • 6/ Cadaverous screams of my deceased lover
  • 7/ Children of the vortex
  • 8/ Hymns of divine genocide

enregistrement

Enregistré au Festival Recording Studio en 1998.

line up

Phil Anselmo ([Anton Crowley] guitares), Wayne Fabra (batterie), Killjoy (chant), Dustin Havnen (basse)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
thrash metal
Styles personnels
thrash/heavy/gore metal

Ouch ! Pour un come-back, c'en est un !!! 11 années séparent ce "Holocausto de la morte" de son prédécesseur "Season of the dead" (Guns N' Roses battra-t-il ce record ???). Et à en voir le livret, Killjoy a mis les p'tits plats dans les grands avec un patchwork de photos montrant diverses personnalités de la scène metal extrême européenne (Samoth, Necrobutcher, Mika Luttinen, etc...), guest prestigieux (Maniac de Mayhem) et un line-up transformé entièrement dont le guitariste Anton Crowley n'est autre qu'un certain... Phil Anselmo !! A voir sa performance ici, on se demande pourquoi il chante... Alors voilà, maintenant que les retrouvailles ont été faites, quel est le résultat de tout ce foin ? ...au delà des espérances ! Putain, il n'y a pas un seul riff à jeter. On voit Phil Anselmo véritablement sous un autre jour. Le style est encré dans le thrash-metal le plus lourd possible. Pas étonnant de voir Dustin poser avec un T-shirt Black Sabbath ! La rythmique est donc bien lourde mais sait se faire bien rapide et percutante quand il le faut. La production est parfaite, totalement adaptée au style joué, aggressive et puissante, elle aide parfaitement la retranscription de l'ambiance film-gore de l'album (N'oublions pas que ce "Holocausto de la morte" est un hommage au Maître es Film gore Lucio Fulci, décédé peu de temps avant l'écriture de l'album, comme indiqué dans le livret et sur la pochette...). Une autre grande réussite du CD réside dans les changements de rythmes absolument dantesques qui donnent beaucoup de rythmes et de mouvements pour un résultat encore plus jouissif ! Le chant de Killjoy est, quant à lui, la parfaite représentation vocale de l'Horreur telle qu'on peut la voir dans des films comme "La dernière maison sur la gauche" ou "Massacre à la tronçonneuse", monstrueuse à vomir (!!!), mais si adaptée à la musique. Cet album est une pure bombe, chargée d'hémoglobine et d'horreur. La plus fidèle représentation sonore des grands classiques du cinéma gore. Un must incontournable ! La machine est partie, impossible dorénavant d'échapper à Necrophagia avec par la suite d'innombrables sorties...

note       Publiée le samedi 1 mai 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Holocausto de la morte".

notes

Note moyenne        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Holocausto de la morte".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Holocausto de la morte".

vargounet › vendredi 4 mai 2012 - 22:51  message privé !

C'est fou l'ambiance de ce disque quand même, puis les riffs de dingue bien spontanés, les intrusions de samples juste parfaites. Ce disque c'est une sorte de melting pot complètement unique à la croisée du Death du Gore et du Thrash. Vraiment le top du top ...

Note donnée au disque :       
Nicko › lundi 26 novembre 2007 - 22:50  message privé !
avatar
j'ai chroniqué le DVD "Nightmare scenarios" (c'était un promo...), faut que je m'attaque aux autres... Un de ces 4, je vais balancer que des kros de DVD !
Note donnée au disque :       
Powaviolenza › lundi 26 novembre 2007 - 21:47  message privé !
avatar
Héhéhé c'est pas Nicholas Barker... Mais il lui ressemble ouais. En tous cas tout le DVD c'est ça : pornogore louisianeux avec holocausto de la morte en bande sonore.
Note donnée au disque :       
empreznor › lundi 26 novembre 2007 - 21:35  message privé !
Eh bien j'ai pas perdu ma soirée, Nicholas Barker en boucher avec 20 kg de trop et buccoejaculateur, ça m'a tout emoustillé; surtout vu les actualités.
empreznor › lundi 26 novembre 2007 - 21:27  message privé !
c'est salaud quand la musique est monumentale et le clip aussi, tu sais pas sur lequel te concentrer et tu rates l'essentiel. Putains, quels nichons, et quels breaks!