Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecrophagia › Harvest ritual - Volume I

Necrophagia › Harvest ritual - Volume I

10 titres - 48:37 min

  • 1/ The world, the flesh, the devil
  • 2/ Dead skin slave
  • 3/ Unearthed
  • 4/ Cadavera X
  • 5/ London
  • 6/ Return to Texas
  • 7/ Akumu
  • 8/ Stitch her further
  • 9/ Excommunicated
  • 10/ Harvest ritual

enregistrement

Enregistré aux Starwood Studios à Nottingham, au Electric Space Studio à Tokyo, au Godt Selskap Studio à Fosnavaag, au Red Room Studio à Tampa et aux Outer Sound Studios à Rome !

line up

Mirai Kawashima (claviers, bruitages), Killjoy (chant), Fug (guitares), Frediablo (guitares), Iscariah (basse), Titta (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
thrash/gore metal horrifique

Le moins que l'on puisse dire concernant Necrophagia, c'est que depuis que le line-up s'est stabilisé, le sextette ne chôme pas ! Un album en 2003, un mini-CD et un DVD en 2004, et voici qu'en 2005 sort le successeur de l'excellent "Divine art of torture". Les trois premiers albums de Necrophagia possèdent deux particularités. Lapremière est d'avoir à chaque fois un line-up complètement différent (Killjoy étant le seul à être sur au moins deux albums...). La deuxième, conséquence de la première (?), est de proposer à chaque fois des styles musicaux bien distincts. Et là, avec ce "Harvest ritual - Volume I", ce qui pose problème dès le début, c'est sa ressemblance avec "The divine art of torture". Il y a effectivement le même son (pourtant, l'album a été enregistré sur 5 pays différents !!!), le même style, la même aggressivité. En fait, il faut le dire, l'album est décevant. Pourtant l'ambiance est là, le gros son aussi, Necrophagia fait du Necrophagia, simplement l'inspiration n'y est pas ! Les morceaux se ressemblent beaucoup trop et il manque cette folie, cette magie qui font décoller un album. On sent pourtant qu'il ne manque pas grand chose pour que ça parte, "London" est excellent, "Cadavera X" possède une atmosphère bien trippante et "Return to Texas" a un très bon refrain, mais voilà, au final, ça manque de rythme. Je me réjouissais avec le précédent mini-CD, Goblins be thine" de voir Necrophagia évoluer et expérimenter avec un clavier plus présent,, plus aventureux et varié, là, ici, la prise de risque est minimale et les claviers sont redondants, interprétant le même pattern ou presque sur tous les morceaux. Le groupe aurait peut-être gagné à continuer dans la même voix que le CD de 2004. Comme je l'ai déjà dit, il y a de bonnes choses, mais ça manque de rythme, d'ailleurs, tout l'album est en mid-tempo (si l'on excepte le début bien brutal de "Stitch her further" - pourtant bon - avec Joey Jordison de Slipknot) et, même si avec l'aide du son les mid-tempo donnent des parties bien lourdes, ça devient lassant à la longue. Bref, même si l'album contient de bons morceaux, j'espérais mieux, dommage qu'ils aient joué la facilité avec des titres plutôt formatés. J'aurais préféré plus de diversité. Un peu décevant...

note       Publiée le dimanche 12 juin 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Harvest ritual - Volume I" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Harvest ritual - Volume I".

notes

Note moyenne        9 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Harvest ritual - Volume I".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Harvest ritual - Volume I".

Envoyez un message privé à
Décevant mon cul ouai. Cet album a un son à la fois puissant, cradingue et malsain. La prod est tout simplement meilleure et plus adaptée à Necrophagia que sur l'album précédent. Cet album est même un cran au dessus de Divine Art of Torture. Effectivement ca peut manquer un peu de vitesse mais c'est tellement bon...
Note donnée au disque :       
vargounet Envoyez un message privé àvargounet

Très décevant ....

Note donnée au disque :       
Hallu Envoyez un message privé àHallu
Je suis pas du tout d'accord de la similitude avec "the divine art of torture". Au contraire le son des grattes est plus crade, et rappelle plus "holocausto...", le reste de la prod' est très puissante, les titres sont accrocheurs, les claviers bien insérés, etc... Bref meilleur que "the divine art of torture" et du niveau de "holocausto..." pour moi.
Note donnée au disque :