Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtaraxia › Ad perpetuam rei memoriam

Ataraxia › Ad perpetuam rei memoriam

  • 1994 • Apollyon APO CD 94009 • 1 CD

cd • 12 titres

  • 1Prophetia
  • 2Annon Domini MDLVI
  • 3Aigues mortes
  • 4Tu es la force du silence
  • 5Flée et Fabian
  • 6Nosce te Ipsum
  • 7Zweistimmens-Täuschung
  • 8Torquemada
  • 9Bleumarine
  • 10Vitrage
  • 11Aquarello
  • 12Emeraude

line up

Francesca Nicoli (chant, flûte, boîte à rythmes), Vittorio Vandelli (guitares électriques, accoustiques, synthétiques, boîte à rythmes), Giovanni Pagliani (claviers, synthés, piano)

remarques

chronique

‘Vague à l’âme’ est probablement l’expression qui conviendrait le mieux pour désigner le climat de cet album très marqué par le bleu et l’eau tant au niveau de la couleur de la pochette que des titres (‘Aigues mortes’, ‘Bleumarine’, ‘Aquarello’). Moins symphonique que son prédécesseur (‘Simphonia sine nomine’), il conserve un certain lyrisme mais exprimé de façon plus intimiste. Chaque chanson pourrait évoquer une vague, douce, apaisante, qui en se retirant laisse un sentiment de mélancolie et d’abandon. Ce sentiment est très fort sur des titres comme ‘Tu es la force du silence’ (inspiré des écrits de Mallarmé) avec ses belles plages d’orgue ou ‘Aigues mortes’. D’autres comme ‘ Anno Domini MDLVI’ ou ‘Nosce te ipsum’ dévoilent une petite touche médiévale, très largement développée dans les travaux récents du groupe. On y remarque l’ajout d’une flûte au côté des traditionnels synthés, boîte à rythmes et guitares. Les morceaux alternent comme à l’accoutumée entre pièces rythmées et percussives et d’autres construites autour de la guitare sèche sur fond de synthé. La voix de Francesca est toujours aussi belle, forte, sûre d’elle-même mais très émouvante. Une musique qui évoque tant des échos du Moyen-Age que la mélancolie face à l’infini de la mer… Très beau.

note       Publiée le samedi 28 septembre 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ad perpetuam rei memoriam" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ad perpetuam rei memoriam".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ad perpetuam rei memoriam".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ad perpetuam rei memoriam".

Richard Envoyez un message privé àRichard

Tout est le plus souvent attractif chez Ataraxia. La richesse des thèmes, l'artwork, les ambiances bien amenées et diversifiées. Deux petits bémols quand même : un petit côté soporifique et la voix de Francesca parfois ampoulée. Résultat paradoxal, la galette que je préfère de leur touffue discographie est Paris Spleen qui est bien éloigné de leurs propres canons.

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan  Shelleyan est en ligne !
avatar

Ca fait du bien de réécouter les vieux classiques...

Hazincourt Envoyez un message privé àHazincourt

Mon préfèré de leur discographie pléthorique et incomparable ! l'un des plus vieux aussi.

Note donnée au disque :       
caténaire Envoyez un message privé àcaténaire

La voix de la dame, assez cérémoniale, sonne très bien à mes oreilles :)

Note donnée au disque :       
Alptraum Envoyez un message privé àAlptraum

Oui… pas faux. J'ai toujours eu beaucoup de mal avec sa voix

Note donnée au disque :