Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtaraxia › Il fantasma dell'opera

Ataraxia › Il fantasma dell'opera

cd • 12 titres

  • 1E il fantasma ? part I
  • 2E il fantasma ? part II
  • 3La nuova Margherita
  • 4Il palco no 5
  • 5Il violino incantato
  • 6Faust in una sala maledetta
  • 7Il ballo mascherato
  • 8La lira di Apollo
  • 9Il signore delle botole
  • 10Nei sotteranei dell'Opera
  • 11Le ore rosa di Mazenderan
  • 12Fine degli amori del monstro

enregistrement

Studio Ruffino, Italie, octobre 1995

line up

Francesca Nicoli (chant, flûte, boîte à rythmes), Vittorio Vandelli (guitare électrique, guitare classique, guitare sèche), Giovanni Pagliari (claviers, voix), Giorgio Buttazzo (guitare électrique sur 'La nuova Margherita')

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
dark wave néoclassique /cabaret folk

Aaaah, le 'Fantôme de l'Opéra', que d'artistes de tous bords cette histoire n'aura-t-elle inspirés ! Cette fois-ci, ce sont les Italiens d'Ataraxia qui nous entraînent dans les coulisses de l'Opéra de Paris pour nous proposer une relecture du mythe du monstre génial mais il semble qu'ils aient trouvé plus fort qu'eux cette fois-ci. Pas évident de choisir une voie cohérente qui échappe aux clichés traditionnels et de ce point de vue, le groupe a au moins l'avantage de la cohérence, ayant opté pour une approche entre intimité et farandole avec une musique très théâtrale et personnelle. Si le disque contient de belles pièces, notamment une adapatation du 'Wuthering Heights' de Kate Bush (rebaptisé 'La nuova Margherita') ou une mise en musique d'un extrait de 'Faust' version cabaret au piano, un accent un peu trop marqué me semble avoir été accordé à des chansons calmes pour plages de synthé et guitare classique (j'avoue que ce n'est pas l'aspect que je préfère chez Ataraxia, mais bon, question de goût...) qui, si elles sont assez belles, finissent tout de même par lasser et rendent ce 'Fantasma del'opera' un peu mou et sans relief. L'ensemble manque de surprise, d'autant plus que les structures et les sonorités (l'aspect symphonique au synthé) sont déjà connues et l'on en vient à se demander si le trio ne tourne pas quelque peu en rond. Attention, je ne dis pas qu'il s'agit d'un mauvais album mais on a connu Ataraxia nettement plus inspiré et je classerais ce disque-ci parmi leurs oeuvres du creux de la vague...pauvre fantôme, comme tu dois t'ennuyer, là, derrière les tentures...

note       Publiée le mercredi 7 avril 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Il fantasma dell'opera".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Il fantasma dell'opera".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Il fantasma dell'opera".

viviane › lundi 15 août 2005 - 13:51  message privé !
j'ai l'album et j'ai bien aimé, c'est vrai que le style lasse un peu, mais ça m'a inspiré pour écrire une nouvelle j'aime beaucoup l'aspect cabaret, et pour une fois la voix de la chanteuse ne m'a pas parue trop bizarre