Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBourbonese Qualk › Bourbonese Qualk 1983-1987

Bourbonese Qualk › Bourbonese Qualk 1983-1987

  • 2015 • Mannequin MNQ 061 CD • Lim • 500 copies • 1 CD digipack

cd • 22 titres

  • 1God with us
  • 2Blood orange bargain day
  • 3To hell with the consequences
  • 4Qualk street
  • 5Erector
  • 6Invocation
  • 7Headstop
  • 8Black madonna
  • 9Gag
  • 10Shutdown
  • 11Suburb city
  • 12Pogrom
  • 13Deadbeat
  • 14Return to order
  • 15Outcry
  • 16Confrontation
  • 17Soft city
  • 18Born left hearted
  • 19Backlash
  • 20Insurrection
  • 21This is the enemy
  • 22Workover

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

remarques

https://mannequinrecords.bandcamp.com/music

chronique

‘Heu, Shell ?’. L’intéressé, l’air maussade, ruminant sa solitude: ‘Kwa ?’. ‘Ben, c’est très cool ces histoires de patchworks urbains, de stream of consciousness d’une ville, mais bon, ça m’a pourtant l’air fortement hermétique, ce truc-là, Bourbonese Qualk… Je sais pas, j’ai pas trop envie de m’enfiler un disque complet bizarre qui explose dans toutes les directions, pour éventuellement trouver un titre potable, ces trucs conceptuels, toussa….’. Soupir. ‘J’ai le sirop pour ta toux manichéenne (Shelleyan est de très mauvaise humeur ce soir, ça lui arrive, allez). Il se trouve que le recommandable label transalpin Mannequin a sorti une compilation de concert avec les intéressés permettant de découvrir les pièces les plus ‘accessibles’ de leur répertoire. Par ‘accessibles’, j’entends que le label a travaillé la cohérence de la sélection en axant cette collection sur une trame post-punk indus exprimée dans un éventail forcément large quand on évoque Bourbonese Qualk laissant sonner ce cd comme un véritable album. Les Anglais n’ont jamais fait de la mélodie leur fond de commerce, oeuvrant surtout sur les ambiances, les rythmes, l’expérimentation, avec une production un brin lo-fi (parfaite pour la touche caverneuse), pourtant un morceau tel que le splendide ‘Born left-hearted’ avec son thème obsédant de clavier a l’étoffe d’un tube, l’aspect tribal de ‘Black Madonna’ flirte avec les copains de la première vague post-punk goth, les thèmes de violon ne sont pas sans rappeler dans une vague mesure les essais post punk les plus fous de Tuxedomoon. En filigrane, on devine aussi l’amour de la dub (‘Insurrection’), comme les compatriotes de The Pop Group ou Cabaret Voltaire. Bourbonese Qualk n’hésitent pas à regarder l’expérimentation industrielle bien en face, se profilant volontiers dans une démarche amorcée par Throbbing gristle. Il y a forcément un zeste de cold wave aussi et des manipulations purement rythmiques (‘God with us’). Le chant n’a jamais été une priorité dans le groupe sans pour autant se trouver annihilé, cette compilation propose beaucoup des compositions où ce dernier est pertinent, soit de par ses tessitures graves, soit pour le côté hurlé, scandé, militant. L’autre qualité de cette plaque est donc de respecter la démarche ‘touche à tout’ prônée par Bourbonese Qualk même si elle apparait davantage cernée que sur certains albums. On peut carrément évoquer un best of sans s’écorcher les papilles linguales tant ce skeud propose des pièces splendides révélant la cohérence et la richesse d’une démarche au cours de ces quatre années. Les mecs du label ont accompli un travail remarquable avec les musiciens pour extraire des cinq LPs de cette période la substantifique moelle. Si tu ne trouves pas ton compte là-dedans, je ne peux rien pour toi. Dégage maintenant ! Et bonne écoute !’

note       Publiée le mercredi 11 janvier 2023

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Bourbonese Qualk 1983-1987" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Bourbonese Qualk 1983-1987".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Bourbonese Qualk 1983-1987".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Bourbonese Qualk 1983-1987".