Vous êtes ici › Les groupes / artistesPThe Pop Group › Y

The Pop Group › Y

cd • 11 titres • 43:44 min

  • 1She is beyond good and evil
  • 2Thief Of Fire
  • 3Snowgirl
  • 4Blood Money
  • 5Savage Sea
  • 6We Are Time
  • 7Words Disobey Me
  • 8Don't Call Me Pain
  • 9The Boys From Brazil
  • 10Don't Sell Your Dreams
  • 113:38 (bonus track)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

Produit par Dennis 'Blackbeard' Bovell et The Pop Group - Ingés-son : Mike Blaine & Brian Gaylor

line up

Bruce Smith, Gareth Sager, John Waddington, Mark Stewart, Mark Stewart, Simon Underwood

remarques

Design par Malcolm Garett et Rich Beale

chronique

Styles
dub
noise
ovni inclassable
post punk
Styles personnels
experimental > bordel avec préméditation

Cacophonie rendue à l’état sauvage. Ces terroristes-là me seront toujours plus chers que les Clash ou les Crass… The Pop Group. Eux aussi visaient au radicalisme politique. Mais leur discours est noyé dans cet agrégat convulsif, où reliquats de métaux et fulgurances perverses se culbutent vaillamment. La première réaction est d’être sur le cul, puis de s’enflammer au contact de ces monstres de groove abrupts que se révèlent être Thief Of Fire, We Are Time, Words Disobey Me et l’immense She is Beyond Good and Evil, déjà évoqué en ces pages. C’est d’ailleurs l'une des entrées en matière les plus tonitruantes qu’il m’ait été donné d’entendre. La deuxième réaction, c’est de réaliser que ce disque est encore plus malade dans ses moments de vides rythmique : savage sea, pièce d’apparence improvisée, rappelle que The Pop Group déconstruit la musique de son époque comme le fit Red Crayola, c'est-à-dire en élevant le bruit et l’imprévu au rang de matériau noble et esthétique. Difficile de poser des mots sur ce qui a lieu ici, il faut se le manger volume à fond, ne rien y comprendre à chaque fois, sentir la violence des "riffs" funk décharnés de Gareth Sager, le tout amplifié par cet accélérateur de particules qu’est Dennis Bovell, producteur dub qui à cette époque révolutionne le son avec la même audace que Martin Hannett. Car tout est en réalité agencé, même si cela va à l’encontre du sens commun. Il n’y a pas vraiment de mélodie qui surnage, mais quelques motifs récurrents, et surtout cette guitare et cette voix, comme autant de cris de guerre incessants. On s’y raccroche, mais le maelström joue avec les dernières parcelles de terrain que l’ordre maintient, brinquebalantes. Vous l’aurez compris, on n’est pas dans l’agression monotone d’un disque de punk classique, The Pop Group fait partie, avec Public Image, des rares groupes du mouvement à révolutionner quelque chose, à jouer d’une façon encore jamais vue. Aujourd’hui, un journaliste dirait qu’il s’agit d’une rencontre entre post-punk extrême et éléments de transe africaine… Sauf que le post-punk extrême s’invente ici, justement, dans ces 10 titres incroyables, désorientant même après la 200ème écoute. S’il faut chercher des précédents, les très cultivés Pop Group ont pu s’inspirer des Swell Maps, deChrome, et surtout de Captain Beefheart, influence avouée et revendiquée. Le Pop Group veut taillader le rock à la serpe, le faire virer cubiste, primitiviste… Si à ce stade de dissolution des formes, les comparaisons ne peuvent qu’être subjectives, on peut s’avancer à dire que "Y" offre des perspectives plus folles encore que la no-wave. Surtout, il ne s’agit pas d’une impasse, mais bien d’une brèche, énorme. On va juste s’égratigner salement en passant, voire trébucher sur une mine, ou vient-on juste de marcher sur le pied de ce pauvre Mark Stewart, épuisé et possédé (Don’t Sell Your Dreams, qui va jusqu’à rappeler Keiji Haino) ? Que faire de cette flamme, maintenant. Elle est entretenue aujourd’hui par des groupes comme L’Enfance Rouge, effrontément radicaux et bruyants. Une question reste posée : comment un disque aussi ovniesque a pu devenir culte ?

note       Publiée le vendredi 6 juillet 2012

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

  • DNA › A taste of DNA
    DNA - A taste of DNA
    Pendant ce temps, un autre globe-trotter musical (Arto Lindsay) éguise sa Danelectro rouge et abrasive

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Y" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Y".

notes

Note moyenne        8 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Y".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Y".

Shelleyan › dimanche 12 février 2017 - 12:55 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Ca gérait très bien...Problèmes techniques de micro au départ puis après, c'est parti pour ne plus s'arrêter...le gratteux/clavier/saxo était complètement déchainé et sa gratte funky glacée faisait des merveilles...Beaucoup de gens venus pour le DJ de fin de soirée et ayant découvert The POP GROUP par hasard se sont rués sur le stand de merchandising

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › samedi 11 février 2017 - 15:33 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Et ça gérait derrière lui? Au B.B. Mix c'était clairement flottant

Note donnée au disque :       
Shelleyan › samedi 11 février 2017 - 12:14 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Vu hier sur scène, quelle tuerie ! Rien perdu de leur mordant, le chanteur est un ouf !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 17 octobre 2016 - 09:40 Envoyez un message privé àKlarinetthor

Mark Stewart a annoncé sur son fcbook que toutes les futures dates du Pop Group (le groupe devait commencer une tournée britannique puis europeenne) sont annulées; avant de prendre des places specialement pour eux (ils jouent au BB mix fin novembre, notamment) mieux vaut attendre qu'il nous dise quoi.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › jeudi 23 avril 2015 - 00:06 Envoyez un message privé àKlarinetthor

très très réservé pour ma part; en tout cas je vais pouvoir voir ce que ça vaut sur scène au Supersonic mais je ne pense pas me le repasser d'ici là. La génération qui veut pas lacher l'affaire, quand meme; quand on voit Wire et Gang of Four sortir eux-aussi un nouvel album au meme moment.

Note donnée au disque :