Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIncantation › Onward to Golgotha

Incantation › Onward to Golgotha

cd | 11 titres | 45:23 min

  • 1 Golgotha [03:29]
  • 2 Devoured death [02:19]
  • 3 Blasphemous cremation [04:25]
  • 4 Rotting spiritual embodiment [04:58]
  • 5 Unholy massacre [04:39]
  • 6 Entrantment of evil [02:39]
  • 7 Christening the afterbirth [05:33]
  • 8 Immortal cessation [03:27]
  • 9 Profanation [04:54]
  • 10 Deliverance of horrific prophecies [05:29]
  • 11 Eternal torture [03:31]

enregistrement

Enregistré aux Trax East Studios entre septembre et novembre 1991

line up

John Mcentee (guitares), Craig Pillard (chant, guitares), Ronny Deo (basse), Jim Roe (batterie)

chronique

Un oubli ! "Onward to Golgotha" représente un classique du death metal des années 90 et on n'en avait pas encore parlé sur Guts Of Darkness. C'est maintenant chose faite ! Certes, je ne suis peut-être pas le mieux placé pour parler de ce disque car je ne suis pas spécialement fan de death metal mais Incantation fait partie de ces groupes dans ce style qui m'ont toujours plu. Et ce premier album possède des qualités qui me parlent. Incantation, c'est un son : lourd, gras, sourd, crade et surtout poisseux ! On a l'impression d'être à la place d'un reptile immense se mouvant lentement dans un marécage de boue oppressant. La production est optimale, loin du son froid et clinique et musicalement, on est à des années lumières d'un style carré et technique avec des changements de riffs toutes les dix secondes. Ça reste primaire, pas encore très recherché, mais toujours avec cette atmosphère de chaos à la fois sur des rythmes effrénés mais aussi avec des morceaux lents, ultra doom et impénétrables. Funeral doom avant l'heure. John McEntee arrive ici avec un album ultime, noir, crade, death metal jusqu'au bout des ongles et avec une véritable personnalité. Et puis, impossible de ne pas parler de la performance de Craig Pillard au chant avec ses vocaux tellement d'outre-tombe, rapprochant la formation de Mortician (groupe très proche d'Incantation, John McEntee ayant fait partie de la formation à l'origine) en version moins mécanique et plus variée. Craig allie à la fois un chant ultra caverneux avec une véritable puissance accentuant encore un peu le côté poisseux de la musique. Bref, cet "Onward to Golgotha" est une réussite totale et dès ce premier essai, Incantation impose sa personnalité et son style. Plus de 25 ans plus tard, il reste un des piliers du genre.

note       Publiée le mercredi 25 avril 2018

partagez 'Onward to Golgotha' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Onward to Golgotha"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Onward to Golgotha".

ajoutez une note sur : "Onward to Golgotha"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Onward to Golgotha".

ajoutez un commentaire sur : "Onward to Golgotha"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Onward to Golgotha".

vargounet › samedi 28 avril 2018 - 17:26  message privé !

Blasphemy devant Upon the throne of Apocalypse et Diabolical Conquest ? NO WAY !

Note donnée au disque :       
The Gloth › vendredi 27 avril 2018 - 11:29  message privé !

Il classe tout de même celui-ci en 3e position de ses préférés, derrière "Blasphemy" (mon préféré aussi) et "Vanquish in Vengeance".

dimegoat › mercredi 25 avril 2018 - 16:24  message privé !

C'est amusant puisque John McEntee n'aime pas trop cet album, ni le suivant d'ailleurs: trop mal produits, trop jeunes, trop foutraques. L'exemple parfait du culte involontaire.