Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeicide › The stench of redemption

Deicide › The stench of redemption

cd • 9 titres • 38:35 min

  • 1The Stench of Redemption 04:09
  • 2Death to Jesus03:53
  • 3Desecration04:31
  • 4Crucified for the Innocence04:35
  • 5Walk with the Devil in Dreams You Behold04:58
  • 6Homage for Satan03:59
  • 7Not of This Earth03:19
  • 8Never to Be Seen Again03:24
  • 9The Lord's Sedition05:47

enregistrement

Morrisound studios, Tampa, Floride.

line up

Jack Owen (guitare), Glen Benton (basse, chant), Ralph Santolla (guitare), Steve Asheim (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Bloody hell, c'est ça le grand retour de Deicide ? Pourtant on me l'aura vanté celui-là, à grands coups de chroniques élogieuses, de publicités dithyrambiques et autres fourre-tout à superlatifs. J'aurais d'ailleurs traîné à l'acheter, allez savoir pourquoi, l'instinct peut-être. Et puis un jour, la surprise : 5€ à O'Cd. Tiens, mais qui est donc le déséquilibré qui voudrait se séparer de ce quasi chef d'œuvre ? Et il faut dire, qu'au départ on se laisse prendre au jeu. C'est simple, "The stench of redemption", c'est typiquement une babe californienne. Le genre botoxée à mort, qui fait bien gaffe à sa ligne et écarte les jambes quand il faut. C'est plus clair ? Le quota de Satan y est respecté (tout de même), mais derrière, de Satan, il y a vraiment que dalle. Alors, une bonne fois pour toute, qu'on m'explique ce que vient foutre Ralph Santolla ici. Bordel, depuis quand des solos de guitar heros tout mélodique ça colle à l'image evil & destroy d'un groupe comme Deicide. Et il en fout des tartines, jusqu'à parfois prendre toute la moitié du morceau en solos. L'horreur. Dégage Ralph. En plus t'as un nom de chien. M'enfin, soyons honnêtes, c'est tout de même un peu moins la cata que chez Obituary, mais ce mec, argh, abattez-le. D'autant plus dommage qu'il y a de sacrés steaks sur cet album : "homage for satan", "death to Jesus" (limite grind/death), "not of this earth"... Deicide se montre d'ailleurs bien plus thrashy qu'avant à mon sens, impression confirmée sur l'album suivant, et c'est tout à son honneur. Malheureusement, les riffs ne sont pas toujours inspirés, et puis mmhh... Comment dire. L'album, s'il dégage une puissance énorme grâce à sa production hyper testostéronée, manque sérieusement d'ambiance. On est plus proche des nouveaux trucs suédois que de l'antichambre de l'enfer quoi. Et je trouve cela très préjudiciable pour Deicide, car, à mon sens, ce n'est pas vraiment ce qui colle au groupe, notamment au vu de l'imagerie ultra-cliché-satanique utilisée. Résultat, en dehors de la performance de Benton aux vocaux toujours impressionnante, et du morceau "homage for satan" dont le dynamisme devrait faire école, le disque présente finalement peu d'intérêt. Le disque qu'on passe pour impressionner ses potes à cause du son. "T'as vu hein, ça balance ?". Mais pour nous hein, les vrais de vrais, il nous en faut plus. Du Deicide quoi... Snif.

note       Publiée le dimanche 4 septembre 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The stench of redemption".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The stench of redemption".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The stench of redemption".

luapluap › mardi 2 mars 2021 - 10:37 Envoyez un message privé àluapluap

C'est mon Deicide préféré aussi, comme avex Laiho sur Nihili d'Impaled Nazarene, le côté mélodique & tricotage apporte un très bon équilibre. On perd même pas en ambiance, trouve-je.

Note donnée au disque :       
Kagoul › vendredi 17 avril 2015 - 15:57 Envoyez un message privé àKagoul

Suis pas un spécialiste en métal (je suis pas un vrai comme dit dans la chro^^), mais ce DEICIDE là je le trouve mais énorme, monstrueux. comment ça bute ! et le son est juste fantastique. Mon DEICIDE préféré (pas taper) ^^

Note donnée au disque :       
dimegoat › mercredi 4 mars 2015 - 15:12 Envoyez un message privé àdimegoat

Presque un guilty pleasure ce disque de Malmsteen Death Metal. Je l'écoute avec une satisfaction un peu gênée mais bien réelle. Et après j'ai autant envie d'écouter Immolation que Jason Becker, c'est n'importe quoi.

Note donnée au disque :       
Potters field › jeudi 8 septembre 2011 - 10:08 Envoyez un message privé àPotters field

grave ! deicide c'est du funk satanique.

TWB › jeudi 8 septembre 2011 - 06:51 Envoyez un message privé àTWB

@Potters filed: putain, cette basse qui claque salement derrière les grattes...

Note donnée au disque :