Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeicide › Scars Of The Crucifix

Deicide › Scars Of The Crucifix

9 titres - 26:44 min

  • 1/ Scars Of The Crucifix
  • 2/ Mad At God
  • 3/ Conquered By Sodom
  • 4/ Fuck Your God
  • 5/ When Heaven Burns
  • 6/ Enchanted Nightmare
  • 7/ From Darkness Come
  • 8/ Go Now Your Lord Is Dead
  • 9/ The Pentecostal

enregistrement

Produit par Neil Kernon. Enregistré au Morrisound Studio, en Floride.

line up

Steve Asheim (batterie), Glen Benton (chant, basse), Brian Hoffman (guitare), Eric Hoffman (guitare)

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death lourdingue

Dans la famille "il serait temps d'arrêter mais on s'accroche" je demande le père. Deicide a beaucoup donné, beaucoup apporté, et on peut vraiment sans discuter parler de groupe culte, emblème du death à l'américaine et fidèle représentant de l'estampille Morrisound Studio au début des 90's. Cependant, il faut bien avouer qu'après Serpents of the Light, l'inspiration de la bande à Benton s'est enfuie par la sortie de secours (souvenez-vous de "In Torment in Hell"). Et bien c'est officiel, cette bonne vieille inspiration devait continuer de siroter des rhum-ananas à Panama quand le groupe a composé "Scars of the Crucifix". Soyons clairs: leur précédent disque était déjà un hymne à la redite, ensuite un best-of est sorti (bien opportun), et maintenant place à la blague. Fini le temps de l'auto-parodie, voici maintenant l'ère de l'anonymat. Un son convenu, des riffs convenus, une voix...convenue, tout à fait ma bonne dame, cet album est un océan d'insipidité, et ça fait vraiment mal au cœur de voir le logo Deicide sur la pochette (convenue aussi d'ailleurs, tiens). Là où les rythmiques étaient lourdes, servies par de bourdonnantes guitares accordées plus bas que l'humour de Bigard, on trouve des blasts simplement lents et mous qui appuient sans conviction des riffs mornes et des changements de tempo laborieux. En ce qui concerne le son, scandaleusement aseptisé, c'est là aussi la débandade. Il est difficile de digérer la transition entre les atmosphères finement poussiéreuses et la banalité assumée de Scars of the Crucifix. Ah c'est sûr on entend tout, c'est bien puissant, bien mixé, rien à dire, vraiment... ben vraiment anonyme. Cerise pourrie sur le gâteau faisandé, la voix de Glen Benton est déprimante de normalité, alors qu'il n'a franchement pas perdu la pêche sur scène, ce qui veut donc dire que c'est fait exprès, ce qui veut donc dire qu'il y a quelque chose que je pige pas. Finalement, on a vraiment l'impression que le groupe a mis un point d'honneur à conserver obstinément ce qui fait sa marque de fabrique auprès du grand public, à savoir l'incapacité à distinguer les morceaux ainsi que leur pachydermie d'ensemble, mais en remplaçant le charme par l'ennui, décidément maître mot de ce disque. Quand j'aurai fini de bailler, j'irai m'écouter un bon "Legion" des familles moi.

note       Publiée le lundi 3 décembre 2007

partagez 'Scars Of The Crucifix' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Scars Of The Crucifix"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Scars Of The Crucifix".

ajoutez une note sur : "Scars Of The Crucifix"

Note moyenne :        12 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Scars Of The Crucifix".

ajoutez un commentaire sur : "Scars Of The Crucifix"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Scars Of The Crucifix".

Painkiller › mardi 25 août 2009 - 00:16  message privé !

Il est très bon ce disque !

Note donnée au disque :       
Mister Magou › jeudi 13 août 2009 - 22:54  message privé !

Enooorme

Note donnée au disque :       
kama › samedi 22 mars 2008 - 12:54  message privé !
Superieur a ce qui est sorti a l'epoque? MOUARF!
Note donnée au disque :       
› samedi 22 mars 2008 - 12:25  message privé !
Cet album reste au dessus de ce qui est sorti à l'époque et est un grand disque de Deicide quoiqu'on en dise. Dans la discographie de Deicide il est meilleur que Serpents of the lights car un peu plus carré et couillu.
eblis › mercredi 5 décembre 2007 - 14:39  message privé !
C'est vrai qu'avec le recul, cet album a de multiple défauts : des paroles de plus en plus vides, une production complètement dépassée, et des titres complètement copier/coller pour faire croire à un album. Mais après le solo de "scars of the crucifix" fait parti des meilleurs de Deicide à mon avis, le titre "When Heaven burn" est très bon également. J'avais acheté la version bonus DVD que j'ai évidemment regretté cruellement... mais bon j'ai malgré tout de l'indulgence pour cet album fait dans une ambiance plus qu'impossible, entre un Benton de plus en plus alcoolisé et des frères Hoffman plus occupés à cracher sur les labels qu'à composer.