Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesUU2 › Boy

U2 › Boy

  • 2008 • Island 1764646 • 1 CD

cd • 11 titres

  • 1I will follow
  • 2Twilight
  • 3An cat dubh
  • 4Into the heart
  • 5Out of control
  • 6Stories for boys
  • 7The ocean
  • 8A day without me
  • 9Another time, another place
  • 10The electric Co.
  • 11Shadows and tall trees

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Windmill Lane Studios, Dublin, Irlande, 1980

line up

Bono (chant), The Edge (guitare), Adam Clayton (basse), Larry (batterie)

remarques

chronique

Ah, le snobisme de certains goths...Il n'est pas rare d'entendre 'Promised land' des Skeletal Family en soirée mais nettement moins courant de passer 'I will follow' de U2 alors que si on prête attention aux riffs de guitare, ils s'inscrivent dans une ligne semblable, et puis sur la partie calme avant que ça ne redémarre pour le final, ce ne sont pas des échos de Southern Death Cult qu'on décèle ? Si si, n'ayez pas peur, n'ayez pas honte...U2 n'a pas toujours été le groupe de 'Pop' ou 'Achtung baby'; quand ils se sont formés en 1976, ils ne savaient pas jouer et David Evans alias The Edge bricolait des guitares 'maison' avec son frère Dick avant que ce dernier ne s'investisse davantage dans son autre groupe, Virgin prunes. Paul Hewson qui n'a pratiquement jamais touché d'instrument de sa vie se présente comme guitariste, avant de très vite s'orienter vers le chant. Adam Clayton, viré du Lycée pour ses tenues trop excentriques gratouille une basse. En fait, le seul qui sache jouer de la musique est celui qui a passé l'annonce pour fonder le combo, un certain Larry Mullen, membre de la fanfare locale...Bref, après des débuts assez durs où U2 progresse et se taille une belle réputation de par la scène (les labels les envoyant régulièrement promener, les jugeant sans potentiel), un contrat est enfin signé en 1980 avec Island Records. Ils ne sont alors rien d'autres qu'une de ces nombreuses formations vaguement punk au look échevelé et sortent un premier album, 'Boy', dont la pochette fera scandale aux USA qui y voient un appel à la pédophilie. Assez d'historique, ce premier album est excellent et torturé à souhait, il s'inscrit justement dans la tradition post punk goth de formations comme Skeletal Family, Death Cult ou Flesh for Lulu, développant des harmonies flamboyantes avec un son de guitare qui deviendra la marque de fabrique de The Edge...Ecoutez donc le début de 'An Cat Dubh', c'est joyeux peut-être ? Ce thème hanté qui revient comme une menace sur un fond de basse hypnotique...Certes, U2 a déjà la tentation du refrain rock un peu trop lyrique ('Shadows and tall trees') mais elle est généralement très vite étouffée dans la noirceur de la musique; Bono qui n'était pas né pour être chanteur a pourtant travaillé pour développer un timbre personnel, passionné, un peu écorché, qui fait déjà merveille ('Stories for boys', I will follow',...) mais la force première des compositions c'est le bloc formé par les musiciens; Larry cogne ses peaux avec une précision impeccable et fusionne parfaitement avec la basse, laquelle rythmique permet au duo Bono/ The Edge d'occuper l'avant-scène à coups de refrains imparables ('Another time, another place') et de riffs tranchants, un peu comme au sein de Bauhaus. 'Boy' est certes le premier essai d'un groupe de jeunes échevelés qui traînent encore leurs interrogations, leurs cheveux en pétard et leurs cuirs noirs dans les docks de Dublin, mais c'est presque un sans-faute, un enregistrement très mature...Alors ? Que s'est-il passé ? U2 a réussi, ils ont décidé de quitter l'underground, de porter leurs interrogations dans le monde des grandes personnes, de se remettre en question et certains ne le leur ont jamais pardonné alors que Peter Murphy ou David Bowie sont restés en odeur de sainteté dans les légions sombres des caves à chauves-souris. C'est tant mieux ! Mais cessons ce snobisme anti-U2 ! C'est pas parce qu'ils ont sorti de la merde plus tard qu'ils faut renier ce qu'ils ont fait de bon; leur première trilogie est une merveille et 'Boy' un disque qui remue salement les tripes (d'ailleurs 'Another time, another place' passe en boucle pour la sixième fois); le groupe ressort son catalogue remasterisé, profitez-en !

note       Publiée le mercredi 18 février 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Boy".

notes

Note moyenne        20 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Boy".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Boy".

Richard › samedi 10 juin 2017 - 07:00  message privé !

Plus le temps passe et plus je l'apprécie celui-là. Le temps n'a rien enlevé à sa saveur, bien au contraire. C'est vrai que l'ombre des Banshees est prégnante.

Note donnée au disque :       
allobroge › mercredi 22 octobre 2014 - 21:52  message privé !

Un album post punk extraordinaire et une inspiration certaine pour twily ! Le meilleur U2 avec "War", une merveille dont on ne se lasse pas;

Note donnée au disque :       
Ramon › mardi 18 mars 2014 - 22:34  message privé !

La spontanéité des débuts ça a du bon et dire que la religion a failli mettre un terme à la musique, mais cessons ce snobisme anti-U2 ! Au moins concernant les premiers temps, même si je trouve qu'on est bien dur avec eux, car en dépit de quelques ratés, on trouve toujours de quoi se mettre sous la dent encore maintenant, enfin je suppose...

Note donnée au disque :       
zugal21 › mercredi 25 septembre 2013 - 21:23  message privé !  zugal21 est en ligne !

C'était tellement mieux, ce temps où bono prenait pas la pose pour les photos avec W.Bush ou Blair

Note donnée au disque :       
stankey › dimanche 26 février 2012 - 11:10  message privé !

Dans la chaîne ce matin à toute berzingue. Surement le 1er album le plus éclatant de toute ma discothèque, celui de U2 vers lequel je reviens le plus souvent, dans tous les cas...Après le DVD Under A Blood Red Sky !

Note donnée au disque :