Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNecro › Gory Days

Necro › Gory Days

cd • 14 titres • 55:34 min

  • 1Bury You With Satan
  • 2World Gone Mad
  • 3Light My Fire
  • 4Circle Of Tyrants (Feat. Ill Bill; Goretex; Mr Hyde & Captain Carnage)
  • 5Dead Body Disposal
  • 6You're All Dying
  • 7All Hotties Eat The Jizz
  • 8Scalpel
  • 912 King Pimp Commandments
  • 10Gory Days
  • 11Poetry In The Streets (Feat. Ill Bill)
  • 12Don't Try To Ruin It (Feat. Kid Joe)
  • 13One Way Or Another
  • 14Morbid

line up

Necro (MC, production), Ill Bill (MC), Goretex (MC), Mr Hyde (MC), Captain Carnage (MC), Kid Joe (MC)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
underground > horrorcore

Avec une pochette aussi fraîche, vous vous doutez bien qu’on a encore affaire à ce gros baltringue de Necro, teint frais vitaminé, joues roses pétantes de santé comme à son habitude... Même s’il n’y a rien de bien méchant ou sombre là-dedans bien que les lyrics soient de plus en plus portés sur l’obsession de Necro pour les perversions en tout genre et surtout son amour de plus en plus explicite pour les femmes ("never strike a bitch with a pipe or a knife, only strike them to bring them back to the reality of life"), j’ai de la sympathie pour cette saleté, ce médiocre, cet escroc qui recycle sans vergogne ni travail de sample digne de ce nom les thèmes d'horreur pour ses instrus. Son flow typé "mort-aux-vaches" est ici meilleur que sur I Need Drugs, si "meilleur" veut dire quelque chose avec Necro... plus frontal, collé aux baffles, obscène, poisseux. De même, si les beats sont toujours aussi ultra-basiques et complètement daubés, il accrochent bien mieux l'oreille, le lascar privilégiant les vieux samples années 70 (les musiques de Francis Lai genre Bilitis – sur "Dead Body Disposal" par exemple), fait une reprise infâme du "Light My Fire" des Doors sur un sample de Polnareff, pose avec la familia ("Circle Of Tyrants"), génère quelques cuts glauques et minimaux comme "World Gone Mad" ou "You’re All Dying" (un style d’instru qui deviendra une marque de fabrique sur ses productions futures), pose des refrains cultes et groove baveux sur les passages soul ("Scalpel", où il improvise des parties de chant foireuses mais exquises - "You're stabbed up with a scalpeeel / Cut through your adam's appllle, kid you're baffled"). L’album faiblit un peu sur la fin, mais "Morbid" rattrape l’affaire. Braunstein Jr. la joue crevard, lunettes de soleil à l’appui, flow pâté-de-porc en étendard, paroles tout ce qu’il y’a de plus romantiques et prods bas de gamme. Gory Days est donc bien primaire et graveleux, sans imagination, de fort mauvais goût, le disque d’un petit merdeux bassement provocateur et sans la moindre forme de talent musical certes, mais fait avec la banane et la clope au coin du bec – et c’est peut être pour ça que je l’aime bien, parce qu’il est décontracté et suffisamment cadencé, et aussi parce que Necro, à cette époque, ne nous gave pas encore avec ses featurings death-metal tout moisis, se contente de ruer dans les bacs hip-hop avec la finesse de Francis Heaulme dans une interview pour Femme Actuelle. Tout est dans le feeling, finalement.

note       Publiée le samedi 19 avril 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gory Days".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gory Days".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gory Days".

E. Jumbo › lundi 15 septembre 2008 - 09:35 Envoyez un message privé àE. Jumbo

Album sympa, mais assez lassant. A l'écoute ça sonne plutôt enjoué et je trouve ça pas mal.

Note donnée au disque :       
azfazz › mardi 29 avril 2008 - 18:07 Envoyez un message privé àazfazz
C'est marrant (un rien m'amuse, je sais...), je pense grosso-modo comme Raven à propos de Necro en général, amusant à découvrir une fois, mais lasse très très vite, mais pour moi, son meilleur disque est le précédent, "I need drugs". Celui-ci est trop long, trop trop long, et si on n'est pas un minimum attentif, on croirait entendre le même titre en boucle du début à la fin. Seul deux bons morceaux, pour moi, "Scalpel" et "Morbid". Je me suis arrêté là, en tous cas, pour Necro, je n'ai aucune tentation d'aller voir la suite. Inspirer de l'indifférence, pour un artiste qui se veut "dérangeant", c'est triste...
Painkiller › samedi 19 avril 2008 - 06:07 Envoyez un message privé àPainkiller
Circle of tyrants et Poetry in the streets, Wold gone mad, One way or another et morbid sortent du lot... pas le meilleur album selon moi (Brutality part 1 est un petit bijou). Mais qui est ce Captain Carnage ???
Note donnée au disque :