Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIImmortal › At the heart of winter

Immortal › At the heart of winter

cd | 6 titres

  • 1 Withstand the fall of time
  • 2 Solarfall
  • 3 Tragedies blows at horizon
  • 4 Where dark and light don't differ
  • 5 At the heart of winter
  • 6 Years of silent sorrow

enregistrement

Abyss studios, novembre 1998

line up

Abbath Doom Occulta (chant, guitares, basses, claviers), Horgh (batterie).

chronique

Styles
metal
heavy metal
metal extrême
black metal
Styles personnels
heavy black metal

Sorti en 1999, "At the heart of winter" marque un sacré tournant dans la carrière d'Immortal. Jusqu'à lors spécialisé dans un black extrêmement violent à la limite de l'inécoutable, le groupe prouve qu'il n'avait pas tout dit et réinvente sa musique en l'orientant vers des bases plus heavy metal tout en gardant ses racines black. Tout au long des six morceaux, il utilise au maximum des riffs imparablement jouissifs et des changement de rythmes hallucinants qui sont vraiment les deux marques de fabrique de ce disque. Reste les vocaux, qui comme d'habitude avec Immortal sont particulièrement spéciaux, et que l'on aime ou pas, ne laissent pas indifférents. Cet album est un des meilleurs disque de black qu'il m'ait été donné d'écouter et restera certainement comme une référence du genre.

note       Publiée le vendredi 28 juillet 2000

chronique

Styles
heavy metal
metal extrême
black metal
Styles personnels
heavy/black metal

Changement de cap total pour le groupe. N'ayant plus rien à prouver dans l'extrêmisme radical, il s'oriente maintenant vers le heavy (tout en restant ancré dans le black-metal). Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il le fait avec une énorme réussite. Tous les riffs de guitare sans aucune exception sont excellents, les changements de rythmes sont très pertinents et judicieux et la puissance est au rendez-vous ! Horgh, à la batterie, peut montrer toute sa dextérité. L'utilisation de claviers contribue largement aux ambiances glaciales de l'album. En fait, tout le CD est de la même veine et du même style que le titre "Mountains of might" disponible sur l'album précédent, "Blizzard beasts". Immortal réussit encore une fois à s'améliorer et repousse à nouveau plus loin les limites du black-metal, un véritable chef d'œuvre à l'image de ce qu'a pu sortir le groupe par le passé, c'est-à-dire froid, tout en réussissant à se renouveler ! Enorme !

note       Publiée le samedi 21 octobre 2000

partagez 'At the heart of winter' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "At the heart of winter"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "At the heart of winter".

ajoutez une note sur : "At the heart of winter"

Note moyenne :        113 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "At the heart of winter".

ajoutez un commentaire sur : "At the heart of winter"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "At the heart of winter".

vincenzo › mercredi 25 septembre 2013 - 12:58  message privé !

Moi aussi j'ai beaucoup aimé le live du Hellfest, bon les solos sont complètement à côté mais il y en a peu...

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mardi 24 septembre 2013 - 21:46  message privé !

Oué les guignoleries étaient au rendez-vous mais c'est pas suffisant pour dire qu'ils se sont parodiés eux-même. Le Set était irréprochable avec un son bien puissant. Longue vie aux immortels!

Note donnée au disque :       
Richter › mardi 24 septembre 2013 - 21:35  message privé !

Je n'y étais pas (au hellfest) mais il parait que c'était une parodie d'eux-même (même si Abbath a beaucoup d'humour)...au bout d'un moment, faut savoir s'arrêter !

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › mardi 24 septembre 2013 - 21:07  message privé !

+1. Des vrais seigneurs au Hellfest de cette année. Je m'en suis pris plein la gueule. De vrai pros ces mecs là.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 26 août 2013 - 21:33  message privé !

Quelle ambiance, qu'ils arrivent encore à transmettre live en 2013. Ecouter ATHOW, ça donne juste envie d'envahir la Normandie, tout en ripaillant le soir!

Note donnée au disque :