Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDark Funeral › Diabolis interium

Dark Funeral › Diabolis interium

8 titres - 36:00 min

  • 1/ The arrival of satan's empire
  • 2/ Hail murder
  • 3/ Goddess of sodomy
  • 4/ Diabolis interium
  • 5/ An apprentice of satan
  • 6/ Thus I have spoken
  • 7/ Armageddon finally comes
  • 8/ Heart of ice

enregistrement

Enregistré au studio Abyss sous la direction de Peter Tägtgren.

line up

Lord Ahriman (guitares), Emperor Magus Caligula (basse, vocaux), Dominion (guitares), Matte Modin (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal

C'est après quasiment 2 ans d'attente que les dark funeral nous sortent enfin le très attendu successeur du fameux "Vobiscum satanas". Après de nombreuses écoutes, on ne peut pas dire que Dark funeral ait choisi la voie de l'originalité : cet album ressemble en de très nombreux points à son prédécesseur. Des rythmiques ultra-rapides (merci Matte le nouveau batteur en provenance de Defleshed, le groupe de death), des riffs de guitares certes plus alambiqués que par le passé mais toujours simplistes et des vocaux typiquement black... La différence par rapport à l'album précédent réside dans le fait qu'il sonne plus "metal" et agressif que "Vobiscum satanas" (vraisemblablement dû à la production particulièrement bonne). On sent poindre une certaine volonté d'offrir quelque chose de nouveau qui ne demande qu'à éclore : un titre comme "Goddess of sodomy", particulièrement lent pour du dark funeral en déroutera plus d'un, ou l'intro de "Heart of ice" qui sonne particulièrement heavy... Cela dit, cet album reste très bon dans le sens où il ne comprend que des bonnes compositions (certes similaires) et qu'il s'inscrit dans une ligne "true black-metal" où les ambiances noires règnent en maître. Attendons patiemment le prochain album en écoutant celui-ci et en espérant que ces architectes de la terreur creuseront plus encore les quelques idées qui parsèment ce "Diabolis interium".

note       Publiée le samedi 10 novembre 2001

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
brutal black metal

Ce n’est pas sans une certaine dose d’appréhension que j’attendais la sortie de ce nouvel opus des Suédois de Dark Funeral, mais je dois bien avouer que celle ci n’était pas de mise. Comme à son habitude, Dark Funeral nous sert un black metal d’une brutalité sans nom, dont les caractéristiques sont des riffs agressifs desservis par des guitares au son cristallin, des vocaux criards et une batterie branchée sur les 800 bpm. Le premier titre « The arriaval of Satan’s Empire » est en cela très représentatif de leur côté hyper rapide et brutal, enchaînant les riffs à une vitesse supersonique. Dark Funeral a donc toujours cette volonté de faire mal, et c’est tant mieux. Malgré tout, il leur arrive ici de lever un peu le pied, afin de travailler sur des rythmes mid tempo, propres à jouer un rôle de rouleau compresseur, comme sur « Godess of sodomy », ou sur les intros de « Thus I have spoken » et « Heart of ice », tout en lenteur, mais dont les guitares sont tantôt lourdes, tantôt agressives, pour mieux nous opprimer et nous achever. Les compositions sont de très bonne facture, comme sur « An apprentice of Satan » que l’on retrouvait déjà sur le EP précédent « Teach children to worship Satan ». Enfin, les photos intérieures des membres du groupe ne sont pas sans me rappeler celles de Dimmu Borgir, dans la manière d’utiliser la lumière leur donnant un aspect plutôt … clownesque et ridicule, mais bon. Il faut également noter que l’album a été édité dans plusieurs éditions différentes, où seul le format de la pochette change (pas de titres bonus, ni de plage cd-rom supplémentaire). Pour ma part, j’ai eu un boîtier en cuir, avec un cd (ne rigolez pas s’il vous plait) odorant lorsqu’on le gratte … et oui ça existe. Je n’ai pas vraiment réussi à déterminer l’odeur, mais venant de Dark Funeral, cela ne peut être que l’essence même que dégage leur Maître Satan. Art work plutôt étonnant et ridicule, mais magnifique pochette et surtout musique de qualité, c’est bien là le principal.

note       Publiée le mardi 4 décembre 2001

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Diabolis interium".

notes

Note moyenne        34 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Diabolis interium".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Diabolis interium".

vargounet › dimanche 30 janvier 2011 - 09:15  message privé !

Le premier ep était sympa, le premier album déjà j'aimais pas trop les guitares alors la suite ...

Eas › dimanche 30 janvier 2011 - 04:50  message privé !

inoffensif, comme tout dark funeral en fait.

Note donnée au disque :       
Dagmar › vendredi 23 mai 2008 - 21:15  message privé !
Franchement j'ai du mal avec la voix ... ça fait trop crié et pas assez gutturale Sinon le groupe me semble plutôt sincère et ça fait plaisir ! Bon album :)
Inhuman › lundi 27 août 2007 - 18:54  message privé !
Black.Brutal.Epiléptique. Excellent album pour moi.
Note donnée au disque :       
Icare › mardi 22 mai 2007 - 23:11  message privé !
Bon, Ok, c'est trés répétitif, on ne distingue aps tjrs clairement les chansons des autres tant les riffs se ressemblent, c'est assez court... Mais merde, qu'est-ce que c'est JOUISSIF! Ces emcs la sont terribles! C'est d'une rapidité et d'une intensité ahurissantes, les riffs sont trés bons et entraînants, les vocaux puissants et inspirés... Franchement, je sais pas comment on peut réussir à mêler aussi parfaitement violence ultime et mélodies envoûtantes, chaos sonore et riffs aussi inspirés... En tout cas, ca défoule... Même si l'album n'invente rien à proprement, c'est du GRAND black metal, jouissif et dévastateur