Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBKate Bush › The red shoes

Kate Bush › The red shoes

12 titres - 55:23 min

  • 1/ Rubberband Girl (4:44)
  • 2/ And So Is Love (4:18)
  • 3/ Eat the Music (5:11)
  • 4/ Moments of Pleasure (5:17)
  • 5/ The Song of Solomon (4:28)
  • 6/ Lily (3:53)
  • 7/ The Red Shoes (4:02)
  • 8/ Top of the City (4:14)
  • 9/ Constellation of the Heart (4:47)
  • 10/ Big Stripey Lie (3:33)
  • 11/ Why Should I Love You ? (5:02)
  • 12/ You're the One (5:51)

enregistrement

Abbey Road Studio, Londres, Angleterre, 1992-1993

line up

Jeff Beck (guitare), Gary Brooker (orgue hammond), Kate Bush (piano, claviers, basse, chant), Paddy Bush (mandoline, valiha, chœurs), Eric Clapton (guitare), Stuart Elliott (batterie, percussions), John Giblin (basse), Nigel Hitchcock (saxophones ténor et baryton), Michael Kamen (orchestration), Nigel Kennedy (violon), Danny Mcintosh (guitare), Charlie Morgan (percussions), Del Palmer (fairlight), Prince (basse, claviers, chant, guitare), Yanka Rupkina (chant), Steve Sidwell (trompette), Paul Spong (trompette), Trio Bulgarka (chant), Colin Lloyd Tucker (choeurs), J. Neil Sidwell (trombone), Gaumont d'Oliver (basse, percussions, batterie, effets), Justin Vali (valiha, chant), Lenny Henry (choeurs), Lily (narration)

remarques

Il s'agit du pressage catonné japonais à tirage limité

chronique

En 1993, "The Line, The Cross & The Curve" représente le premier travail en tant que réalisatrice de la belle. Avec son accueil plus que mitigé et sa distribution drastiquement restreinte, ce moyen métrage de 45 minutes ne pouvait que tomber très vite dans la triste catégorie du bide assuré. Pour renforcer un tant soit peu son propos et sans doute pour essayer de convaincre en mettant toutes les chances de son côté, Kate Bush crût bon d'adjoindre à la sortie du fruit de sa nouvelle discipline un autre produit qu'elle est sensée beaucoup mieux maîtriser ; celui du disque. Et ce disque est "The Red Shoes". Alors, c'est bien triste à dire, mais effectivement, si le but était d'illustrer le film, le pari est réussi tant ce nouvel album s'apparente, lui aussi, à un lamentable bide, et sur toute la ligne ! Bien que sous la tutelle de l'artiste, jamais album de Kate Bush n'avait jusqu'ici sonné aussi impersonnel et hors propos. Il y a bien sûr des exceptions, une seule exception devrais-je dire, "Moments of Pleasure" qui, une fois encore, ferait dresser les poils de n'importe quel mâle en rut, mais c'est une bien maigre consolation. La série d'invités prestigieux (Gary Brooker de Procol Harum, Eric Clapton, Jeff Beck) n'est d'aucune utilité, ni d'aucune aide ; au contraire, elle accentue d'avantage cette impression de dispersion. Mais le sommet du genre est atteint avec "Why Should I Love You ?" écrit et joué conjointement avec Prince, artiste respectable s'il en est, mais dont la place ici se révèle particulièrement incongrue. Il y a bien des tentatives forcées de recoller au succès avec "Rubberband Girl" et "Eat the Music", en souvenir de la première face de "Hounds of Love", mais si cet aspect apporta à la chanteuse gloire et succès, ce n'est pas dans celui-ci qu'elle pu s'épanouir artistiquement. Depuis lors, Kate Bush n'a plus ou presque plus donné signe de vie. Et bien que l'on nous promet son retour, il y a lieu de s'en inquiéter tant l'espace qu'elle a laissé si longtemps vacant est aujourd'hui occupé par une armée de donzelles peu disposées à descendre de leur piédestal.

note       Publiée le samedi 17 avril 2004

partagez 'The red shoes' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The red shoes"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The red shoes".

ajoutez une note sur : "The red shoes"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The red shoes".

ajoutez un commentaire sur : "The red shoes"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The red shoes".

E. Jumbo › lundi 22 août 2011 - 20:30  message privé !

Le peu que j'ai entendu de Director's Cut m'a plutôt repoussé, cabotinage vocal et arrangements de mauvais goût (il me semble avoir entendu du vocoder ou de l'autotune).

kranakov › lundi 22 août 2011 - 18:04  message privé !

Eh, bien... euh... ce "director's cut" parvient à faire oublier le désastre (relatif) de ce "red shoes" dont elle reprend 7 des 11 morceaux. La production ciselée promet quelques jolies années d'écoute et même les 4 pistes de "sensual word" gagnent en profondeur. A tenter !

Twilight › mercredi 18 mai 2011 - 15:28  message privé !
avatar

je me demandais ce que ça valait...quelqu'un ?

Aladdin_Sane › mercredi 18 mai 2011 - 10:41  message privé !

Kate Bush vient de sortir un album composé de titres réarrangés des 2 albums "The sensual world" et "The red shoes". Ca s'appelle "Director's cut".

Akura › jeudi 1 avril 2010 - 11:14  message privé !

Personnelement je suis partagée: cet album est inégal. On peut y trouver de superbes ballades "Moments Of Pleasure", "Top of the City", "And So Is Love" mais également des chansons atroces (j'ai trouvé en "Eat The Music" la seule chanson de Kate Bush que je ne pouvais pas entendre). Il y a aussi "Lily" qui est un bon moment...