Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSkepticism › Farmakon

Skepticism › Farmakon

6 titres - 62:22 min

  • 1/ The raven and the backward funeral
  • 2/ Shred of light, pinch of endless
  • 3/ Farmakon process
  • 4/ untitled
  • 5/ Nowhere
  • 6/ Nothing

enregistrement

Enregistré durant l'automne 2001

remarques

chronique

Styles
metal extrême
doom metal
Styles personnels
funeral doom

Skepticism est bel et bien de retour ! Après un très bon MCD 2 titres ("The process of Farmakon" - dont tous les titres sont repris et ré-enregistrés ici), sortie l'année dernière, et toute une série de ré-éditions de leurs anciens albums, voici le tout dernier opus des finlandais. Et bien, il m'en aura fallu du temps pour bien le cerner celui-là. D'accord on reconnait tout de suite, dès les premières minutes, le style Skepticism, sa marque de fabrique, ce rythme, ces enchainements, mais alors ce son... impressionnant de noirceur ! Je pense que personne jusqu'à présent ne s'était aventuré aussi près de l'obscurité abyssale ! Il en faut du temps pour bien apprivoiser ce son de batterie sorti tout droit des fin fonds des ténèbres, peu net, en retrait, vraiment éloigné, mais si noir ! Le chant, quant à lui, est jouissif ! Il ressemble aux voies d'outre-tombe au timbre très grave, mais pas du tout poussé. Un peu comme si un "nouvellement mort" pouvait parler et disserter sur ses impressions postmortem ! Aussi, plus que jamais l'adjectif "funéraire" qualifie à la perfection cet album. La lenteur des rythmes couplée aux sonorités si sombres accentue encore plus l'horreur ambiante. Tout est parfait et limpide ici, certainement la plus fidèle des manières de représenter la mort, douce et inévitable. A noter que le quatrième morceau (laissé sans nom...) reprend le titre caché du précédent MCD, en le développant sur près d'un quart d'heure. Un quart d'heure de folie horrifique... Les claviers renforcent si besoin était la tension palpable tout au long de l'album et en particulier sur le fabuleux titre "Nowhere". Les finlandais prouvent ici qu'ils ne sont pas les inventeurs du funeral doom par hasard. Cet album est tout simplement impressionnant, morbide à souhait !

note       Publiée le dimanche 5 octobre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Farmakon".

notes

Note moyenne        18 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Farmakon".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Farmakon".

Solvant › lundi 30 mars 2009 - 22:54 Envoyez un message privé àSolvant

Découvert grâce à cette chronique, bien aimé à la 1ère écoute mais encore bien plus à la seconde. Vraiment bien foutu.

Note donnée au disque :       
Lord Max › mardi 20 mars 2007 - 01:02 Envoyez un message privé àLord Max
D'acc' avec la chro' en tout cas j'ai ressenti quasiment la même chose.
Note donnée au disque :       
Møjo › mardi 6 juin 2006 - 15:49 Envoyez un message privé àMøjo
Déjà nettement plus intéressant que Lead and Æther, mais ça vaut franchement de très loin pas Stormcrowfleet...
michel rocard › dimanche 22 janvier 2006 - 01:20 Envoyez un message privé àmichel rocard
Cet album réussit là où à mon sens Lead and Aether échouait, c'est à dire à être monocorde, sombre et folklorique (ouais je me comprends) sans être chiant, ni pompeux.
Note donnée au disque :       
SILENIUS › jeudi 7 octobre 2004 - 20:23 Envoyez un message privé àSILENIUS
Toujours aussi pesante et suicidaire la musique du puissant Skepticism reste inégalable.Un trip dans des grottes souterraines ou de lugubres clapotis suintant des parois égrènent le temps.Un coté profondément tribal marque l'identité de cette oeuvre donnant un coté vraiment trés oppressant et mystérieux au tout.Les alchimistes qui forment ce groupe restent vraiment au faîte de ce genre passionant qu'est le "Funeral Doom".Trois albums qui vont marquer durablement ce genre...
Note donnée au disque :