Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKadavar › For The Dead Travel Fast

Kadavar › For The Dead Travel Fast

lp • 9 titres • 45:15 min

  • 1The End02:18
  • 2The Devil's Master05:07
  • 3Evil Forces04:42
  • 4Children Of The Night05:59
  • 5Dancing With The Dead05:09
  • 6Poison05:25
  • 7Demons In My Mind04:43
  • 8Saturnales04:03
  • 9Long Forgotten Song07:49

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré et mixé par Tiger Bartelt au Blue Wall Studio, Berlin en mai et juin 2019. Masterisé par Nene Baratto au Big Snuff Studio, Berlin en juin 2019.

line up

Lupus Lindermann (chant, guitare, synthétiseur [1, 2, 4, 6, 7]), Tiger Bartelt (batterie), Simon Bouteloup (guitare, basse, chant [8])

remarques

chronique

Styles
rock
hard rock
Styles personnels
patte d'eph

Bienvenue dans For the Dead Travel Fast, l'album de la rupture. Rupture nette avec le Kadavar des débuts, c'est certain. Rupture peut-être aussi avec une certaine frange de leurs fans, mais finalement ça on s'en fout ! Car For the Dead Travel Fast nous projète dans un fabuleux opéra rétro rock sixties/seventies aux effluves occultes en provenance directe de Transylvanie. La pochette annonce la couleur avec notre trio de barbus se pavanant devant le château d'un célèbre suceur de sang... A l'écoute on constate d'entrée de jeu que les morceaux sont moins énergiques que part le passé, mais qu'on se rassure : moins énergique ne signifie pas moins puissant. Et de la puissance l'album en a en revendre. A ce titre ce Kadavar retrouve un peu l'esprit légèrement désuet (mais tellement savoureux) des tous premiers Black Sabbath. Les guitares sont particulièrement goûteuses, certains riffs véritablement surpuissants, les solis pas ultra nombreux mais tombant toujours à point nommé. Mais la transformation la plus frappante concerne le chant, où l'on ne peut que succomber sous le charme de l'interprétation vraiment magnifique, personnelle et ultra inspirée de Lupus Lindemann agrémentée de délicieux élans aigus. Imaginez un Black Sabbath avec un chant à la croisée des Bee Gees et du Bowie de The rise and fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars ; vous vouliez du vintage, en voilà ! Du vrai, pas de la contrefaçon de bas d'étagère ! Alors Kadavar a perdu en spontanéité, carrément, mais peut-on vraiment parler de perte quand on gagne à ce point en qualité de composition. Nous avons affaire à un album de très haut niveau sur lequel chaque élément trouve parfaitement sa place. Pour la première fois on a l'impression que Kadavar raconte vraiment une histoire et que chaque titre vient délivrer sa petite surprise, son lot de détails subtils, sa charge émotionnelle surnaturelle. Avertissement aux plus poilus d'entre vous, ça risque de se dresser un peu partout... Puissant et émouvant, For the Dead Travel Fast, c'est l'album de Kadavar que j'espérais depuis si longtemps et qui n'en finissait plus de ne jamais arriver... Rétro et moderne tout à la fois, cette bande originale d'un inexistant mais voluptueux et envoûtant film de vampire est comme une délivrante morsure qui vous fera passer lentement mais sans douleur de l'autre côté...

note       Publiée le samedi 2 juillet 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "For The Dead Travel Fast" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "For The Dead Travel Fast".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "For The Dead Travel Fast".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "For The Dead Travel Fast".

Nicko Envoyez un message privé àNicko
avatar

Voilà ! Kadavar revient à son meilleur niveau et ça fait du bien ! Superbe disque méga inspiré et jouissif !

Note donnée au disque :