Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIn Slaughter Natives › Cannula Coma Legio

In Slaughter Natives › Cannula Coma Legio

  • 2014 • Cyclic law 70th Cycle • 1 CD digipack

cd • 8 titres

  • 1Plague Walk My Earth 9:38
  • 2Definition Of Being Alive 5:06
  • 3Silent Cold Body 11:46
  • 4Venereal Comatose: Closed My Eyes 10:11
  • 5Left Arm Right Arm As My Path 6:23
  • 6Gaudium Et Alia Vitia 5:22
  • 7Ignis Et Scalpello: Angel Meat 9:30
  • 8Three Three Three 4:20

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Re-Enter Salvation

line up

Jouni Havukainen

remarques

chronique

On y sera finalement arrivés. Dix ans et une triple compilation live plus tard, In Slaughter Natives donne à nouveau un signe de vie. Et encore ! Cannula Coma Legio n'est qu'un teaser ne comprenant que trois nouveaux titres et cinq promenades dans le passé sous la forme de remixes et reconstructions d'anciens titres. Dans les faits cela paraît peu ; mais une fois dans la platine, c'est une autre histoire. Par ailleurs parler de ”signe de vie” est une bien grande expression pour décrire ces longues traversées agonisantes, ces marches militaires dans des plaines grises et ces ambiances délétères, parfois toxiques –on retiendra l'étouffant 'Silent Cold Body' et son bruitisme à la Kristoffer Nystroms Orkester pour illustrer cela- et surtout plombantes comme pas permises, à commencer par le premier titre aux interminables hurlements battus par des percussions qui n'en finissent plus de progresser vers l'auditeur. Jouni Havukainen n'est même plus sur l'offensive : il piétine sans conscience, lentement et machinalement à travers une forme d'ambient sans doute plus narrative que dans le passé -ce qui lui a valu d'être comparé à Raison d'être, à tort- mais qui retrouvera son public charmé par des ambiances hors du commun, et ce même lorsque les tambours de guerre ne frappent pas. Le seul morceau complètement ambient 'Left Arm Right Arm As My Path' a un faux air de vieux Sigillum S, c'est dire dans quel bain on grouille. Quant aux nouvelles versions d'anciens titres, grand Dieux (ou démons), quel relooking ! Même Valérie Damidot en perdrait ses couleurs. Il s'agit d'un dépoussiérage complet, recombinant parfois un ou plusieurs anciens titres (je vous laisse la surprise de les reconnaître, surtout pour ce qui est de mon titre favori sur cette galette, à savoir le somptueux 'Venereal Comatose: Closed My Eyes') avec production cristalline jusqu'au moindre bourdonnement de mouche. Le seul titre facilement reconnaissable est 'Angel Meat' de par ses sonorités beaucoup plus anciennes, qui du coup jurent presque à la lumière de la qualité hollywoodienne du reste, ne serait-ce que vis-à-vis de sa nouvelle intro rythmée à coups de fouets(!). Pour la plupart ces titres ont été remixés pour accompagner les performances de Chérie Roi ; on retrouve aussi notre Nihil national aux soins de l'artwork aux parures sado-masochistes. En bref, même si les choses se passent plus lentement qu'à l'accoutumée on ne s'en prend pas moins plein la gueule une heure durant, et tout cela en attendant le vrai nouvel album qui devrait sortir sous peu, également chez Cyclic Law.

note       Publiée le vendredi 3 octobre 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Cannula Coma Legio".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Cannula Coma Legio".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Cannula Coma Legio".

Dead26 › samedi 4 octobre 2014 - 20:19  message privé !

Moi aussi j'attends avec grande impatience l'album. 10 ans après l'ultime Resurrection le king n'est toujours pas mort, plus rampant, plus sinueux, plus vicieux, ce Canula Coma Legio est trop bon et toujours d'une richesse absolue, j'en attendais pas moins de Jouni.

Note donnée au disque :       
cyberghost › samedi 4 octobre 2014 - 14:10  message privé !

Acheté direct en tombant dessus à sa sortie à Gibert, pensant que c'était le nouveau, même pas déçu, ça reste une sortie riche et croustillante, miam, vivement l'album !

Note donnée au disque :