Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCoroner › Grin

Coroner › Grin

cd • 10 titres

  • 1Dream path
  • 2The lethargic age
  • 3Internal conflict
  • 4Caveat (to the comming)
  • 5Serpent moves
  • 6Status : still thinking
  • 7Theme for silence
  • 8Paralized, mesmerized
  • 9Grin (nails hurt)
  • 10Host

line up

Ron Royce (Basse et voix), Tommy T.Baron (Guitares), Marquis Marky (Batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thrash metal

La Suisse est à part dans la musique métal, mais elle n'en est pas moins un des plus grands pays du genre. Elle est en effet spécialisée dans les groupes cultes, uniques en leur genre, comme venus de nulle part… jugez plutôt : Celtic Frost, Samaël... ou encore Coroner, trio mythique aujourd'hui disparu, dont la carrière discographique s'achève sur un accomplissement : " Grin ". " Grin " est un album minimaliste. Du death-thrash direct, acéré, lourd aussi, mais dans une dynamique permanente. Le trio guitare-basse-batterie est en cohérence totale. La musique de Coroner s'est cherchée durant quatre albums avant d'arriver à " Grin ". À ce stade, les trois Suisses (hum…) n'ont plus rien à explorer, ils préfèrent atteindre la maîtrise totale de la grammaire de base du métal noir, et l'appliquer simplement. À l'arrivée, un album comme un manifeste d'épure, une leçon d'intelligence. Il y a " Lethargic age ", " serpent moves ", " Grin "… et à la mécanique du Marquis, à la rancœur contenue mais si palpable de Ron Royce, le Baron apporte tour à tour la perfection de ses rythmiques, ou la magie de ses soli (il officiera ensuite dans Kreator). Car là se trouve une des grandes griffes de Coroner, ces soli aériens aux sons exceptionnels et au toucher très pur, qui s'envolent soudain au-dessus des riffs plombés. " Grin " reste une référence dans ce qu'il expose : le nécessaire, et rien d'autre, à l'instar des dernières minutes de " Grin (nails hurt) "… trois minutes de linéarité absolue, une batterie qui se refuse même à la double grosse caisse, une basse qui suit sans effet, une guitare sporadique… mais nous, malgré les années 90, les groupes surproduits, surviolents, surhaineux, on reste claqués par Coroner, et la voix jamais hystérique de Ron Royce dont on sent, pourtant, que le message n'a rien d'une plaisanterie. Tout, ici, est impeccable, tout impose le plus grand respect.

note       Publiée le vendredi 22 mars 2002

réseaux sociaux

dernières écoutes

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Grin".

notes

Note moyenne        58 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Grin".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Grin".

zugal21 › jeudi 23 septembre 2021 - 10:56 Envoyez un message privé àzugal21

Coroner a bien changé depuis le premier . Là, c'est une musique carrée, trapue, je pense comme posée sur une sorte de table, de scène basse sur piliers épais et solides. On n'est plus dans les acrobaties du premier.

Message édité le 30-09-2021 à 08:50 par zugal21

Note donnée au disque :       
saïmone › vendredi 17 juillet 2020 - 22:52 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Ce truc est plus jeune que la quasi totalité du thrash d'aujourd'hui !

Note donnée au disque :       
fallon › mardi 30 octobre 2018 - 19:20 Envoyez un message privé àfallon

@Twilight effectivement pour les réeditions, le son est propre et surtout ne dénature pas l'oeuvre originelle (contrairement au remsaster de "so far, so good...." de Megadeth qui est un pure honte par exemple) mais il y a un manque de puissance évident. L'exemple le plus représentatif est celui de "Punishment for decadence", sorti en son temps avec une production infâme et qui, avec le remastering, est à peine potable. Les suisses ont privilégié l'authentique et de ne pas dénaturer leur musique... un choix respectable mais faut pas s'attendre à une production énorme, juste légèrement mise à jour . Je viens de recevoir "Mental Vortex", je me l'écoute et je serai un peu moins sévère que ma précédente chronique , c'est du bon: Divine step, Sirens, Pale sister sont, entre autres, vraiment excellentes mais face à RIP, No More color et ce fameux Grin, il est quand même moins marquant que ces 3 merveilles.

Note donnée au disque :       
Shelleyan › mercredi 19 septembre 2018 - 21:03 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Est-ce le nouveau mastering (je ne connais pas l'ancien) mais on dirait que la basse est inexistante...Du coup, le son est très sec, dépouillée et bien que ce soit un très bon disque, je lui trouve un manque de pêche par rapport aux autres du groupe...

Int › samedi 18 juillet 2015 - 16:18 Envoyez un message privé àInt

Tout pareille, un groupe de thrash "à ambiance" (et quelle ambiance) c'est trop rare pour cracher dans la soupe.

Note donnée au disque :