Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMC Jean Gab'1 › Seul...Je t'emmerde

MC Jean Gab'1 › Seul...Je t'emmerde

cd | 14 titres | 51:36 min

  • 1 La Marseillaise
  • 2 Seul
  • 3 Cabouche
  • 4 Pariskingston
  • 5 Eight One
  • 6 Adrénaline
  • 7 Blablablabla
  • 8 Le monde civilisé
  • 9 One Two Three
  • 10 Kyser
  • 11 Frère d'armes
  • 12 P’tit Charles
  • 13 Enfin
  • 14 Mon paradis

line up

MC Jean Gab'1 (MC), Twelve / Dream Touch / Bennouya-Khaled (production)

Musiciens additionnels : Zoxea (chant)

chronique

Styles
hip-hop
electroclash
Styles personnels
truand sur synthétique

Seul...J't'emmerde n'est même pas un second album assumé, Gab'1 s'étant fait baiser comme le premier des perdreaux par le label et ayant pas pu retirer ses marrons à temps, il a juste réussi à faire retirer le disque des ventes. Heureusement - ou pas - j'ai pu me le procurer en profitant du court créneau, afin d'exhiber fièrement dans mes rayons deux albums au blase de tonton Charles. Pour autant que les productions très en-dessous de celle de Ma Vie soient d'une rare laideur artificielle (des beats en tout-synthétique tendance eurodance donc hyper putassiers, torchés en dix secondes sur smartphone ; accrocheur pour un gars comme mézigue qui encaisse sans problème le Gueko, mais totalement indigent), et s'il répète pas mal d'effets du précédent, ben niveau rap Gab'1 fait comme sur Ma Vie : il touche, en causant de son chemin ("Enfin", ou notre Gab'1 tout juste rentré déboussolé d'un voyage par Gorée et incapable d'avoir les mots assez forts ou assez fins, y est aussi touchant de mélancolie sans larmes qu'un Dieudonné quand il lâche les kippas pour parler de l'Afrique avec Oképi), de ses envies de tout envoyer valser, de tous les fumer avec le cure-dent au coin du bec, et quand il se lâche il balance de l'egotrip de taulard toujours fumant à la limite du fumeux sur de l'instru fumiste ("Seul", "Kyser", ou la marrante "Cabouche", une sorte de "J't'emmerde bis"). Toujours vrai comme son vécu, Gab' touche encore au bide à plus d'une occase, malgré le calibrage... si tant est que vous surviviez à l'introduction infâme ("La Marseillaise", tentative de faire comme Gainsbarre du point de vue d'un noir français gêné par le nationalisme décomplexé, mais effet provoc raté faut avouer, à cause d'une instru si laide et cheap que même Fatal Bazooka l'aurait refusée). J'étale mon vice avec honnêteté en admettant en revanche que j'accroche au ragga dancehall outrancièrement tuning de "Pariskingston", et que juste après je ne néglige pas l'hommage de Gab'1 aux années 80 qu'il a bien connues (rap décomplexé du slip sur un sample de Yazoo avec "Eight-One", où il se remémore ses délires new wave et ses amours en boîte)...mais ça reste de la grosse daube en comparaison aux instrus de Less du Neuf ! Plus proche de Braquo que d'un Lautner... Prods french touch en toc / rimes brutes livrées à l'antiflow mais qui baissent des frocs. A vous de voir si ça vaut le coup.

note       Publiée le jeudi 6 mars 2014

partagez 'Seul...Je t'emmerde' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Seul...Je t'emmerde"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Seul...Je t'emmerde".

ajoutez une note sur : "Seul...Je t'emmerde"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Seul...Je t'emmerde".

ajoutez un commentaire sur : "Seul...Je t'emmerde"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Seul...Je t'emmerde".