Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIn Slaughter Natives › In Slaughter Natives

In Slaughter Natives › In Slaughter Natives

cd • 11 titres • 46:17 min

  • 1Death, just only death...05:24
  • 2Christ05:24
  • 3Media04:32
  • 4Cryptic slaughter01:51
  • 5Head05:15
  • 6Structure02:43
  • 7Then gothic05:23
  • 8Punishdown03:32
  • 9Napalm limit04:17
  • 10Fall apart04:11
  • 11Dusk of hope03:28

extraits audio

informations

Produit et remasterisé par Jouni Havukainen, Suède, 1990 1-7 enregistré en 1988, édité par Cold Meat Industry ; 8 enregistré en 1989 ; 9 enregistré en 1985 ; 10 & 11 enregistré en 1990

L'édition CMI ne comprend que les titres 1-7. Réédité et remasterisé en 2001 sur la box 'Re-enter salvation' (CMI105). Réédition de la version cassette sortie chez CMI+bonus.

line up

Jouni Havukainen (tous instruments)

chronique

  • dark-ambient industrielle apocalytpique

Vieux routard de l'aventure Cold Meat Industry, Jouni Havukainen a l'immense qualité d'être un pionnier du genre indus orchestral et symphonique, certes dans la lignée de Laibach, mais en beaucoup plus apocalyptique. Ce premier cd n'est autre que la réédition sur le label néerlandais Staalplaat de la première oeuvre du suédois, parue en k7 sur Sound Source (1988), la première subdivision de CMI, le tout bien entendu remasterisé et agrémenté de quelques bonus. Si l'on remarquera que le tout sonne quelque peu daté (1988 hein n'oublions pas), la puissance et la teneur hautement apocalyptique des compositions de ISN font largement oublier ce détail. Les débuts du projet font ressortir un aspect un peu plus électronique ('Media, 'Then gothic', 'Punishdown') en phase avec l'époque post-industrielle et l'apparition systématique des machines. Tout est déjà là, samples d'opéra revisités ('Death, just only death...', le terrible 'Structure' dans sa première version), ambiances martiales écrasantes ('CHRIST', 'Head' et surtout le grandiose 'Fall apart') ou très glauques ('Cryptic slaughter', 'Dusk of hope'). L'excellence d'ISN se profile déjà et surtout une forte personnalité se met en place, qui en influencera plus d'un par la suite. Présence indispensable dans votre discothèque indus comme toute l'oeuvre de ce génie !

note       Publiée le jeudi 29 avril 2004

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "In Slaughter Natives" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "In Slaughter Natives".

notes

Note moyenne        17 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "In Slaughter Natives".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "In Slaughter Natives".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

C'est le nom, ça. On croit "Les Charniers des Heures les Plus Sombres de l'Histoire de l'Europe", tout ça... Alors que non, rien de si prise de tronche : juste les champs désolés de la géhenne qui dégueulent leur plèbe sur ce monde pour les temps derniers, pépax.

"Death, just only death...", c'est marqué dessus.

Note donnée au disque :       
saïmone Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

ça aussi, dans la catégorie "malentendu", j'ai toujours pensé que c'était du néofolk. Depuis 15 piges, c'est dur... Je ne sais pas avec quoi j'ai confondu, mais alors, la surprise est de taille. J'ai l'impression de me faire violenter en slow-motion, dans un endroit où la lumière n'est pas courante. C'est le son d'une migraine, si la migraine était un spectacle. Incroyable

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Alors je vois proche de zéro rapport avec Omala et son calme saturnien totalement hellénique, dans mon imaginaire ; Mynox Layh, déjà plus. Mais j'apprécie surtout son venin old-school ; la façon dont on reconnaît les compos typiques (certaines quasi en versions démo, comme "Structure) mais interprétées à une époque où la frontière entre dark-wave et EBM est encore mince (d'ailleurs, Laibach et Mynox Layh, hein...). En fait il me fait plutôt penser à du vieux Klinik voire FLA, dans les moyens, ou à Systema pour rester chez CMI - tout en évoquant carrément d'autres territoires fantasmatiques tout à fait, c'est ça qui le rend ébouriffant.

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Il est dingue celui-la oui. Je ne vois que le Respectus de Mynox Layh dans les mêmes territoires, a la limite Germ de Omala sur ses parties vénères.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

S'en lasse-t-on, de cette chose ? Spoiler : non

Note donnée au disque :