Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVViolet Tears › Outside your door

Violet Tears › Outside your door

cd • 9 titres

  • 1Goodbye
  • 2Outside your door
  • 3Memorie di cristallo
  • 4Ever dead new waters
  • 5Babble
  • 6Angeli in fiamme
  • 7In whisper
  • 8Against the light
  • 9Somewhere under the sea

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

26 avril- 14 juillet 2009, Itaca Recording Studios, Bari, Italie

line up

Carmen de Rosas (chant), Claudio Contessa (chant, guitare, guitare sèche, basse), Claudio Cinnela (guitare, basse, clavier, piano, programmation), Gianluca Altamura (batterie, percussions, effets)

remarques

chronique

En 2013, Violet Tears a sorti son quatrième album (hé oui, certains groupes alternatifs parviennent à dépasser le second opus sans splitter) et devinez quoi ? Il est magnifique. Comme d'habitude, me direz-vous et je ne pourrai qu'abonder dans votre sens. Nul hasard là-dedans. Pour commencer, nos Italiens sont des bosseurs qui répètent régulièrement, sérieusement et qui prennent le temps de composer de belles choses sans se flanquer une pression contre-productive. Ensuite, ils n'ont pas changé de style. Pourquoi le feraient-ils ? Si pour certains groupes, aérer leur musique s'avère une nécessité pour conserver une certaine fraîcheur, eux n'en n'ont nul besoin puisque leur formule s'avère payante à chaque coup. Des mid-tempi confortables et fluides, un jeu de clavier superbement développé, des guitares automnales soutenues pas une basse ronde et profonde, et une alternance entre le chant céleste de Carmen et celui plus grave de Claudio Contessa. Le résultat est à la hauteur des efforts, baigné de nostalgie, de spleen et de poésie avec ce goût pour les atmosphères automnales, agréables car suffisamment chaudes, évitant avec adresse le cliché de la froideur brumeuse. C'est plutôt au couché du soleil que l'on s'imagine, face aux frondaisons rougeâtres, avec un certain vague à l'âme chevillé au corps mais agréable à ressentir; nul réflexe de boutonner son manteau, on a envie de se laisser aller, sentir l'imagination se fondre dans cette belle musique si pleine de passion et de conviction. La patte italienne, que voulez-vous. Le plus beau dans tout ça est que l'on ne ressent pas de lassitude, le groupe parvient toujours à écrire de belles mélodies qui charment, la voix de Carmen évite l'éther désincarné et injecte dans son chant une gravité toute humaine qui le rend plus poignant encore; un ange à notre échelle. Le timbre masculin sonne légèrement las, collant à merveille à la cohérence du disque. Production solide également, livret soigné sur le thème des portes et de leur symbolique, du travail de haute qualité. C'est avec confiance que l'on se prend à souhaiter un cinquième enregistrement pour un combo qui pourrait passer professionnel sans souci si le monde était moins réfractaire à la bonne musique.

note       Publiée le mercredi 29 janvier 2014

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Outside your door".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Outside your door".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Outside your door".

Richard › samedi 26 octobre 2019 - 17:20  message privé !

Metamorfosi le nouvel album des Italiens est sorti en toute discrétion en juin dernier...m'avait échappé celui-là. Peut-être un peu longuet paradoxalement car les titres sont beaucoup plus courts que d'habitude. La voix de Carmen fait toujours son petit effet et les atmosphères spleenesques du quatuor de Bari même répétitives fonctionnent encore...pour l'instant.

Note donnée au disque :       
Richard › jeudi 25 juin 2015 - 18:30  message privé !

Depuis "Cold Memories", je suis particulièrement réceptif à l'architecture sonore proposée par ces Italiens. Onirisme émouvant (la voix splendide de Carmen de Rosas),doux spleen lumineux et plages mélancoliques très travaillées, l'ADN du quatuor de Bari est rapidement identifiable. Peut-être en deçà du splendide "Breeze of Solitude", cet album est à même de combler nos rêves emprunts de nostalgie.

Note donnée au disque :       
stankey › jeudi 30 janvier 2014 - 07:46  message privé !

Owned. Mais je lui avait trouvé un tantinet moins de force émotionnelle que 'Cold memories and remains' à la première écoute. L'effet de surprise en moins peut être...

novy_9 › mercredi 29 janvier 2014 - 20:01  message privé !

pas encore eu l'occasion d'écouté celui ci, mais les autres me parlent déja beaucoup, encore des italiens :) je le dis souvent, mais ils sont fort ces italiens !