Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVoice of Eye › Immersion

Voice of Eye › Immersion

cd • 12 titres

  • 1Extractor 8:10
  • 2Thing Dreamfield 2:54
  • 3My Little Vamp Creatürlings 5:05
  • 4Rainy Day 5:52
  • 5Evil Machine 4:05
  • 6Gay 2:52
  • 7The Gates Of Oblivion 8:25
  • 8Dripping Eternity 3:51
  • 9Sky Breathes Stars 'Til Dawn 5:51
  • 10Island Of Dr. Moreau Nightclub 2:05
  • 11Immersion 17:08
  • 12French Dream 2:43

enregistrement

improvisé en juin-juillet 2007

remarques

CDr, 100 exemplaires. Réédité en doublé avec Emergence sur Old Europa Café en 2009

chronique

Seconde session-célébration faisant suite à Emergence, Immersion s'avère d'emblée beaucoup plus intéressante. Son premier titre nous prend à ras le sol quand le précédent opus se laissait croître lentement. La flûte, beaucoup plus nerveuse et stridente, reprend la place qu'elle avait jadis : celle d'une voix à part entière, en dialogue avec celle de Bonnie McNairn et avec les grandes plaques métalliques frottées. Avec une telle ouverture, on se dit que Voice of Eye a rendu son souffle encore plus rigoureux, plus mature d'une certaine manière – rappelant tour à tour Troum, Life Garden voire Aeoga mais toujours avec cette richesse tellurique et désertique qui ne les fait ressembler qu'à eux-même. Ils font chanter les dunes du Nouveau Mexique et les nuits étoilées avec la même grâce ('Thing Dreamfield', éthéré et languissant), tout en sachant faire trembler les murs et les esprits ('Evil Machine', lourd en intentions). D'autres, terribles, reprennent les thèmes tantriques et bouddhistes de la dissolution et nous ressortent de monstrueuses visions post-mortem, savamment alourdies d'un trombone manipulé et réverbéré comme un cor tibétain ('The Gates of Oblivion' et 'Immersion'). Les titres plus langoureux prennent alors une dimension toute autre, comme le splendide 'Dripping Eternity' ainsi qu'un macabre 'Sky Breathes Stars 'Til Dawn' qui rappelle aisément le Mirrorion d'Arktau Eos. Vous n'aurez pas manqué de constater deux intrus parmi les titres ; l'un ne parlant pourtant que de la gaieté salvatrice, et l'autre illustrant un étrange interlude chamanique. Bien qu'encore une fois très long et plus difficile d'accès qu'à l'accoutumée, la cohérence interne de ce second opus et la qualité de chaque titre pris séparément en fait une valeur sûre pour qui veut se plonger dans le bain d'échos spiritualistes et environnementaux du duo. 4,5/6

note       Publiée le mardi 18 janvier 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Immersion".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Immersion".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Immersion".