Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCompilations - Divers › Arrhythmia II

Compilations - Divers › Arrhythmia II

cd | 16 titres

  • 1 Hearn Gadbois - Qlarbi Baba [4:39]
  • 2 Jonathan Kane - Pulse Family [4:15]
  • 3 John Loose - 24 Hours [4:44]
  • 4 Life Garden - Everything Is Everywhere [5:56]
  • 5 Left Hand Right Hand - Fat Tuesday [3:27]
  • 6 Mobius Operandi - Hairball [1:59]
  • 7 Bill Quinn - Kur-Kur Bar-Dar [5:33]
  • 8 Voice Of Eye - Ascension Of Joelene [4:11]
  • 9 Crash Worship ADRV - Kariboshi-Kiri-Uta [5:22]
  • 10 Trondant Shaman - 2:3 [5:06]
  • 11 Randy Grief - The Sky Is So Low [3:30]
  • 12 Illusion Of Safety - The Line Of Least Resistance [4:41]
  • 13 Beat Mistress - Primitiva [4:51]
  • 14 Trance - Summons [3:26]
  • 15 Timothy North - Momentum [4:18]
  • 16 Simone White - Mother's Gift [3:36]

chronique

Styles
indus
world music
Styles personnels
percussions

Cette fois, c'est la bonne. Mason Jones laisse le soin à Markus Wolff et Timothy North de choisir les artistes pour ce second volet d'Arrhythmia, et c'est à revers que la sélection s'opère. Exit donc les balbutiement indus-technoïdes maladroits du premier opus, et bienvenue dans une véritable collection de rythmes primitifs ou atavistiques d'une grande richesse, à la production nettement supérieure aussi. Ceux qui cherchent de la musique bruitiste peuvent passer leur chemin vu que les seize titres sont cette fois preque tous acoustiques, voire manifestement ritualistiques pour certains (Voice of Eye). D'autres font la belle part aux sonorités exotiques (darbukas et didgeridoos chez John Loose) ou aux expérimentations libres, comme avec Jonathan kane (collaborateur de La Monte Young et Rhys Chatham, excusez du peu) ou Crash Worship accompagné d'un hurleur japonais (on est plus bien loin des Boredoms, donc). Life Garden, toujours aussi riche, nous emmène dans une jungle habitée et foisonnante tandis que Bill Quinn expérimente avec des voix et des résonnances profondes. Autre surprise, la présence de Randy Greif plus connu pour ses expérimentations acousmatiques que pour son intérêt pour le rythme, qui nous livre ici une bizarrerie digne des Residents. Cette fois la cohérence de la compilation ne fait plus de doute, jusqu'à sa propre limite : elle ne présentera que peu d'intérêt pour ceux qui ne vouent pas de passion particulière aux recherches autour du rythme. Car même si le voyage est coloré et fascinant, il n'en est pas moins long pour les néophytes qui se retrouveront alors sur le troisième opus, formidable condensé de la trilogie.

note       Publiée le dimanche 12 décembre 2010

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

partagez 'Arrhythmia II' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Arrhythmia II"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Arrhythmia II".

ajoutez une note sur : "Arrhythmia II"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Arrhythmia II".

ajoutez un commentaire sur : "Arrhythmia II"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Arrhythmia II".

Dioneo › dimanche 12 décembre 2010 - 21:06  message privé !
avatar

Oui, voilà, fondateur et entre autres.

Avec Moe Tucker, aussi, il a fait des trucs (avant qu'elle vire Tea Party etc...). Ça s'appelait Kropotkins, le groupe, mené par un certain Dave Soldiers apparemment. Et puis dans le Gods and Monsters de Garry Lucas, un truc pas commun non-plus, pour ce que j'en ai entendu.

Remis la main sur le numéro de Revue & Corrigée avec l'interview/blindtest du gars, en fait. V'là le parcours, ouais.

Wotzenknecht › dimanche 12 décembre 2010 - 20:59  message privé !

Ah ben oui, tiens, il est même considéré comme un des membres fondateurs des Swans... j'en apprends tous les jours. Il a bossé avec Jeff Beck, Elliot Sharp et JF Pauvros, aussi. Entre autres.

Dioneo › dimanche 12 décembre 2010 - 20:56  message privé !
avatar

Ah tiens... Le Jonathan Kane en question a joué dans les Swans, aussi, sur les tous premiers disques (au moins sur le premier EP et sur Filth...) ainsi que dans Circus Mort, le groupe précédent de Michael Gira.

Étonnant ?

(Je ne connais pas (encore) cette compile, sinon, c'était juste pour la ramener...).